Urbanbike

Recherche | mode avancée

Se préparer pour l’hiver et sa pénurie de chauffage ?!

Préparez l’essentiel au moins…!

dans dans mon bocal | groummphh | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Genèse de ce billet ? Discussions informelles, lectures plus quelques notes piochées ici-même. Au lieu de publier, j’ai attendu près de deux semaines, pas convaincu par l’angle que j’ai choisi. Et pourtant. Billet en mode lasagne, décousu (déstructuré…?!)…

Cela ne vous a pas échappé ces dernières semaines, les nouvelles anxiogènes tournent autour de sujets qui sont loin d’être anodins et risquent, à terme, de nous concerner collectivement.
En vrac…

  • Allons nous manquer… d’électricité (…de bois, de gaz…) cet hiver ?
  • De produits pétroliers (ou d’électricité) pour les véhicules ?
  • D’eau potable ?
  • De produits alimentaires1 de base (fruits, légumes), etc.
  • Sans évoquer la hausse des prix de ce qui précède…
  • Dans quelles conditions s’approvisionner ? Restrictions, émeutes, bagarres, queues interminables pour les obtenir ?
  • Rester vigilant vis-à-vis des produits qui changent de taille (pas l’emballage, les portions !) dans certains pays d’Europe ou ne sont plus fabriqués2 !
  • À l’extrême, faut-il se mettre à l’abri dans un bunker3 ?!

L’été s’achève et nous nous attendons à une flambée des prix comme à de sérieuses pénuries…
Mon sentiment ? Paniquer ne sert à rien. Bourrer ses armoires de denrées de première nécessité4 pas plus.

Anticiper…?

En revanche, anticiper et s’organiser pour ne pas peler de froid5 dans quelques mois me semble faire preuve de pragmatisme.

  • Mettre au point une stratégie pour cuisiner (oui, cesser d’acheter des produits transformés),
  • Acquérir les quelques pièces vestimentaires indispensables pour passer l’hiver au chaud, tant chez soi qu’en allant bosser (en vélo ou à pied ?), n’est pas inutile.

En parlant vélo, une petite révision pour vérifier les pneus, l’usure des patins des freins, acquérir une nouvelle pompe, chambre à air n’est pas inutile…

Cette anticipation peut sembler paradoxale car il fait encore bon6, se projeter dans deux ou trois mois avec des températures basses — à défaut d’être négatives — ne va pas de soi !

Or c’est le moment idéal avant d’être happé par ses activités et/ou confronté soudainement à des évènements que l’on avait envisagé mais sans se donner les moyens de les parer…

Les actions autour de la centrale de Zaporijjia (Zaporizhzhia)7 me ramènent au 26 avril 1986 quand nous avons appris que, dans la nuit qui précédait, Tchernobyl8 avait eu quelques (très) gros soucis…

Retour à l’essentiel

Bien sûr, cela ne va pas être une partie de plaisir mais, ne charrions pas, ce n’est pas (encore) la fin du monde9, juste la fin d’une époque…!
Nous nous attendons à la fin des ressources et au changement climatique10, le conflit en Ukraine vient de raccourcir brutalement l’échéance11.

On peut le percevoir comme une catastrophe, un retour aux valeurs du début du siècle dernier. Ça se résume également à faire montre de frugalité.

Nous avons connu cette frugalité pendant nos années d’étudiants… Après l’obtention de nos diplômes, nous avons continué en réfléchissant à chacune de nos dépenses, refusé les achats d’impulsion, shopping12. Évité de dépendre d’un crédit à la consommation.

reduc-450

Soupe, couette, polaire et… gant de toilette !

Il y a un aspect comique dans le discours ambiant : évoquer la fin de l’abondance alors même que l’on nous expliquait qu’il ne fallait pas vivre comme des Amish reste savoureux…

Vivre avec peu d’énergie, c’est privilégier — en plus des vêtements — le bon fonctionnement de son frigo, du microondes, de la VMC13 et de son smartphone…!

  • Mon iPhone me sert de lampe de chevet voire d’éclairage quand je me rends la nuit aux toilettes.
  • Nous avons fait le choix depuis longtemps de lampes à faible consommation et à n’allumer que si nécessaire, de rester sobre en terme de température dans notre logement14 comme dans notre consommation d’eau potable.

En période de sécheresse, on a privilégié l’usage du gant de toilette et des douches rapides15. Je bois de l’eau du robinet, réduit mes apports caloriques qui sont souvent liés à une envie de grignoter plus qu’à un réel besoin.

  • Économiser une chasse sur deux si l’on a juste procédé à un bilan hydrique.
  • Mettre dans une Thermos une boisson chaude pour la retrouver tiède une paire d’heures après…
  • Ouvrir les rideaux16 pour profiter de la lumière naturelle…
  • Manger froid la majorité des plats au lieu de les réchauffer.
  • Dormir sous une couette (voire deux…!) et dans une pièce encore plus fraiche…
  • Retrouver l’habitude de se préparer des soupes17, compotes18, œufs durs19, riz au lait, etc.

Les soupes maison se conservent bien, se congèlent et peuvent se consommer tant le soir que le matin. Pour mémoire, nos grands-parents procédaient ainsi (…eux n’avaient pas de frigo mais un caboulot pour laisser ces préparations au frais), la soupe permettaient à ceux qui partaient aux champs de ne pas s’y rendre le ventre vide…

  • Avec un chauffage maintenu à 16/17°20, enfiler une polaire (voire deux si l’on ne bouge vraiment pas) est une bonne solution mais s’activer21 toutes les 20 minutes également…! Surtout si l’on travaille chez soi22…!

Tous les moyens sont bons pour vous réchauffer : prenez les escaliers, marchez pour faire vos courses (l’usage d’un sac-à-dos est fortement conseillé en plus de filets à provisions… qui peuvent se glisser dans une poche de votre sac-à-dos…). Ou arrêtez-vous pour faire un peu de gainage musculaire avec une simple sangle.

  • Offrez-vous de bonnes chaussures de randonnée (et, indispensable, une semelle intérieure de compétition…!), idéale sur un sol glacé.
  • De bonnes chaussettes, des gants, une veste chaude23 et, essentiel, un bonnet24 !
  • Accessoirement, envisagez l’acquisition d’un pantalon déperlant, utile tant comme piéton (…passant à coté de grosses flaques) que cycliste.

Alors, oui : c’est loin d’être seyant, sexy, glamour !
Mais ne pas se peler de froid, être confortable dans son corps nettement plus important que rester à la mode25

En rapide conclusion, affronter les périodes qui s’annoncent en étant bien équipé n’est pas inutile… Et ça se prépare dès à présent, pas quand le problème survient.

reduc-450


  1. Je pense à mon copain Yvon qui vit à Chengdu 

  2. Soit plus disponibles car plus commandées, les enseignes refusant de se prêter au jeu des augmentations : [Delhaize et Lidl vont au clash avec Danone - La Libre](Delhaize et Lidl vont au clash avec Danone - La Libre) ; soit plus fabriquées du fait du coût de l’énergie : Produire encore ou s’arrêter ? Les industriels électro-intensifs sous pression de la flambée des prix de l’énergie 

  3. The super-rich ‘preppers’ planning to save themselves from the apocalypse | The super-rich | The Guardian, à lire… 

  4. Avoir deux boites de pâtes d’avance et six litres e lait n’est pas remplir les armoires… Ici, j’évoque ceux qui, lors de la pandémie, ont carrément créé la rupture d’approvisionnement de certains produits en dévalisant les rayons des hypers comme si c’était réellement la fin du monde… 

