Urbanbike

Recherche | mode avancée

Gestion experte des spams via SpamExperts et Monarobase…

Seul inconvénient notable, la fin de la rubrique "Piègeàkon du jour"…!

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | groummphh | pratique
par Jean-Christophe Courte

Avec des adresses publiques aisément lisibles sur un site web comme urbanbike, être spammé est malheureusement une évidence…

Il existe des tas de solutions pour filtrer cela, Apple s’en débrouille pas mal sur ses comptes me.com mais sur mes propres noms de domaines, c’est franchement pénible malgré les adresses poubelles que je renouvelle quand elles sont trop employées par les spammeurs…

L’autre souci est de devoir se débarrasser de ces spams tant sur mon Macintosh que sur mes écrans sous iOS…!

En fin de semaine, mon hébergeur et ami — @Monarobase — me propose de participer à un test sur le service de @SpamExperts qu’il va déployer prochainement…

J’active les éléments via ma console d’administration sur @Monarobase et demande simplement à recevoir un rapport quotidien du filtrage, histoire de vérifier s’il n’y a pas trop de soucis…

Depuis deux jours, que du bonheur…!!

Oui, je pense cesser de vous faire marrer avec la rubrique Piègeàkon du jour sur urbanbike… Ou alors, aller les lire sur ma console pour en dénicher un de temps à autre…! Je m’interroge…!

Plus de spams, hormis ceux arrivant via des comptes qui ne sont pas hébergés chez lui (…je sens que je vais activer des redirections du coup). Et, plus fort, pas encore de Mail de mes relations filtré par erreur.

Ma seule lecture pour le moment est, chaque matin, le tableau des spams pris dans la nasse de @SpamExperts…!

@urbanbike

Merci Richard…!

Oui, mais… si tu lis que l’un des envois est bien effectué par l’un de tes contacts…?
Facile de le lire, la dernière colonne affiche un petit bouton en regard de chaque ligne qu’il suffit d’activer pour libérer le malheureux Courriel de la nasse où il pourrait avoir été pris au piège…

le 15/12/2013 à 11:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?