Urbanbike

Recherche | mode avancée

Phraseology 1.1 sur iPad

Consolidation et efficacité…

dans bosser n’importe où | écrire
par Jean-Christophe Courte

Après la mise à jour des excellents Byword et iA-Writer, l’arrivée attendue de nouvelles versions de Daedalus touch, Nebulous Notes et Writing Kit, celle de nouveaux concurrents à l’horizon, voici que Phraseology est arrivé cet après-midi en 1.1.

Rien de spectaculaire dans cette version, la même barre additionnelle minimale pour déplacer ou sélectionner du texte — et rien pour baliser plus rapidement en Markdown (voir cette première chronique sur urbanbike puis cette seconde). Par contre, quelques typos en plus dont Inconsolata, nettement plus agréable en terme de confort visuel pour rédiger.

@urbanbike

Sobre…

@urbanbike

Prévisualisation du Markdown (on aurait aimé trouvé cela ailleurs…)

Et si c’était ça le secret de ce traitement de texte ?

  • Ne pas s’encombrer de la synchronisation dans le nuage, rester rustique et efficace ? En gros, ne sauver que sur l’iPad en local,mais permettre de transférer le contenu d’un fichier vers une autre application.

  • Ne pas se focaliser sur Markdown mais juste sur l’analyse du texte. Et, surtout, l’organisation de ce texte, déplacer une phrase en son sein. Ou encore vérifier le nombre d’occurrences des mots.

  • D’autant que TextExpander fonctionne très bien sous Phraseology et qu’il suffit d’ajouter la demi-douzaine de raccourcis indispensables en n’oubliant pas le process comme couper le terme dans le presse-papiers pour le retrouver entre les astérisques nécessaires. C’est déjà 70 % de ma stylisation en Markdown.

@urbanbike

Par phrases…

@urbanbike

…Ou paragraphes…

Bon, cela ne m’empêche pas de rêver sur l’arrivée possible d’une barre additionnelle glissante et d’une sauvegarde sur un service dans le nuage dans une prochaine version. Mais au contraire d’un iA-Writer qui se pousse du col à chaque version, j’apprécie cette démarche modeste d’un developpeur qui nous sort Drafts sur iPhone (voir cette chronique sur urbanbike), pond un étonnant dictionnaire anglais — Terminology — avec une techno que l’on aimerait bien retrouver dans la langue de Molière. Et propose le seul traitement de texte qui analyse le texte saisi de manière intelligente.

@urbanbike

Analyse et remplacement

@urbanbike

Local mais sait partager…

Alors, oui, face à des produits puissants et bien armés, je pense à Byword et Daedalus touch que j’apprécie quotidiennement, j’avoue que Phraseology est loin d’être relégué en bas de tableau. Bref, un traitement de texte à part qui mérite plus d’attention.

le 21/07/2012 à 20:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |