Urbanbike

Recherche | mode avancée

iPhone : marcher et écrire ?

Drafts, Ulysses ou ia Writer…

dans dans mon bocal | écrire | grospod | outils | typo | usages
par Jean-Christophe Courte

Billet… 3844 pas plus tard, explication !

Si ma compagne est une addict de Notes, ma fille de Ulysses, je suis un inconditionnel de Drafts …sauf quand je rédige mes premiers jets sur iPhone… tout en marchant.
En ce cas, je lance un autre outil de texte supportant le balisage markdown, à savoir ia Writer !

Mais qu’est-ce qui motive cette étrange inclination ?
L’interface minimale de ia Writer mais pas uniquement !
Explications…

Je vous rappelle le contexte : je suis dans une phase de rédaction où je suis debout, marchant, tenant mon iPhone (…en mode portait) entre mes deux mains et pianotant sur la partie basse du clavier à l’aide de mes seuls deux pouces !

Écrire… en marchant

Quand je prends des notes (ici, quand j’écris ces lignes), je me déplace dans le lieu dans lequel je me trouve… comme un hamster dans sa roue !

Oui, c’est un besoin, marcher tout en écrivant.

Dans le logement d’étudiante de ma fille à Aix-en-Provence, la pièce principale qui sert de bureau - salon - salle à manger - chambre et cuisine (!) donne sur l’Est. Un volume très lumineux disposant de trois ouvertures.

La personne qui a rénovée ce logement a explosé littéralement le mur de séparation (non porteur) entre deux pièces et a ainsi créé une pièce toute en longueur (6,50 mètres vient de m’indiquer Mesures).

Cela me permet de réaliser des allers et retours sans me prendre les pieds dans un meuble vu que ces derniers sont rares !

Je peux parcourir des kilomètres à l’abri du soleil ou de la pluie.
Circuler dans un espace neutre (…sans déjections canines ou racines traîtresses…) est propice à l’écriture ! Un chemin autour d’un patio, quelque chose qui ressemblerait à un cloître également mais dans une tour des années soixante, on se satisfait d’une simple piaule !

Je ne sais si la marche stimule mes neurones ou active ma concentration mais c’est une alternative dynamique au fameux bureau qui monte et descend pour travailler debout ou assis. Aucun coût supplémentaire !

Dans mon cas, je parcours ainsi pieds nus des kilomètres (2,3 kilomètres m’indique à l’instant l’app Santé) à pas lents tout en musclant… mes pouces !

Avantage ia Writer

Je m’égare !
Je reviens à mon sujet : Ulysses, ia Writer ou Drafts ?

Drafts dispose d’une fonction pourtant bien pratique, celle de la transcription de la parole en texte. Sauf que mes interruptions et mes hésitations ne font pas toujours bon ménage avec cette intéressante option.
Et que je ne vis pas seul !

reduc-450

L’avantage de ia Writer est qu’il me sert essentiellement d’outil de saisie avec son mode concentration et sa typographie. Drafts ou Ulysses proposent, certes, des solutions proches mais pas aussi abouties pour mes usages.

Son ergonomie minimaliste, sobre, dépouillée fait merveille lors de mes déambulations singulières !

Sur ia Writer, mes yeux ne cherchent pas la ligne active (celle ou se trouve le pointeur), elle est toujours située au même emplacement sur l’écran et les paragraphes précédents (ou suivants) s’estompent dans un gris particulièrement bien dosé.

reduc-450

Autre aspect pratique, j’ai ajouté la coloration des adverbes et conjonctions pour me prémunir contre un emploi excessif de ces derniers. iA Writer propose en plus celle des adjectifs, des noms et des verbes.

Mais je me dois d’insister sur un autre point de confort, les polices de caractères spécifiques à ia Writer.

Si j’emploie l’épatant JetBrainsMono sur Drafts et Ulysses, sur ia Writer chacun peut opter pour l’une des trois typos dessinées par ses développeurs… dont la police Quattro qui, toujours selon mes yeux (!), me semble la plus reposante.
Car, quand je suis en mouvement, j’ai besoin d’une typo particulièrement lisible !

En résumé : l’approche des lettres est agréablement espacée (que l’on soit en mode nuit ou non) et me permet une lecture parfaite… malgré ma vitesse de déplacement impressionnante ! Car n’oubliez pas le fait que je déambule !

Une touche à actions multiples

Enfin, toujours dans une optique de saisie rapide, ia Writer propose une touche d’actions instantanées à droite de la barre additionnelle. Celle-ci comporte, de gauche à droite, une icône de recherche astucieuse, deux icônes de déplacement du pointeur (vers la gauche ou vers la droite), une icône pour masquage le clavier, deux pour annuler la dernière opération ou revenir pour annuler… l’annulation !

reduc-450

Et une icône en forme d’éclair qui contient un concentré des quelques actions dont j’ai besoin et disposées à ma guise.

Un kit minimum pour une saisie rapide

L’idée de cette touche concentrant quelques actions rapides (sur la vaste bibliothèque disponible) me semblait un chouïa ridicule quand elle a débarquée dans une première bêta.

Puis, elle s’est imposée dans mes usages. Bref, ma première impression était erronée, son emploi tellement pratique que je la cherche ailleurs !

Quand je rédige, je n’ai besoin que de quelques balises markdown et actions. Et comme cette touche est personnalisable aisément, j’ai pu tester un grand nombre de combinaisons avant de ne conserver qu’une demi-douzaine d’options.

reduc-450

À ce propos, petit point sympa dans ia Writer, la possibilité d’employer un surligneur (dans la couleur de mon choix), une balise highlight.

Ces quelques points ne privilégient pas ia Writer par rapport à ses compétiteurs mais, dans le contexte farfelu qui est le mien, ça fait sens !

En résume, dans le cadre d’une écriture sur iPhone tout en me baladant, contexte particulier, c’est ia Writer qui m’offre le plus de confort pour toutes ces quelques raisons évoquées !

Ajoutez mon grand âge (!!), ma vue basse (…même si elle est stimulée par des varilux de compétition) et ce besoin irrépressible que j’ai de ne pas rester le cul sur une chaise !

Idem sur iPad ?

Sur iPad, j’utilise régulièrement pour mes premiers jets Nebo avec le Pencil d’Apple. Mon écriture manuscrite est alors transformée en caractères d’imprimerie au moment où je le souhaite (contrairement à Griffonnage qui la transforme instantanément).

Avec le grand écran du iPad, je suis généralement calé dans un fauteuil ou dans mon lit (…contexte qui serait nettement plus confortable si les développeurs de MyScript intégraient enfin un mode sombre, indispensable quand j’écris la nuit, ce qui m’éviterait de me griller les yeux).

Voilà, c’est tout !

reduc-450

Et à la fin de ma prise de notes sous ia Writer ou Nebo, j’exporte vers Drafts avec un tag automatique mon texte balisé en Markdown. Puis je me relis, j’ajoute ou supprime !

Quelques copies d’écran en plus…?

Le billet est terminé mais j’ai peut-être intéressé un lecteur qui voudrait en savoir un peu plus sur iA Writer

Une fois l’icône masquer le clavier actionnée, on accède à des commandes supplémentaires en bas de l’écran dont cette palanquée d’options…

reduc-450

…qui permet d’accéder au mode sombre, entre autres…

reduc-450

Une autre icône, toujours en bas de l’écran, permet d’accéder au groupe des exportations en PDF, HTML, Docx, Markdown

reduc-450

En revanche, en haut à droite, c’est un accès à la visualisation immédiate du texte.

reduc-450

Etc.

Bref, une très belle application de texte Markdown qui tourne sous iOS et macOS et qui réserve encore bien des surprises à ses utilisateurs…
Dont une vérification du style avec la possibilité d’ajouter ses propres règles et lutter contre nos possibles redondances, pléonasmes, oxymores…

Cette fois, c’est vraiment tout…!

le 09/05/2022 à 21:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |