Urbanbike

Recherche | mode avancée

Ulysses | Écrire avec de multiples fichiers ?

Pour mémoire…

dans écrire
par Jean-Christophe Courte

Il est clair que la gestion des tableaux et des images ainsi que de la table des matières automatique avec la balise MultiMarkdown {{TOC}} sont des éléments de poids qui, ajoutés à la gestion d’une série de liens dans un document maître, présentent une série d’atouts épatants pour écrire avec iA Writer désormais en version 4.

Lire : iA Writer 4 | Écrire avec de multiples fichiers ?

Pour le simple lecteur de passage, il est pas inutile de lui rappeler comment ça se déroule dans Ulysses.

Même exemple (sic…!!) sur macOS également…

Avertissement, j’ai masqué la possibilité de visualiser tous les groupes et sous-groupes (pas la peine de montrer les projets) (une colonne supplémentaire qui peut s’afficher à l’extrême gauche — exemple) et ne conserve pourillustrer que le contenu d’un dossier, le même que pour le billet précédent…

reduc-450

Un clic, et visualisation du contenu…

reduc-450

Là où c’est un poil différent dans Ulysses, c’est la possibilité de coller (ou décoller) les pages entre elles pour éviter qu’elles soient déplacées par erreur…

reduc-450

Du coup, un clic et on lit le contenu du feuillet sélectionné mais aussi celui qui précède et qui suit…!! Et donc on peut également corriger …en continu… Sans appeler un fichier (principe de la corde à linge)

reduc-450

Autre point pratique contrairement à iA Writer, la possibilité de scinder un fichier en deux…

reduc-450

Et bien entendu de regrouper inversement deux feuillets en un seul.

Pour ma part, c’est capital pour rédiger et j’aime conserver en regard dans la colonne de gauche la liste des fichiers… sachant que l’on peut augmenter le nombre de lignes visibles dans cette colonne jusqu’à 6.

Et la prévisualisation de l’export…? Cela se fait dans de nombreux formats mais dans une fenêtre différente (j’ai abondamment expliqué cela dans deux sites francophones avec lesquels je n’ai plus de relations mais mes billets sont disponibles…). Tiens, si je…

Voilà, c’est dit…!

le 19/11/2016 à 18:35 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |