Urbanbike

Recherche | mode avancée

Le tour de Lille en cyclo…!

En cyclo…

dans ancres
par Jean-Christophe Courte

Le tour de Lille… les mots me font penser à la chanson de Félix Leclerc
Le tour de l'île
Quarante-deux milles
Comme de vagues les montagnes
Les fruits sont mûrs
Dans les vergers
De mon pays
Ça signifie
L'heure est venue
Si t'as compris

Ici, nous sommes dans un autre univers. Un univers urbain riche d'histoire(s), de guerres, de canonnades mais aussi de rencontres, d'architectures étonnantes… le Nord, c'est un coin de France à visiter impérativement, les anglais comme les belges l'ont bien compris, eux qui se pressent sur l'aire du marché de Noël (là où les gaufres sont appétissantes…!).

Donc, en repartant de FR3 lundi, je croise Romain sur son cyclo… je le photographie et je continue ma route, la pluie ne s'étant pas encore manifestée… Je me balade dans les rues, photos d'architecture au grand angle juste pour des détails…

image

Hop, je m'arrête chez ma vendeuse de gaufres (celle citée hier)… La pluie commence à tomber dru. Elle m'indique un grand magasin à 100 mètres où je devrais trouver un parapluie pour poursuivre mon périple… Mais en chemin, je croise Romain à nouveau dans son Cyclo. Cyclo aux couleurs d'Orange (…et, il y a peu, aux couleurs d'Apple comme me l'indique Dominique)…

Là, je m'arrête et je l'interroge… Je découvre alors la possibilité de faire le tour de l'île de Lille à l'abri mais à faible vitesse… Au lieu d'acquérir un parapluie que j'aurais perdu dans le train, je monte dans sa carriole et nous voilà parti pour une visite géniale, à vue d'homme, à l'abri et commenté à tout instant par mon guide.

image

Romain, mais il sait tout de Lille…!
Du coup, pendant une heure, nous voilà à discuter… Romain, se débrouillant pour que je puisse faire mes photos à l'abri… Alors, en passant, cela donne ce qui suit (temps immonde et blanc). Avec parfois des bouts de la coque de protection ou le rétro du cycliste (exprès pour vous donner l'idée du concept).

Bon, le cyclo est équipé d'une aide électrique au démarrage (pas besoin du fouet…!)… Une fois la vitesse correcte attrapée, c'est Romain qui continue à la force des jambes (le fait qu'il ait fait du vélo gamin ne me surprend guère, la garçon est manifestement solide…) mais heureusement il ne bosse que quatre heures par jour…! Si Romain poursuit ses études, il aime bien ce job étonnant et sa ville.

D'ailleurs, nous sommes salués régulièrement par d'anciens clients comme par des piétons amusés… Ce qui m'a aussi surpris, c'est la courtoisie des voitures vis-à-vis de notre monture… Beaucoup de pouces levés et de sourires en nous laissant passer (truc totalement inenvisageable à Paris…!) et nous, de distribuer en retour de grands signes de la main…! Le seul point désagréable (mais si peu…!), c'est le passage dans les rues mal pavées…!

Mais le Cyclo n'est pas que pour les touristes.
Et c'est cela qui est également remarquable. Romain et ses coéquipiers rendent ainsi service à des tas de personnes âgées qui se trouvent dans des endroits où les taxis ne passent pas…! Eh oui, dans les rues piétonnes. La personne qui marche avec des béquilles apprécie d'avoir son Cyclo à l'heure dite avec un gars sympa pour l'épauler. Une fois dans installée, direction un centre de soins, le kiné, etc. Et le retour est assurée par le même pilote. Idem pour des livraisons.

Encore une fois, c'est cet esprit civique et pratique pour les habitants pas trop mobiles que je souhaite souligner. Car si d'aucuns politiques nous expliquent que le vélo est la solution en ville, elles oublient juste les gens qui ne peuvent plus faire de vélo. Or le Cyclo peut transporter deux personnes de surcroît…! Bref, un moyen alternatif et astucieux à l'échelle de la ville, un véritable urban bike…!

Alors quelques images de Lille.
Là, un bout du marché de Noël pour illustrer la situation… avec vue du rétro…!

image

Une des fameuses places…

image

Le célèbre magasin de lingerie reconverti en bar (avec boulets incrustés dans la façade…!)

image

Quelques divines portes…

image

image

Les bains lillois (où ce qu'il en reste…)

image

Le théatre construit en 100 jours (99 même…) et qui devrait n'être que provisoire…

image

La statue du petit Quiquin (désormais en résine, ras le bol de retrouver le mouflet sans pied…!)

image

Un des rares (le seul…?) exemples de statues féminines (la ville était une ville riche et les femmes de notables n'appréciaient pas ce type de représentation)…

image

La place des oignons (et sa déco en boites de conserves qui commence à rouiller)…

image

image

Et la fin de mon périple, Porte de Roubaix, à deux pas de la station TGV Europe (sauf que je suis reparti par Flandres — 450 mètres à pied, en vérifiant à temps mon billet de retour…).

image

En conclusion…
Ces quelques images pour dire que Lille est une ville réellement sympa à visiter — même sous la flotte…! Que les gens (je me répète) sont hypers accueillants et, enfin, que je vous recommande la balade en Cyclo d'autant que l'on peut réserver par téléphone…!! Le concept de CycloVille commence à se répandre : pour le moment, Lille et les Sables d'Olonne, pourquoi pas demain d'autres villes relativement plates…
Ou un nouveau moteur électrique avec chargeur solaire sur le toit du Cyclo…?!

D'autres informations vélo sur urbanbike… Ou le récent Drymer. Ou encore le triobike

le 12/12/2007 à 06:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?