Urbanbike

Recherche | mode avancée

Zeiss 85mm f/1.4 Planar T * ZE

Un avion de chasse dédié au portrait…?

dans photographie | voir
par Jean-Christophe Courte

J'ai reçu depuis pas mal de temps un Zeiss de 85 mm à monture Canon. Le prêt ne provient pas du constructeur, Zeiss, mais d'une boutique en ligne française, lapetiteboutiquephoto.com dont j'avais évoqué l'existence en septembre 2008.

En ouvrant la boîte contenant ce Zeiss 85mm f/1.4 Planar T * ZE, le Made in Japan m'a remis en mémoire que nous étions à l'heure de la grande mondialisation. Cela n'empêche pas d'apprécier tout de go une fabrication particulièrement soignée qui diffuse involontairement un sentiment de nostalgie propre à l'époque de l'argentique. L'optique est d'un poids raisonnable (570 grammes), pas désagréable à transporter en regard du somptueux Canon 85 mm f/1.2 II USM qui dépasse allégrement le kilo. Certes le vieux Canon 85 mm f/1.8 USM, lui, ne dépasse pas même les 500 grammes.

19800101-IMG_0011_ub.jpg

Note : ne possédant pas deux boîtiers, j'ai utilisé ici un simple IXUS pour ces deux illustrations photographiques…!

Seul bémol, le pare-soleil. Il est parfait mais en métal. Hors, en cas de choc, pas d'élasticité pour amortir la transmission de ce dernier vers l'optique et, dès lors que l'on fait autre chose que de regarder celle-ci, la peinture noire a tendance à rapidement s'estomper, j'ai l'habitude comme nombre de photographes de poser le couple optique + boîtier, bouchon d'optique retiré, en appui sur le pare-soleil… Ceux en pur plastique de chez Canon sont impeccables avec des années d'usage et ce ne serait pas le cas pour ce Zeiss…

19800101-IMG_0007_ub.jpg

Une fois en main, seconde surprise. Bon sang, mais c'est bien sûr…?! Pas d'auto-focus.

Là, j'avoue que je me suis vite senti mal à l'aise car je fais beaucoup de photos urbaines tout en disposant d'une vue un peu (beaucoup…!) fatiguée par les années…! J'utilise de temps à autres mes optiques en débrayant l'auto-focus mais c'est moi qui le décide…! Or, sans stigmomètre et à main levée, il ne reste plus qu'à doubler, tripler ses prises de vues pour éviter de se retrouver dans le flou… Certes les collimateurs de mon 5D restent actifs et l'un va flasher à un moment donné pour m'indiquer qu'il est à la bonne distance mais ce n'est pas très pratique. Enfin, la distance minimum pour faire sa mise au point me semble un peu lointaine, un bon mètre avec le Zeiss contre 85 cm ou 95 cm selon l'optique de même focale chez Canon.

Reste à s'en servir et là rien n'est gagné d'avance. Il faudra rester très modeste dans les premiers usages de cette optique, l'apprivoiser, se planter, essayer, essayer à nouveau, résister à l'irrésistible envie de tout envoyer paître…! J'avais eu les mêmes difficultés avec le Canon 85 mm f/1.2 II USM…!

Hormis cela, ça pique ! Même à 1.4 on est souvent surpris mais attention, le contrôle de la partie nette entre le flou qui précède et celui qui suit, la gestion de la profondeur de champ, demande pas mal de pratique. Ce tunnel de netteté ne saute pas aux yeux surtout derrière son viseur…!

20090131-IMG_8684_ub.jpg

20090131-IMG_8685_ub.jpg

20090131-IMG_8686_ub.jpg

20090131-IMG_8687_ub.jpg

20090131-IMG_8688_ub.jpg

50 ISO, f/1.4 et 1/2000°

Bref, le terrain de chasse du Zeiss 85mm f/1.4 Planar T * ZE est assez loin des sujets qui suivent (et encore)…

20090208-IMG_8959_ub.jpg

20090208-IMG_8982_ub.jpg

Dont un détail…

20090208-IMG_8982_ub-2.jpg


20090208-IMG_9003_ub.jpg

Idem photos en basse lumière, et spectacle vivant à main levée, je me suis essayé vu la grande ouverture à photographier une répétition de cirque et ce n'est pas trop fait pour cela. Néanmoins…

20090211-IMG_9219_ub.jpg

20090211-IMG_9219_ub-2.jpg

20090211-IMG_9206_ub.jpg

20090211-IMG_9206_ub-2.jpg

20090211-IMG_9202_ub.jpg

1600 ISO f/1.4 entre 1/125 et 1/160°

En fait, c'est une optique qui demande que l'on prenne son temps… Pas de précipitation, un pied (ce que je n'emploie pas toujours), un déclencheur souple, une analyse de la scène, du temps, un travail sur les lumières et cela doit être un avant goût du bonheur. Bon, je n'excelle pas à cette rigueur indispensable aussi, quelques essais en vrac…

20090129-IMG_8593_ub.jpg

20090131-IMG_8639_ub.jpg

Et, bien entendu, une optique idéale pour le portrait (merci Aurélia… On n'évoquera jamais assez la patience des enfants qui se plient de bon coeur aux essais médiocres de leurs parents…!!).

20090131-IMG_8664_ub.jpg

20090131-IMG_8664_ub-2.jpg

En conclusion…
Vu de mon écran (pas de ma fenêtre…!), parfait pour une série de figures imposées comme les portraits, les natures mortes. L'absence d'auto-focus ne me convient pas (…à titre personnel, s'entend) et le jeu avec ce tunnel de netteté, cette profondeur de champ particulièrement subtile ne répond pas au type d'image que j'aime faire. En écrivant cela, je me rends compte que cette optique vous apprivoise peu-à-peu et que l'on change imperceptiblement la manière de l'utiliser. Donc je ne serais pas aussi définitif…!

Comme je l'ai expliqué par courriel à lapetiteboutiquephoto.com, ce n'est pas ma tasse de thé, j'aime pouvoir décider si je débraye ou non l'auto-focus. Je n'ai pas la nostalgie d'un "âge d'or" de la photo où il fallait tout contrôler. Pour illustrer, j'aime bien l'éclairage à la bougie mais je préfère, au quotidien, la lumière électrique. J'avoue que je trouve cela assez déconcertant à l'heure de l'image numérique…: pour ma part, j'apprécie l'assistance de l'auto-focus qui fait une grande partie du boulot d'approche surtout avec mes yeux fatigués… À moi de peaufiner cette dernière avant de déclencher. Néanmoins, j'ai utilisé ce type d'optique dans une vie antérieure et l'on retrouve assez vite, à main levée, l'habitude de déplacer son corps d'avant en arrière pour ajuster sa prise de vue au lieu de mettre au point.

Hormis cela, vous pouvez malgré l'indignité des images montrées dans ce billet vous faire une idée précise des capacités de cette optique. Je ne suis pas réellement client de ce produit mais je comprends parfaitement que ce soit, a contrario, le type d'optique que nombre de photographes recherchent… L'image est chaude, signature qui n'est pas pour me déplaire ; le rendu somptueux mais sa mise en œuvre est manifestement réservée à des gens patients et calmes. Pas des agités dans mon genre…!

À noter que ce Zeiss 85mm f/1.4 Planar T * ZE existe également avec une monture Pentax (ZK) et Nikon (ZF). Le prix devrait avoisiner les 1000 € et je remercie à nouveau Richard Frances de la lapetiteboutiquephoto de me l'avoir confié autant de temps. Je vous engage à aller jeter un oeil sur son site de passionné, CQFD.




20090213_marsedit_19.png

Rien à voir : alors, oui, j'ai rédigé cet article — lire le dernier billet sur urbanbike — avec MarsEdit. C'est adopté mais, volontairement, je n'utilise pas toutes les fonctionnalités pour rester dans la ligne de ce que je fais avec pMpost, c'est-à-dire l'édition — et l'envoi des images désormais — uniquement. Le codage automatique des images comme la lecture en mode Aperçu simplifient et optimisent mon temps. Mieux, le bloc Texte étendu me permet de placer des petites notes que je redistille au fur et à mesure que le billet s'écrit.
Pour mémoire :
Divers produits Canon chroniqués…

le 15/02/2009 à 06:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte |