Urbanbike

Recherche | mode avancée

Face aux manipulateurs, écouter nos propres alertes…

De l’importance des signaux faibles

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | groummphh
par Jean-Christophe Courte

Le fil des infos nous montre quotidiennement des professionnels de la manipulation à l’œuvre. Les conséquences de leurs actes sont généralement compris quelques années après coup mais ce laps de temps leur permet de réécrire l’histoire avec un grand H, justifier leurs actes. Et trouver de chouettes arguments pour les dedouanner.

Les voilà prêts à sévir à nouveau, applaudis par une cohorte d’admirateurs à la mémoire sélective.

Sans atteindre ces sphères lointaines, d’autres sévissent dans notre quotidien. À force de mauvaises expériences1, il nous arrive d’avoir assez de bon sens pour les identifier…

Cette dernière décennie, ma naïveté ne m’a pas toujours permis de les repérer même si des paquets de doutes s’accumulaient…!

Petite musique…

De fait, j’ai insuffisament pris en compte les dysfonctionnements dans leurs récits, les incohérences chronologiques ou simplement logiques. Et puis, je pensais que ce n’étaient pas des personnes que j’étais appelé à revoir…

Erreur…!

Maintenant que je ne suis plus absorbé par une activité professionnelle dévorante, je prends le temps d’écouter ces petites alertes transmises par mon cerveau (…si, si, j’en ai un même si pas upgradé depuis des lustres…!).

Après une longue contre-enquête sur mes propres vautours, j’analyse désormais des situations récemment vécues et essaye d’en dénouer les fils… Même si trancher le noeud gordien2 reste, à mes yeux, la méthode la plus efficace.

Sauf que…

Sauf qu’il est toujours instructif rétrospectivement de comprendre comment on s’est fait enfumer (sic…!), quelle corde — pincée avec astuce — m’a fait prendre avec une profonde conviction une vessie pour une lanterne…! Bref, comment je ne suis fait berner par des faux semblants, des sourires de façade, une histoire bien ficellée.

Plus grave encore, pourquoi je me suis abstenu de soulever les premiers doutes qui m’assaillaient… Pourquoi j’ai négligé mes propres alertes…!!! Bref, malgré des élements tangibles, verifiables, pourquoi je me suis fait duper…?!

De facto, l’explication que je retiens à la lueur de mes derniers déboires est que l’élement le plus faible reste bien chacun d’entre-nous…

C’est ce qu’expliquait dans les deux ouvrages traduits en français3, Kevin D. Mitnick, ex. pirate informatique devenu expert en sécurité informatique.

D’ou l’importance pour chacun d’entre-nous d’analyser les signaux faibles que nous livre notre corps, notre ressenti profond, animal. Comme le disait cet illustre inconnu, Méfie-toi de ta première impression, c’est souvent la bonne

reduc-450

Bref, évitons de nous faire…

À suivre…


  1. …Ou bonnes en fin de compte si l’on ne mord plus à leurs hameçons, voir ici quelques liens… 

  2. Couper dans le vif pour ne perdre ni temps ni énergie… 

  3. Et malheureusement épuisés… 

le 14/07/2015 à 17:20 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?