  5. Froid alors que les températures globales augmentent… urbanbike | Bientôt la fin de l’espèce ? 

  6. Les graphiques sur quelques siècles sont éloquents, quoi qu’en pensent quelques politiques conservateurs…! 

  7. Centrale nucléaire de Zaporijjia 

  8. Catastrophe nucléaire de Tchernobyl 

  9. Même si je suis assez pessimiste… urbanbike | Voilà, voilà… on y est ! 

  10. Réflexion sur le changement climatique qui ne date pas d’hier… Lire Jean-Baptiste Fressoz et Fabien Locher, Les révoltes du ciel. Une histoire du changement climatique, XVe-XXe siècles,_ Paris, Seuil, 2020, rééd. « Point Histoire », 2022. Ou écouter le podcast de cette émission L’été sera chaud où Jean-Baptiste Fressoz intervient, entre autres…! 

  11. Le retour de l’austérité ne nous surprend pas : nous sommes soucieux pour nos gamins… 

  12. dépassé 20 minutes dans une boutique ou un centre commercial, je suis proche du malaise ! Il m’est arrivé de rentrer pour un besoin précis naguère dans un tel centre et répartir les mains vides, autant plus passé de temps à trouver alors une place de stationnement. Désormais, je me limite à quelques rares magasins accessibles à pied et j’arrive avec la référence exacte de ce que je souhaite acquérir (souvent je la porte pour simplement la renouveler !). 

  13. Indispensable que votre logement soit bien ventilé avec l’extraction continue des zones humides… 

  14. Quelle est la température idéale à avoir chez soi? | Slate.fr 

  15. urbanbike | Douche avec louche… 

  16. Heuuuu… Depuis 2019, même plus de rideaux, que des volets…! 

  17. Avec tout ce qui reste dans le frigo les restes d’une autre préparation, d’une purée… mais aussi en utilisant tant les fanes de radis, de carottes, les feuilles un peu abimés des salades ou des bettes que le vert des poireaux, trognons de brocolis, des pommes de terre rabougries au lieu de les jeter… Si vous les réchauffez, vous pouvez accompagner cela d’un bout de pain rassis grillé nappé de beurre (salé !) et de fromage. N’oubliez pas quelques gousses d’ail ! 

  18. Pas compliqué d’éplucher des fruits, même ceux qui sont tavelés (moches, fatigués, un peu en début de décomposition …), les couper en morceaux, virer les parties qui commencent à pourrir, les placer dans une casserole avec un fond d’eau (et très peu de sucre, voire pas) et les pocher quelques minutes en remuant. Après les avoir laissé refroidir, les mettre dans un pot de confitures puis au frais et consommer dans la semaine avec du fromage blanc ou du yaourt et des noisettes ou des amandes. 

  19. C’est l’une de mes façons de fonctionner : une boîte de dix ou douze œufs, les œufs dans de l’eau froide dans un faitout puis cinq minutes à gros bouillon. une fois refroidis, au réfrigérateur. Dès que j’ai une petite faim, un œuf dur ou deux coupé en morceaux dans une salade assaisonnée d’huile d’olives et de jus de citron en bouteille. 

  20. urbanbike | Vivre avec des températures réduites…? | 3 

  21. urbanbike | La vie quotidienne est source de sport…! 

  22. urbanbike | Travailler chez soi, certes. Mais pensez à sortir ! 

  23. urbanbike | Ma veste tous temps…. Depuis 2007, je suis passé à celles de NorthFace : comme j’achète tous les trois/quatre ans le même modele, je peux utiliser les polaires des précédentes sur la dernière… 

  24. Aensez à disposer de ce type de couvre-chef même en intérieur (le bonnet péruvien à oreilles est parfait) 

  25. Notez que la mode recycle et met en tendance le look pauvre (et cher…!!) en proposant des chaussures fatiguées et artistiquement dégradées… D’ailleurs, j’ai été surpris par la demande d’une friperie sur mon île : sa propriétaire souhaitaient m’acheter la vareuse usée que je porte quotidiennement… 

le 05/09/2022 à 12:55 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |