Urbanbike

Recherche | mode avancée

Promenons-nous dans les bois

Coincé dans la nasse…

dans ancres | dans mon bocal | groummphh | potager
par Jean-Christophe Courte

Comme chaque année dans mon quartier, c’est le vide-grenier qui occupe le terrain. Un bazar indescriptible, les fumées des merguez, une foule attentive pour trouver dans cette énorme brocante à même les trottoirs l’objet rêvé…

C’est sympathique, bon enfant et, aujourd’hui, personne ne souffre de la chaleur avec la pluie fine qui s’est invitée… Par contre, inutile de vouloir prendre sa voiture. Les touristes qui quittent le camping municipal en font l’amère expérience avec leurs caravanes…! Se frayer un chemin entre deux rangées de véhicules mal garés dans les rues adjacentes, c’est l’enfer.

Du coup, ma fille et moi avons décidé de faire un peu d’ethnologie dans la lignée de Jean-Didier Urbain en parcourant les rues et voies avant de revenir chez nous en traversant la forêt. Pas mal de bonnes surprises, des ajouts astucieux à des petites maison du début du siècle dernier, etc.

En revenant sous les arbres, pas mal d’autres surprises…!

@urbanbike
@urbanbike
@urbanbike
@urbanbike

Depuis que la forêt a été nettoyée (il a fallu près de 10 ans après la fameuse tempête de la fin du siècle dernier…!) de tous ces arbres couchés, le tapis végétal aidée par la pluie a repris de la densité et des variétés rarement aperçues se sont multipliées…

@urbanbike
@urbanbike
@urbanbike
@urbanbike
@urbanbike
@urbanbike

Ces images ont été réalisées au iPhone. Bon, elles me permettent en peu de temps de témoigner de cette petite balade.

Pourtant ce n’est pas l’idéal, reconnaissons-le.

J’aurais dû nommer ce billet J’ai un reflex et tout va bien… et le sous-titrer Mais pas tout le temps…! La preuve. Un clin d’oeil à Anthony et à David.

Je salue leurs choix raisonnables. Leurs Canon S100 ou Fujifilm FinePix X10 font 99 % de ce dont j’ai besoin. Pour ma part, je me balade quotidiennement avec un iPhone comme ce matin. Lukino m’avait prévenu, il y a quelques années. Il avait vu juste. Cela me permet d’illustrer à l’arrache — c’est dans le Robert — ce billet pour le Web.

Néanmoins, je conserve mon antique Canon 5D de 2006 — un même pas Mark quelque chose, sans truc à poussière, sans vidéo. C’est un full Frame dépassé qui délivre des images de 12 MP avec une jolie purée de pixels au grain agréable.

Je n’ai pas/plus l’opportunité de basculer vers un modèle plus récent. Je m’y suis résigné pour la bonne et simple raison que l’élément clé reste le bout de verre poli qui est vissé sur la boîte à pixels. Et le coup d’oeil de l’utilisateur en prime.

J’ai essayé naguère des tas de trucs dont un Canon G11 qu’emprunte ma fille mais je reste mal à l’aise avec la visée via un écran. Celui de l’iPhone compris…

Aussi, je continue à me balader dans la nature avec un petit sac Crumpler, ce 5D et une seule optique à la fois pour éviter deux choses. De cogiter en permanence sur la bonne optique à employer à un instant “t” et me ruiner le dos. J’emporte accessoirement un réflecteur.

Pour transporter le tout, mes sherpas restent mon Brompton et son cabas. À ce propos, hier…

@urbanbike
@urbanbike
@urbanbike
@urbanbike
@urbanbike
@urbanbike
@urbanbike
@urbanbike
@urbanbike
@urbanbike
@urbanbike
@urbanbike

Bref, J’ai un reflex mais pas tout le temps…! Et parfois, un bref regret d’être parti les mains dans les poches…

le 24/06/2012 à 12:10 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |