Urbanbike

Recherche | mode avancée

Tyype 1.5 sur iPad

Pointeur de course sur traitement de texte balbutiant…

dans écrire
par Jean-Christophe Courte

Bon, ce n’est pas encore abouti mais la version 1.5 de Tyype — arrivée ce matin — présente enfin quelques options qui rendent utilisable a minima ce traitement de texte.

J’ai acquis la première version il y a quelques jours pour tester son concept amusant de déplacement au doigt du pointeur de sélection. Mais cette première mouture restait de l’ordre du prototype. Avec la 1.5, nous sommes, certes, loin de Byword ou Daedalus touch. Mais au moins il est possible d’utiliser l’application pour écrire (sic…!). Voire sauvegarder ses fichiers localement et exporter ses textes ! Bref, le prototype devient opérationnel.

@urbanbike
@urbanbike

Il manque une gestion de marges latérales (…très pénible de voir le texte collé en bord d’écran, de ne pas disposer d’une justification plus resserrée), accessoirement la possibilité de passer en mode portrait, de disposer de TextExpander et bien d’autres choses. Mais jouer avec son doigt pour replacer le pointeur au bon emplacement est particulièrement jouissif et rapide !

@urbanbike
@urbanbike

Car l’esprit même de cette application réside dans cette façon même de revisiter le tactile. C’est une grosse machine à écrire, mais, contrairement à iA-Writer, vous pouvez déplacer le pointeur de saisie au doigt et sélectionner du texte avec deux doigts. En fait, le plus simple est de l’essayer pour comprendre. Ou regarder la vidéo sur le site du l’application.

@urbanbike
@urbanbike

Tyype est doté d’une barre additionnelle qui pourrait être amincie et étoffée même si son premier mérite est d’exister. En mode plein écran, elle disparaît, qui en fait une espèce de mode Focus à la iA-Writer.

Là se produit un petit bug désagréable : si l’on balaye avec le doigt dans l’espace qu’occupe habituellement la barre additionnelle, rien ne répond. Il faut impérativement se placer au-dessus. Ce qui est très bête dès que l’on souhaite corriger le dernier mot saisi ! Marche pas. Il faut attendre d’avoir ajouté deux lignes pour enfin corriger ce dernier. Groumphh ! Autre point d’agacement, pas de scrolling vertical, ce qui rend les allers et retours entre le début et la fin du texte compliqué.

Une autre caractéristique est de permettre de changer la taille du texte à la volée, comme sur Nebulous Notes mais bon, ce n’est pas le point le plus intéressant..

Alors, ça fonctionne ? Oui, c’est un traitement de texte basique avec un undo et redo (annuler et annuler l’annulation en français) visibles sur la barre additionnelle. Maintenant que les développeurs se sont bien amusés à poser les bases pratiques de leur produit, il est temps de le modifier à la marge pour le rendre indispensable — ou licencier leur routines à d’autres développeurs.

Pour le moment le trio de développeurs polonais annonce via leur compte Twitter que l’intégration de Markdown est prévue. Bref, un produit atypique qui mérite notre attention.

le 23/06/2012 à 13:25 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |