Urbanbike

Recherche | mode avancée

Crumpler Daily 370

Essayer avant d'acheter…

dans photographie | pratique | voir
par Jean-Christophe Courte

Mon vieux sac photo que je traîne depuis des décennies me lâche un peu plus à chaque sortie… Pourtant, je n'ai nullement l'envie de le poubelliser. Mon rêve (…non réalisé à ce jour) est de trouver des poches internes pour lui redonner une seconde jeunesse et lui offrir une nouvelle courroie. Sauf que mes recherches sont infructueuses en ce qui concerne le sac de protection intérieur…

En attendant il me faut trancher pour continuer à balader mon boîtier sans risque. J'ai eu envie de m'offrir un nouvel ensemble pour transporter matériel photo et portable (comprendre ordinateur portable)… Après avoir regardé sur internet le site de crumpler.fr, scruté les modèles et les photos idoines, je me suis décidé… à me rendre dans mon magasin de photo…!

Acheter de tels accessoires ne se fait pas en contemplant un joli site mais en essayant les produits. Et sur ce plan, rien de plus efficace que d'aller dans une boutique (si vous avez encore la chance d'en avoir une ouverte dans votre ville…).

La mienne est — depuis près de 30 ans — rue au Pain à Versailles (Shop Photo).

J'ai commencé par mettre la main sur le sac à dos Match Maker M qui permet de trimballer dix fois plus de matériel que je n'en dispose personnellement et un portable, genre 15".

Là, rien que le poids m'a fait immédiatement renoncer même si mon ami Zit — que vous pouvez lire sur Cuk.ch — est partisan de ce système. Je me suis rabattu sur une grosse besace en cuir, lourde également mais plus adaptée à ma manière de me balader et de prendre des images… J'ai donc acquis un Limited Leather Daily en cuir noir mais j'ai tout de suite demandé à mon fidèle revendeur si j'avais le droit d'essayer et de revenir si cela ne me satisfaisait pas… Ayant son accord, je suis rentré chez moi.

image

Hormis me faire gentiment engueuler, j'ai chargé et essayé cette besace avec mon ensemble… Certes, tout rentre et je dispose même de trop d'espace pour mon unique boîtier et mes deux optiques…! Par contre, ce qui est remarquable, c'est le système de sac interne que l'on peut virer à sa guise…

image

Et qui s'avère parfaitement modulable…

image

Ici, je l'ai retiré pour vous montrer que le 15“ MacBook Pro rentre sans difficultés…

image

Par contre, c'est énorme (ou c'est moi qui ne suis pas un géant…!) et une fois chargé, assez contraignant pour mon usage…

Bref le lendemain matin, je suis retourné chez Shop Photo rendre ce premier sac et j'ai opté pour une version plus modeste, le Daily DA370 (La série Daily existe en 6 versions…!! Un conseil, téléchargez leur catalogue en .pdf nommé Organised Chaos pour mieux comprendre le casse-tête… et admirer les modes de transport sur deux roues en Asie)…

C'est d'ailleurs un peu le souci avec ces sacs, il en existe une tripotée de modèles sous des dénominations différentes d'un pays à l'autre et rien ne vaut une vue réelle du produit pour estimer sa taille et son encombrement réel…!

image

Le principe est le même, un sac intérieur molletonné qui se retire et maintenu par des velcros dans tous les coins, des panneaux modulables pour agencer l'intérieur du sac.

image

En façade, il y a d'autres poches dissimulées par un panneau fermé par une grande fermeture éclair, particulièrement prévues pour les cartes mémoires ou vos papiers. Bref, cela offre plein de combinaisons dans un sac bien compact.

Mais ne faites pas l'erreur de vous fier à ce que vous voyez sur le net, prenez votre boîtier et allez en boutique tester le tout. Comme le prix des Crumpler semble identique en boutique à ceux pratiqués sur le net et que tout n'est pas dispo sur la toile, retrouvez le chemin de votre magasin photo. Vous verrez que c'est pas mal du tout de repartir avec un produit plutôt que de l'attendre trois jours, que le conseil est là, les optiques également (il y avait même un Canon EF 135 f2.0 USM qui semblait m'attendre mais j'ai résisté…!)…

Un dernier point sur ce sac, il est étonnamment bien fini et très léger à vide (tout en toile résistante et parfaitement étanche). Il existe en différentes couleurs et l'ensemble donne une impression agréable de solidité. Mieux, deux poignées sont disponibles sur les extrémités et prêtes à supporter des poches additionnelles…
Note(s) de lecteur(s)…

Mon ami Hyma (la Hyène…!) nous écrit ce petit complément…
Ben J.-C., pourquoi tu ne m'as pas demandé, j'en ai un, moi, de Crumpler, le même !
Je t'aurais dit qu'il est super pratique, et que tu peux y mettre des livres et des cahiers en plus de tes matériels photo et informatique. Mais le fin du fin, c'est que je trimballe ce sac à moto (100 bornes par jour et par tous les temps, eh ouais!), et qu'il est parfaitement étanche, inusable comme le cordura, et avec une lanière supplémentaire prévue pour les deux roues qui lui évite de basculer dans les virages, bref capitonné comme il l'est, me demande si il ne fait pas protection lombaire en plus en cas de gamelle... Les clips en plus du scrache assurent une fermeture absolue qui résiste à la très grande vitesse du vent (hé, hé...). L'avantage qu'il a sur un sac à dos, c'est que tu peux t'arrêter, passer facilement ton sac sur le réservoir, l'ouvrir, et là, total bonheur, tout s'offre à toi. S'il faut redémarrer très vite, la lanière de portage étant toujours autour de ton épaule, le sac reste fixé à ta petite personne. De plus, l'aspect besace le rend totalement inoffensif et anodin sur un sac typé photo qui, s'il n'attire pas la convoitise, provoquera la défiance. Enfin, quand tu marches à pied, il est plus difficile pour un pickpocket, même aux mains expertes, de visiter ce sac qu'un sac à dos.
Depuis que j'ai le Crumpler, ma vie à changé, docteur... Tiens je t'envoies une photo (prise avec mon télephone portable, je précise!) de mon super sac.

image

Thierry Buanic ajoute sa contribution…
Je confirme, les Crumplers sont inusables et très bien conçus.
Juste une petite critique : la lanière supplémentaire est très bien quand on fait du 2 roues, mais quand on fait du métro, elle est un peu pénible, on l'a dans les pattes tout le temps. On ne peut pas la virer (sauf avec un cutter, ce qui serait du gââchis…).
Voici une photo du mien (tu peux commencer une collec, comme ça…), prise aussi au téléphone portable :-), mais avec la gueule ouverte…

image

le 21/04/2008 à 07:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?