Urbanbike

Recherche | mode avancée

MyScript Nebo, des notes sans clavier sur iPad Pro | 2

Précisions et SplitView ?!

dans dans mon bocal | écrire | grospod | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Suite de urbanbike | MyScript Nebo, des notes sans clavier sur iPad Pro

Bref, en prenant un peu de recul (l’avantage de ne pas écrire de billets pendant quelques semaines, rester à l’écoute de soi-même et non absorbé la sortie de nouvelles applications…), c’était bien un problème avec le clavier étendu qui s’est peu à peu décanté ces deux dernières années.

De fait, le iPad Pro grand format a été le déclencheur avec la taille imposante de son grand clavier en mode paysage. Avec le iPad Air 2 que j’avais passé à ma fille, je n’avais pas eu conscience d’une telle gêne.

Je me souviens nettement de la première semaine avec ce grand iPad et de ma recherche incessante du clavier idéal.

D’ailleurs, il suffit de regarder dans urbanbike pour trouver toute une série de billets sur ces claviers alternatifs.

C’est pourquoi l’arrivé de Stylus …même avec ses imperfections… a été ressenti comme une réelle révolution.

Un regret ?

Celui de ne pas avoir pris le temps de réfléchir plus tôt à la manière d’insérer MyScript Nebo dans mon dispositif d’écriture, l’ayant mis en concurrence avec Drafts au lieu de l’utiliser comme je le fais actuellement.

Il est dit que la saisie au clavier est plus rapide. C’est certainement vrai en règle générale. Sauf pour des personnes dysorthographiques …ou incapables de mémoriser la position des touches d’un clavier, ce qui est mon cas depuis des lustres !

reduc-450

Depuis que la lumière s’est faite en quelque sorte (!!), je ne dis pas que je rattrape le temps perdu mais tout est nettement plus fluide même si je dois impérativement ne pas répéter vers mes erreurs, c’est-à-dire écrire illisiblement au regard des capacités de Nebo.

SplitView et mode paysage

Une option est de démarrer un paragraphe à la main puis très vite tapoter deux fois : la première pour convertir le texte en caractères d’imprimerie ; la seconde pour grossir ce texte au maximum, puis le compléter à la main, vérifier ce qui a été interprété, ce qui revient à me relire de suite. Et ainsi de suite.

Bref, ce petit billet supplémentaire n’a qu’un unique but : montrer que l’on peut astucieusement employer SplitView avec le Dictionnaire Le Robert Mobile par exemple.

reduc-450

Ou utiliser les sets de couleur lors des corrections. Et ça fonctionne !

le 09/04/2018 à 12:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |