Urbanbike

Recherche | mode avancée

La balise TOC s’invite dans les outils MultiMarkdown

Mise à jour de iA Writer sous iOS et OSX

dans écrire | pratique
par Jean-Christophe Courte

Avec la publication récente de la version 5.1 de MultiMarkdown, la bonne surprise est la vitesse de prise en compte de l’une des fonctionnalités clés de ce balisage, la balise TOC… qui n’a rien de stupide ou nulle !!

C’est iA Writer qui ouvre le bal dès lundi matin, grillant la politesse au développeur même de MultiMarkdown qui ne propose pas encore une version 3 finalisée de son puissant traitement de texte MultiMarkdown Composer sous OSX.

Pour mémoire, iA Writer supporte MultiMarkdown depuis sa première version fin 2013 et a l’excellente habitude d’intégrer les évolutions de ce balisage basé sur Markdown mais avec quelques briques fonctionnelles intéressantes en sus.

TOC : pour un ou plusieurs fichiers ?

Certes, la question porte sur le nombre de fichiers. Sur iA Writer, c’est bien un seul fichier qui est concerné par la balise TOC. Ma minute prospective1 n’est pas encore vérifiée…!

Du coup, nous attendons avec intérêt une application de traitement de texte MultiMarkdown sous iOS qui prendra également les liens possibles entre plusieurs fichiers et donc une organisation en flux. Et capable de supporter également cette balise TOC.

J’en avais parlé ici-même dans urbanbike | Fichiers et Transclusion avec MultiMarkdown

Pour le moment, si vous utilisez un seul long fichier, cette option fait merveille. Attention, par contre, à ne pas avoir de trous dans votre hiérarchie !

en effet, si vous passez brutalement d’un niveau 2 à un niveau 4, la balise TOC est incapable de lire cette rupture et ne reprendra qu’en présence de niveaux proches hiérarchiquement. C’est agaçant mais c’est ainsi.

reduc-450

Pour en savoir plus sur les produits et les communiqués de presse qui ont accompagné la sortie de iA Writer, lisez des sites2 de nouvelles sur le monde Apple…

À suivre…!

le 01/03/2016 à 08:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?