Urbanbike

Recherche | mode avancée

Mastodon, quinze jours après…

Ambiance calme…

dans dans mon bocal | écrire | groummphh | outils | usages
par Jean-Christophe Courte

Ce qui suit est mon ressenti depuis le billet urbanbike | Retour vers Mastodon

Bien arrivé de l’autre côté… ai-je envie de dire.
J’ai fait bon voyage et ne suis pas près de revenir immédiatement sur… Twitter.

Bien entendu, je garde un pied chez Musk mais pour combien de temps1 ?!

Depuis ma première tentative d’utilisation de Mastodon en 2017, Eugen a continué à bâtir un réseau pratique (et touffu), ultra fonctionnel.

Les outils sont là, le moteur de Mastodon (3.6.1) épatant (…évitez les instances qui ne sont pas à jour) et… roule ma poule !

Les outils après deux semaines…

J’ai testé pas mal de trucs et en désinstalle également pour ne conserver que les quelques apps indispensables à mes doigts.
Je garde :

  • Mastodon (je n’ai installé cette app que sur l’iPhone)
  • Linky (sur l’iPhone et l’iPad pour publier simultanément si nécessaire sur Twitter et Mastodon)
  • un script pour publier sur Twitter et Mastodon depuis Drafts sous iOS et macOS (on peut retirer l’action vers Twitter, dupliquer ce script, etc.)
  • je n’ai pas désinstallé Whalebird qui tourne très correctement sous macOS, encore partagé entre son usage et le recours direct aux comptes via Safari.

J’écris mes comptes. Là également, changement d’ambiance.

Je suis arrivé avec l’envie/l’idée de réaliser un copier/coller de mon activité sous Twitter avant de renoncer pour diverses raisons (dont un erreur de ma part qui remonte à quelques mois, j’assume).

  • Mon compte ouvert en avril 2017, urbanbike, est hébergé par une instance qui mériterait d’upgrader son moteur
  • urbanbikecom sur l’instance du fondateur de Mastodon. C’est celui que j’alimente quotidiennement.
  • Un dernier est situé en Italie pour un projet personnel.

À ce propos, si vous prenez un compte sur une instance lointaine, vous aurez accès à un Mastodon en français car le pack de langues est large.

Manque juste le balisage Markdown (on a 500 caractères) et un outil de traduction…!

Un compte ou des comptes…? Un…!

Contrairement à mon souhait de départ, j’ai opté pour un compte principal. Et basta!

Un seul car ici l’ambiance est différente, les échanges courtois (oui, je sais, c’est dingue…) pour l’heure.

Certes, il y a moins de monde  : ça ressemble à ce que je vis sur mon île… Je vais chercher du lard au marché de mon village chez Cédric et, entre-temps, je salue dix personnes, discute avec trois, passe une tête chez la vendeuse de fromage, suis interpellé par la secrétaire de mairie, fait encore cinq signes de la main à des voisins…

Sur Twitter, c’est nettement plus l’ambiance grande ville comme Aix-en-provence où tu évites les mines canines, de te faire renverser par une trottinette ou un vélo qui zigzague dans la rue piétonne. Je m’arrête à quelques échoppes mais pas d’échanges hormis avec les commerçants. Inutile de dire bonjour, rares retours…

Ce que je viens d’écrire est un chouïa caricatural mais ça m’amuse…!

Pérennité ? Aucune…!

Par contre, il est clair que je maintiens le principe de supprimer automatiquement (…merci Mastodon…) mes posts qui dépassent 15 jours sur urbanbikecom.

Un réseau social n’est pas un blog et, incroyable, j’en maintiens un de blog depuis 2003 qui archive mes billets.

Intérêt ?

  • le réseau social reste de l’ordre de l’échange immédiat, de l’information volatile que l’on se passe, de la discussion…
  • Le blog me semble plus du domaine de la mémoire, de la réflexion ou du rappel d’une solution technique un peu pénible (…et j’y ai de plus en plus recours désormais, tout comme j’utilise Day One quotidiennement)

Bon, j’ai oublié d’évoquer le script propre à Drafts
Prochain billet (si pressé, c’est en partie autour de ce toot)


  1. Après Zuck, Musk…?! 

le 01/05/2022 à 11:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |