Urbanbike

Recherche | mode avancée

Usages | Drafts et barre additionnelle sur iPhone

Écrire sans contrainte c’est – avant tout – organiser sa barre additionnelle…!

dans ailleurs | dans mon bocal | écrire | grospod | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Attention, billet bavard et en mode auto-dérision : Les années passent, mes écrans changent de taille mais je teste de moins en moins d’applications vu que de très chouettes solutions sont à l’oeuvre sous mes doigts.
Du coup, j’ai tendance à ne plus trop évoquer ce que j’emploie au quotidien, pensant l’avoir amplement fait précédemment.
Erreur !

Le lecteur de passage lira peut-être un billet sur l’excellent Nebo (très belle mise à jour en 1.4) mais que sait-il de ma prise de notes dans ce train qui me conduit vers Dreux ?!

C’est sous Drafts que cela se déroule comme dans 95 % des cas et non dans Day One 2, iA Writer ou Ulysses.

Pourquoi ? Pour plein de raisons dont une barre additionnelle totalement personnalisable contrairement aux autres produits1 cités.

Un peu de recul est nécessaire

Ce traitement de texte minimum orienté Markdown est idéal, sa barre additionnelle présente une série de touches personnalisées pour des actions2 indispensables à mes yeux.

Mais, comme pour le choix du clavier sur l’iPhone, ce périple me donne le temps de réfléchir à cette barre bourrée d’options et de n’y conserver que ce qui réellement indispensables.

C’est un défaut bien naturel que d’essayer d’exploiter d’emblée toutes les options disponibles. Mais il est aussi temps de virer ce qui est rarement utilisé, ce qui encombre cette barre et m’oblige à de longs déplacements pour retrouver la bonne icône !

reduc-450

De l’intérêt du voyage !

Aujourd’hui comme il y a quinze jours, Les vitres de mon wagon3 sont délavées, grisâtres, opalescentes, laissent passer l’image d’une campagne morose. Et puis il y a la tempête qui gronde.

reduc-450

Les 59 minutes qui me séparent du terminus sont un moment propice pour réfléchir. Je lance Drafts

Le temps de basculer en mode nuit, et hop : mes pouces martèlent maladroitement l’écran tactile, virevoltent sur la barre additionnelle pour baliser un mot.

Entre le bruit des essieux sur les rails, les alertes inaudibles qui s’échappent des haut-parleurs fatigués, les bribes de discussion ou la musique étouffée débordant des casques, me voilà transporté ailleurs via cet écran noir aux lettres blanches.
Une notification tombe, une alerte météo pour vents violents et orages à Orbe. Une autre affiche un message de ma douce qui veut savoir si l’attente pour régulation du trafic est levée. Je suis à la fois dans mon texte et relié au monde.

Bref, imaginez Hemingway, Cendrars, Kessel (…de véritables écrivains !) avec ce type de machine à écrire !

reduc-450

Bon, revenons au sujet…

Et Drafts dans tout ça ?!

Le problème de Drafts, façon de parler (!!), c’est sa richesse4. Il y a les options de base, installées dans l’application et celles que tout utilisateur peut ajouter via un épatant site dédié. Sur ce point, j’ai été un poil trop généreux !

De plus la barre additionnelle de Drafts est glissante… horizontalement et j’ai viré — dans l’exemple qui suit — près de vingt pour cent de mes précédentes actions pas si utiles/indispensables que ça…

Attention, toutes mes actions restent dans Drafts mais n’apparaissent plus dans cette barre de travail, on ne perd rien en théorie… Si je change d’avis, c’est facile de réorganiser le binz…

Des icônes multiples et personnalisables dans la barre additionnelle

La force de la barre additionnelle de Drafts est de supporter plein d’options, de la simple insertion de caractères au lancement de scripts…

En cliquant sur le crayon à droite de la barre additionnelle, vous arrivez sur l’éditeur de cette barre…

reduc-450

À vous de choisir quel action vous allez ajouter… Imaginons que je veuille ajouter un envoi de texte vers… Twitter…! Certes, l’action existe déjà dans mon univers mais n’est pas encore active sur cette barre additionnelle…

reduc-450

Le temps de retrouver l’action dans la liste de ce que j’ai en magasin, la commenter et entrer un nom en clair.

Ou une icône Emoji (le seul usage que je leur trouve pour le moment). Comme c’est pour nourrir @urbanbike, un petit vélo (comme celui qui dans ma tête ajouteront les plus perfides lecteurs…!).

Tailler dans les options et actions, revisiter sa barre additionnelle

J’ai fini – au retour – par effectuer un sacré ménage, d’autant plus motivé que je venais d’ajouter quelques actions5 dans la configuration de ma fille.

Et donc… j’ai nettoyé ma version de Drafts 4 mais à partir de mon iPhone et non de mon iPad. Explications…

J’écris en mode paysage sur iPad mais en mode portrait sur iPhone. Et donc il me faut construire une barre structurée sur ce dernier :

  • regrouper les balises Markdown de base sur un seul écran (des notes en bas de page en passant par une touche pour modifier la typographie - caps, bas de casse ou majuscule sur le premier caractère)
  • regrouper tout ce qui touche annulations, collage et exports (DropBox, Mail, Messages ou Twitter) sur une autre portion de l’écran…
  • regrouper dans un dernier espace les quelques actions spécialisées qui vont d’un script de nettoyage à des options de preview ou changement d’ambiance
  • et, dans les interstices, quelques actions pratiques mais pas essentielles.

En copies d’écran…

Toutes les icônes dans la barre additionnelle sont positionnables à l’emplacement souhaité…

reduc-450

Et mon idée était (comme dit plus haut) de les regrouper pour que cela soit pratique sur le iPhone 7 plus que j’emploie en toutes circonstances… En premier, les annulations et exports (DropBox, Mail, Messages ou Twitter)

reduc-450

En deux, les balises principales Markdown. Puis en trois, les trucs spécialisés…

reduc-450

Ce qui, sur l’écran (du iPhone 7 plus) se distribue de manière confortable…

Markdown au centre, annulations à gauche…

reduc-450

Options spécialisées à droite + quelques actions dans les interstices…

Mise à jour automatique sur iPad

Ahhhh, mais il va vous falloir faire la même chose sur liPad…

Que nenni…! Toutes les actions, fichiers mais aussi barre additionnelle est synchronisée via iCloud…

reduc-450

Je ne reviens pas sur les options d’affichage sur les flans des trois cases prédictives…

Voilà…

Un dernier argument pour Drafts…? Le versioning

Enfin, rappel, Drafts fait du versioning, ce qui est remarquable. Du coup, pas de souci pour partir dans une direction, changer de voie, revenir sur une version ultérieure.

reduc-450

Bref, pour rédacteurs nomades… Ou pas…!

À suivre…


  1. Oui, iA Writer permet de modifier le jeu des icônes affichées dans sa barre mais pas de lancer des scripts complexes, des actions… 

  2. je ne vais pas revenir sur ces dernières, il suffit de parcourir urbanbike. 

  3. Certes, cela vous épargne des photos de mer, de ciel bleu et de cocotiers sous le soleil… 

  4. Pas de souci pour afficher une vue formatée de son texte avec la CSS de son choix. Puis exporter sa note vers DropBox, box ou iCloud. Ou encore Ulysses, iA Writer, etc. Bien entendu, conserver l’option cellulaire sur son iPhone consomme des ressources mais c’est l’assurance que le texte en cours de maturation est sauvegardé en arrière-plan sur iCloud. 

  5. Elle emploie également Drafts pour prendre ses notes (en espagnol, anglais, portugais ou français), empile les claviers tactiles sur ses écrans. Son iPhone la suit partout. Mais à l’université, un vieil iPad pour la prise de notes et, à la maison, un iPad Air 2, trois écrans avec une synchronisation iCloud des saisies sous Drafts. 

le 25/02/2017 à 18:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |