Urbanbike

Recherche | mode avancée

iThoughtsHD pour iPad

Mind Maps mais pas que cela

dans écrire
par Jean-Christophe Courte

Billet un poil hermétique. Utiliser un produit est une chose, trouver le moyen de l’adapter à ses besoins, à d’autres usages, en est une autre.

Mon utilisation d’iThoughtsHD est la suite d’un long apprentissage, voir d’un compagnonnage patient. Au départ, je n’ai vu dans cette application qu’un simple outil à créer de belles arborescences.

En résumé, une sorte de mode Plan graphique qui sortait des sentiers habituels de Word. De facto, le Mind Mapping, c’est quasiment cela avec quelques options en plus, notamment en gestion de tâches, le tout associé à une capacité de réorganisation par simples tapotements sur l’écran du iPad.

@urbanbike

Et rien que pour cette épatante simplicité à construire et modifier à l’infini des structures, iThoughtsHD mérite déjà 5 étoiles.

Là où je me suis rendu compte qu’il fallait voir nettement plus loin, c’est quand j’ai découvert qu’il y avait un package payant me permettant d’approcher ce que je fais sous Tree sur Mac. Et donc, d’opter pour des représentations nettement plus intéressantes pour l’auteur du bouquins que je m’efforce d’être. En effet, Tree me permet de faire des projections de plan en mode vertical mais, surtout, en mode horizontal. Sans arriver à même résultat, cet add-on me permet d’approcher ce que je souhaite.

Hormis la possibilité de protéger par un code l’accès à son travail, ce package additionnel qui devrait s’intégrer à terme dans une prochaine version permet d’utiliser d’autres représentations, souvent plus adaptées. Deux exemples.

@urbanbike @urbanbike

Mais en revenant sur les capacités de iThoughtsHD, ce sont surtout ses options d’export comme d’import qui sont exceptionnelles. Je ne vais pas rentrer dans les détails, juste donner quelques indications.

@urbanbike

Bien sûr, ce produit sauvegarde — si vous le souhaitez — vos fichiers dans le nuage, que ce soit celui de de DropBox ou de box.net. Mais l’un des plus est que cette synchro peut se réaliser avec des copies simultanées en plusieurs formats. Bref, exporter dans un format compatible avec iThoughtsHD mais en même temps en Markdown ou en OPML, c’est possible !

@urbanbike

L’intérêt est de permettre une lecture du fichier en cours de traitement avec d’autres applications. Mon enregistrement sur DropBox en plusieurs formats me permet de lire le contenu Markdown sur Mac avec Byword par exemple.

Note de service à ceux qui utilisent cette application, la dernière version sur Mac est désormais strictement conforme à MultiMarkdown et ne permet plus l’écriture en HTML des balises figure et caption qui me permettaient de légender les images dans urbanbike.

Mais le plus intéressant reste le format OPML qui lui est relu par… Tree. Du coup, au lieu d’attendre dans quelques mois la sortie d’une version iPad de cet excellent produit, hop, je peux déjà corriger mes structures de travail sur Mac. Et, bien entendu, m’expédier sur iPad par Mail le fichier corrigé en retour.

En faisant cet export, je me suis d’ailleurs étonné de découvrir qu’une application comme MultiMarkdown Composer lisait (si, si) les fichiers OPML directement pour les afficher comme des fichiers Markdown. Je vous laisse réfléchir aux pistes ainsi entrouvertes.

Note : MultiMarkdown Composer arrive également sous iOS, je pense que tout devrait tomber en même temps que la sortie de OSX 10.8 car la version Mac est en cours de correction, itou.

Mais c’est également en import que iThoughtsHD m’a sidéré. Par exemple, j’ai démarré la structure d’un ouvrage personnel sous ThinkBook, application que je trouve excellente comme traitement de texte même si je lui préfère quotidiennement Daedalus touch.

Ayant mal organisé ce plan (…ne jamais écrire sous le coup de l’émotion), j’ai commencé à créer des branches qu’il m’était nécessaire de réunir a terme. En partant de ThinkBook, j’ai exporté en texte pur dans un courriel tout le contenu déjà saisi et réimporté l’ensemble tel dans iThoughtsHD.

Bingo. J’ai retrouvé toute mon arborescence avec ses erreurs.

Ensuite, en jouant sur l’export vers Mac et Tree, les recherches remplacements dans ce der nier, l’emploi du format OPML commun, hop, ma structure m’est désormais revenue nettoyée dans iThoughtsHD. Et là, je n’ai eu qu’à corriger les branches foireuses, mettre mes propos et mon plan au propre.

Bref, en utilisant .txt avec du Markdown mais également en employant à bon escient du .opml, nous avons à notre disposition des tas de passerelles possibles entre applications. Et tout cela simplifie le travail des rédacteurs…

Le plus amusant est que je me suis rendu compte à la fin que j’aurais pu tout faire sur l’iPad (…vous savez, cette tablette ridicule qui ne sert qu’à consulter internet, dixit les experts auto-certifiés), passer de ThinkBook à iThoughtsHD en utilisant… Biiiip…!

Ceci fera l’objet d’un autre billet.

Ou pas…!

le 19/07/2012 à 06:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |