Urbanbike

Recherche | mode avancée

Usages | Pourquoi je me sers toujours de Day One

Avec Drafts, CQFD !

dans ailleurs | dans mon bocal | écrire | grospod | mémoire | usages
par Jean-Christophe Courte

Ce qui suit n’est pas un billet technique sur les astuces ou options de Day One, juste un niéme radotage…!

Day One fait partie, avec Drafts 5: Capture ‣‣ Act, de ces outils qui me sont indispensables. Nombre de produits depuis les dix ans de l’App Store se sont littéralement volatilisés1.

Or je continue à employer Day One journal + mémoire depuis octobre 2011.

Il faut que je relise mes vieux billets pour me souvenir pourquoi, un jour, j’ai basculé sur cette app, n’hésitant pas alors à m’offrir d’emblée ses déclinaisons iOS et macOS. Et, assurément, c’était alors la perspective de pouvoir baliser mon texte en Markdown qui a été le moteur, l’élément déclencheur.

Ce que je sais, en revanche, c’est pourquoi je m’en sers tous les jours…!

Je n’avais vu naguère que l’aspect traitement de texte Markdown avant d’en comprendre l’organisation chronologique (horodatage) astucieuse liée à une option de localisation puis aux ajouts pratiques comme le rappel de la météo du moment capturé, la température, l’affichage d’une carte…

Mémoire et notes

C’est essentiellement sous iOS — vu que je puise dans l’album du iPhone 7+ les clichés d’un moment partagé, d’un lieu visité — que j’emploie Day One, quitte à compléter par la suite les notes ouvertes sur mon Mac ou sous iPad, notes généralement associées à un cliché qui me sert de juge de paix… Une photo prise avec l’iPhone qui va permettre à chaque note d’être fixée dans le temps…

Dans mon usage, cela va de simples réflexions que je distribue dans mes journaux thématiques ouverts dans l’application. Du pic épeiche perché sur le tamaris du jardin (d’abord entendu — du fait de sa frappe caractéristique du tronc — puis enfin vu dans le feuillage)… au compte rendu succinct d’une balade, compte rendu de plus en plus ponctué, remplacé par des clichés (une image vaut mille mots…!).

reduc-450

reduc-450

reduc-450

Certains journaux se remplissent plus vite que d’autres. Mais le plus intéressant (…d’où l’abonnement), est cette synchronisation, entre tous mes écrans, de toute cette mémoire textes et images qui vient m’assister…

Et, désormais, les photos qui, en nombre, approchent globalement mes plus de 5700 entrées… Et là, le stockage se fait naturellement sur le cloud géré par Day One.

Il y a pas mal de fonctionnalités que je n’exploite pas encore, dont la prise de vue avec Day One. Je préfère employer Camera+ 2 qui me permet de procéder à un peu de post-traitement de l’image…

Si j’écris les notes succinctes dans Day One, dès que j’ai besoin de plus de place (…et de plus de Markdown, de notes de bas de page, etc.), c’est Drafts qui prend naturellement le relais. Le texte saisi dans ce dernier fini tranquillement dans Day One via une simple action employant x-callback-url. C’est transparent et instantané…

C’est pourquoi je conseille aux utilisateurs d’iPhone de s’essayer à conserver les bribes de leur vie, existence, activités via cette application qui ne leur demandera jamais d’entrer un titre…!

On crée juste une nouvelle note, on la nourrit de quelques pensées, d’une photo et cette note va se ranger chronologiquement dans le flux. Pas besoin de se demander à quelle heure ou l’endroit, Day One va chercher ces infos et hop…!

Mais je me répète… Relire ceci ou cela…!

Bonnes vacances avec Day One journal + mémoire


  1. J’ai même perdu la mémoire de leurs noms, c’est dire. 

le 11/07/2018 à 13:15 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |