Urbanbike

Recherche | mode avancée

Mais enfin ?

Explication : les zéros sont fatigués…!

dans dans mon bocal | groummphh | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Urbanbike arrivera-il à franchir la barrière des 6000 billets ? Son rédacteur retrouvera-il (…je mets des tirets, je trouve cela plus joli…!) l’énergie pour tapoter encore quelques articles…? Ou non…!

Ça viendra un de ces quatre, peu importe ! Mon but en ce moment est de publier un billet pratique par mois, c’est pas gagné…

Parfois, l’actualité des apps avec une fonction attendue (…comme la possibilité de mémoriser un réglage dans la dernière version de Snapseed) m’incite à rédiger, vite fait, quelques lignes illustrées par des copies d’écran.

Mais, sérieusement, y a pas le feu au lac…!

reduc-450

Non, ce qui m’intéresse, c’est de prendre le temps de me balader1, en famille (ou seul). Et léger, sac à dos + iPhone même si je pense embarquer à nouveau le vieux M, le zéro…!

Pendant que mes jambes me portent, je préfère sauter dans un train et filer. L’an passé, nous avons sillonné quelques villes d’Italie et de France, l’envie de repartir aussi sec est présente.

La seule contrainte est de réduire encore le volume des bagages et de prendre le temps de… Pas besoin de moyens financiers dantesques ni de descendre dans des lieux d’exception… Notre dessein est de se balader au gré des correspondances ferroviaires.

Par contre, une grande partie de l’intendance lors de ces périples repose sur quelques outils numériques. Leur choix est, de facto, discutable mais ils répondent à nos besoins de piétons urbains.

Et oublier l’iPad qui reste at home pour circuler encore plus léger.

Si les deux optiques du iPhone 7 plus s’avèrent agréables, j’ai – à nouveau – une profonde envie de taquiner l’objectif. Mais toujours sans me charger, sans me vriller une épaule. Et sans attirer l’œil…!

Sur ce plan, le iPhone 7 plus reste attirant et repérable ! Je suis discret mais le vieillard que je deviens n’aura pas toujours la force de résister à un bras de fer.

D’où mon envie de remettre en service le vieux Canon EOS M avec Canon EF-M 22mm f/2 STM. Ou son remplaçant, le Canon EOS M6, 390 grammes. Ce dernier ne possède pas de viseur et semble être une version optimisée et rapide du Canon EOS M0 !

D’ailleurs, j’ai pu le vérifier, le boîtier blanc du M0 attire plutôt la condescendance — voire l’ironie des photographes —, ce qui est parfait !

Comme je l’ai écrit sur Twitter ce matin, le seul avantage de racheter à 4 ans de différence la même veste est de récupérer la polaire de la vieille râpée par l’usage et l’employer avec la nouvelle ! Cela offre un intérêt2 en voyage.

Un peu comme les vieilles optiques Canon3 qui se vissent moyennant un adaptateur sur le M. Et du coup, via le coefficient multiplicateur de 1,6, même le Canon EF 100mm f/2.8L Macro IS USM trouve un usage ponctuel.

reduc-450

Bref, je me suis un zéro démodé qui assume sa non consommation, sa non contribution4 à l’économie !

À suivre !

Billet écrit en marchant à l’aide de Drafts sur un iPhone.


  1. Ceux qui me suivent sur instagram ont aperçu quelques clichés de Nîmes, Montpellier ou Carcassonne

  2. Plus besoin d’emporter de pull et la possibilité d’en laver une pendant que la seconde est en usage. 

  3. Ceci explique également pourquoi je n’ai pas changé de constructeur. 

  4. C’est pourquoi ce cirque à propos de la faible rémunération des élus qui siègent tous frais payés m’indigne. 

le 12/03/2017 à 17:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |