Urbanbike

Recherche | mode avancée

iOS 13.x et Max | Repenser sa gestion de photos

HEIC, Photos, iCloud

dans ailleurs | dans mon bocal | nazbrokology | photographie | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Rappel contextuel : depuis quelques jours, j’utilise un iPhone 11, mon iPhone 7+ a atterri dans les mains de ma fille et son propre iPhone 6s+ dans celles de son frère.

Je suis lent : découvrir quelques facettes de ce nouvel écran qui fonctionne sous iOS 13.1.x ne se fait pas en un claquement de doigts. Heureusement, je réside pour quelques semaines dans une région particulièrement ensoleillée, ce qui ne nuit pas à la découverte tant de sa géographie que de ce nouveau compagnon …Max…!

Mais, au fur et à mesure que je prends conscience de certaines fonctions photographiques de Max, cela bouleverse allègrement des décennies de pratique. Et comme je suis curieux…

En résumé : l’accès à un iPhone 11 Pro Max a modifié ma manière de réaliser des clichés.

Je devrais m’arrêter .

Sauf que cela remet aussi en question ces décennies d’images : quid de nos milliers de photos actuellement conservées sur 4 backups (disques durs physiques1) et accessibles exclusivement via une antique version de Adobe Lightroom depuis mon MacBook Pro…? Que faire de ce témoignage d’une ancienne pratique2…!!

Certes, il y a certes un poil de provocation (…quoi que !) dans cette manière de présenter les choses mais j’avoue que c’est proche de ce que je ressens depuis que je teste cet étrange attelage d’optiques.

Au quotidien, cela couvre 90 % de mes besoins

Relativisons !

Je suis devenu, par la force des choses, un vieil homme (…et zut…!). Qui n’a plus l’énergie (ou l’envie, au choix) de se balader avec un sac photo généreusement garni de pesantes optiques.

J’apprécie le confort de balades quasi les mains dans les poches, Max glissé dans l’une d’elles. De pouvoir prendre des clichés sans m’interroger. Je cadre, sélectionne l’optique idoine, ajuste la scène et déclenche.

Avec la gestion des pixels excédentaires, option à cocher dans les préférences, c’est en rentrant que je peux redresser proprement une porte, une grille de château, voire recadrer en allant chercher des informations non présentes dans la scène initiale comme je l’ai montré sur twitter.

Du coup, ça change abruptement ma manière de photographier car j’anticipe désormais la suite avec ces options disponibles !

Ça ne manque pas de pixels…!

Pour des informations techniques sur ces extra-pixels (!!), vous référer à vos sites d’information habituels. Je ne suis qu’un simple utilisateur qui découvre ces options et joue modestement avec elles.

Quand je déguste un plat savoureux, je l’apprécie sans chercher à connaître à tout prix sa recette…!

Ce que je constate, c’est le plaisir que cela me procure et la simplicité (et vitesse) des procédures.

Etonnamment, la chromie est excellente et donc cela m’évite d’ajuster maladroitement mes clichés. Ensuite, les autres opérations s’effectuent avec célérité, directement dans Photos.

Du coup, j’ai exclu nombre d’applications habituelles, préférant employer Appareil Photo d’Apple. Hormis le Live View que je dois désactiver, c’est épatant.

Ces derniers jours, entre Aix et Forcalquier, nous nous sommes pas mal baladés. Ma fille est ravie de son 7+ et trouve iOS 13.1.1 très récréatif. Et moi, je fais toute confiance à Max pour sa capacité à calculer la meilleure exposition.

reduc-450

Le soir, un poil de Post-Traitement, l’enregistrement sur iCloud des clichés du jour.

reduc-450

  • Ici en automatique, un simple redressement de l’image, cliché pris dans la pénombre…

reduc-450

  • Mais ce redressement peut s’accompagner d’un recadrage, autre exemple…

reduc-450

  • Car vous avez encore un peu de pixels sous le pied…

reduc-450

  • Ou au-dessus…!

reduc-450

  • Ne pas toujours se fier au redressement automatique… Il vous faudra parfois reprendre le contrôle…!

reduc-450

  • NB : j’apprécie ces extra-pixels…! Sauf qu’il faut quand même valider…

Conversion en JPG

Cela ne m’empêche pas d’exporter mes HEIC sur notre antique MacBook Pro3, de convertir4 puis d’enregistrer après compression ces clichés5 dans ma vieille version de Lightroom …avec mes autres clichés.

Bref, ceci est un simple témoignage d’utilisation plan-plan de cet iPhone.

Voilà. Merci Max…!


  1. FireWire 400 et 800 ! C’est lent mais ça a le mérite de fonctionner… 

  2. D’autant qu’il existe des outils pour convertir du JPG en HEIC et cela commence à me trotter dans la tête. 

  3. 2009 et, du coup, qui va encore tenir une année ou deux… 

  4. iMazing HEIC Converter qui tourne sous macOS El Capitan… 

  5. JPEGmini que j’ai depuis des lustres… 

le 29/09/2019 à 11:40 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?