Urbanbike

Recherche | mode avancée

Main en rade | broches out

Redécouverte du toucher

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | groummphh
par Jean-Christophe Courte

Merci aux amis qui m'ont écrit après avoir constaté que j'avais viré le post-it au-dessus d'urbanbike…
Vendredi, la radio de contrôle réalisée en fin de journée — à ce propos, pensez à prendre rendez-vous car le service de radiologie où je me suis rendu était plein comme un œuf, j'ai eu de la chance de passer…! — a satisfait mon chirurgien qui, tranquillement, m'a retiré les deux broches qui me transformaient en saucisse de barbecue…!

Je pensais qu'il allait préalablement m'insensibiliser, que nenni…! En maintenant la main fermement et d'un coup précis de pince, hop, les deux longues tiges ont filé à la poubelle et je me suis retrouvé avec un simple pansement sur les deux sorties…! Se retrouver sans attelle, avec une main défraîchie est une sensation curieuse. Du coup, ce sont trois doigts à rééduquer car le petit doigt et le majeur étaient strappés avec l'annulaire pendant tout ce temps et aucun ne se plie.

Hormis la peau qui est dans un état assez immonde, c'est la sensation du toucher et l'amplification du moindre choc qui est troublant. J'avais un peu la sensation de me retrouver avec trois trucs pas franchement à moi au bout de la main…! Remettre ma veste a été une opération particulièrement comique, plus d'attelle pour englober le tout et conduire ma main dans la manche…! Le côté moins rigolo a été de constater que mon doigt s'est réduit en longueur (là, c'est définitif) et qu'il est super gonflé pour le moment… Autant il y a des trucs que je montre, autant je préfère vous éviter cette vision abomifreuse…!

Je n'avais l'autorisation de me laver cette dernière (enfin…!) que le lendemain. Aussi, je peux vous assurer que ma première douche sans emballage a été un vrai bonheur…!! La peau commence à se régénérer et j'emploie une crème idoine pour accélérer ce nettoyage. Reste que j'attends que l'ensemble retrouve un peu de sa souplesse et désenfle. Des séances de kiné m'ont été prescrites pour rééduquer mes doigts.

image

Samedi, je suis allée photographier le carnaval des écoles dans mon quartier mais c'était moins pratique d'ajuster chaque vue qu'avec une attelle…! Sans oublier de faire gaffe à ne pas se cogner, retenir les doigts sur un obstacle où se faire bousculer : c'est un vrai moment de plaisir quand on ressent la vague de douleur traverser toute la main…!

Quand à la frappe sur le clavier, plus d'ajout intempestif de caractères par le biais de l'attelle débordante mais encore des tas de fausses manips…!

image

le 13/04/2008 à 13:05 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?