Urbanbike

Recherche | mode avancée

Mais où est le justificatif de l’infraction…?

Prune à l'étranger et absence d'information…

dans ailleurs | dans mon bocal | groummphh
par Jean-Christophe Courte

Ma vie est passionnante…

Ça m’agace…! Pas de souci pour régler mais c’est la méthode qui est à revoir. Explications.

En France, quand vous prenez une prune pour un mauvais stationnement sur une place de livraison… même un Dimanche (soupir…!), l’agent glisse un petit papillon vert qui vous signale que vous venez de vous faire verbaliser.

@urbanbike

Et, effectivement, six jours plus tard, l’avis de contravention est arrivé par voie postale comme indiqué sur le petit papillon glissé sous mon essuie-glace.

Rien à dire : je vais procéder à son règlement car, même si cela peut se plaider… un dimanche dans Paris, un jour où les places de stationnement sont rares surtout quand vous véhiculez des personnes âgées, je n’en suis pas moins fautif. Dont acte.

Ailleurs, c’est 5 mois plus tard tranquillou…

Ayant été en Italie au début de l’année (début avril) et ayant loué un véhicule chez Sixt à Florence, j’ai reçu — très tardivement, mi-août — deux avis de contravention par courriel en italien.

Bref, sur mes gardes, (sic !) vu le nombre de Piègeàkon du jour (cherchez ce mot sur urbanbike) reçus ces dernières années par Mail, j’ai laissé glisser avant de recevoir, un mois plus tard, un courriel de Sixt m’indiquant que je relevais de deux infractions1.

Or, et c’est pourquoi j’ai évoqué le processus en France, aucun papillon, rien n’indiquant l’une ou l’autre de ces infractions glissé sur le pare-brise en Italie.

J’ai certainement mal réagi et cela mérite des explications complémentaires : j’avais été surpris par la légèreté de la réception2 du véhicule en Italie (en France, cela a toujours été impeccable et c’est pourquoi je reste client sans barguiner…).

Comme j’avais lu tour-à-tour de lire deux billets de Jean-Rémy Macchia sur le site de France-Info, PV à l’étranger : aurez-vous une relance en France ? et Les pratiques douteuses de certains loueurs de véhicules, je me suis braqué… C’est le moins que je puisse dire…!

De plus, cinq mois pour me signaler deux infractions sans l’heure de verbalisation sur chaque avis, comment dire…?

Note de fin : Les gens de chez Sixt ont été courtois mais, mi-octobre, j’ai reçu directement deux LAR d’Italie que j’ai carrément refusé au bureau de Poste. Quand je commets une bévue, j’assume. Mais là, c’est la méthode, le temps de traitement, l’absence d’horodatage ainsi que le non signalement de l’infraction glissé sous l’essuie-glace (…dans les deux cas) que je conteste.

Ensuite, désolé, mais je ne lis pas l’italien, je ne peux pas même répondre à un courrier comminatoire et me défendre ou plaider ma bonne foi. Pour info, 40 € ont déjà été prélevés par Sixt. En effet, copier/coller de leurs explications reçues par courriel :

Suite à votre demande, nous vous informons que des frais de 40 euros sont facturés à titre de frais de dossier suite à la réception d´une contravention, conformément à nos conditions générales de location Sixt en Italie. Lors d´une infraction au code de la route, les contraventions sont envoyées automatiquement chez SIXT, [propriétaire du véhicule.
Nous faisons alors les recherches nécessaires afin d´identifier le conducteur en possession du véhicule au moment des faits et renvoyons ses coordonnées à la Police. L’avis de contravention est ensuite dressé au nom du conducteur par les autorités qui l’envoie au conducteur désigné par courrier postal.
Pour toute question ou contestation relative aux contraventions, nous vous prions de contacter les service de police italiens directement. Ils seront en mesure de vous donner tous les détails souhaités concernant l’heure et le lieu exact des infractions. Nous sommes désolés mais nous vous informons que Sixt ne sera pas en mesure de procéder à la traduction des amendes.

Voilà.


  1. comme par hasard, juste autour de l’agence de Florence… mais pas ailleurs alors que j’ai pas mal tracé en Toscane-Ombrie et me suis garé dans nombre de villages dans les mêmes conditions… 

  2. déjà, un peu surpris au départ à l’agence ou l’on m’avait demandé de signer un document de réception du véhicule à trois emplacements différents…! AVANT même de voir la voiture…! Généralement, en France, je fais le tour du véhicule avec l’agent de chez Sixt… Là, non…! Ensuite, le préposé m’avait passé les clés (genre démerde toi…!)… Avant de me les reprendre pour vérifier le kilométrage et le combustible… Et de se rendre compte que la jauge était au 5/8… Puis de le noter après coup sur le document que j’avais déjà signé… Le soir, je me décide enfin de faire le tour du voiture et découvre des enfoncements (rien de méchant) à l’arrière… bien évidemment non signalés sur le document de départ. Tout s’est arrangé à réception, heureusement. Aussi, chat échaudé… 

le 05/11/2014 à 16:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?