Urbanbike

Recherche | mode avancée

Mais sauvegardez bon sang !!!

Un petit ebook pour vous l'expliquer

dans bosser n’importe où | dans mon bocal | groummphh | lire | mémoire | outils | pratique
par Jean-Christophe Courte

Non, ce n’est pas un spécial copinage, je n’ai jamais rencontré Anthony ni fait le pèlerinage à Lyon pour rencontrer la secte de macg…!

Mais le propos de son petit opuscule - Sauvegardez ! - est un sujet très sensible qui, c’est bien connu, ne touche strictement personne.

Jusqu’au jour ou vous découvrez avec stupeur (…sa présence ne vous servira à rien… Pas plus que celle de stupéfaction !) que vous avez perdu des données essentielles.

Que ce soit un fichier (généralement clé, histoire quand même d’être plus pénible) ou un disque complet, c’est pareil, vous avez tiré le Mistigri…! Perdu…!

C’est ballot ET c’est trop tard

@urbanbike

Pour ma part, je suis un adepte de l’excellent SuperDuper! (point d’exclamation compris dans son nom) et admiratif du travail que fait Dave depuis des années.

@urbanbike

Ce produit m’a sauvé (…littéralement…!) plusieurs fois.

@urbanbike

Or, les règles de bon sens rappelées par Anthony sont simples à suivre, juste ne pas différer leur mise en place. Mettez vous immédiatement au boulot après l’avoir lu (ou là, de suite)…

Il ne sert à rien d’attendre un jour de plus en agitant votre patte de lapin fétiche porte-bonheur ou en vous signant trois fois de suite. L’esprit du Bad Bloc est imprévisible…!

Car le disque qui se met en rideau est fantasque, que dis-je, facétieux : il ne va rarement vous prévenir par un crouic-crouic-crouic. Il plante et voilà.

Depuis 1984 - relire mon ancienne chronique de 2001 -, j’ai eu des disquettes qui se sont faits hara-kiri (…et j’ai bien failli en faire de même tant nous étions alors coincés au niveau des deadlines client…), des DAT qui refusaient de me laisser retrouver mes précieuses données mais finissaient en zolis guirlandes brunes, des syQuest récalcitrants, des disques qu’il fallait frapper contre un mur après les avoir mis au frigidaire (et faire vite pour récupérer les infos). Je ne parle pas des chaînes SCSI avec ou sans bouchon pour connecter plusieurs disques durs ou périphériques, des CD-Roms qui boudaient telle marque de lecteur (snobisme de mauvais aloi). Par contre, jamais eu un souci avec mes disques Bernoulli Box (des 44 Mo puis 90 Mo dans les années quatre-vingt) qui furent ensuite remplacés par des Jaz (1 Go pour mon usage) et des Zip moins performants sacrifiés en 2005.

Bref, ayant vécu tout cela (galères et pertes de temps comprises), je ne peux que saluer la sortie de ce petit ouvrage pratique.

Ma propre sauvegarde en ligne est sur iCloud, DropBox, Box mais aussi (et surtout) sur HubiC, un système de sauvegarde encore perfectible proposé par OVH, et qui reçoit peu à peu tous mes fichiers RAW. Encore 1,4 To à transférer avec une ligne à petit débit…!

Le chapitre sur le choix des disques me fait penser que les miens sont arrivés à saturation (ras-la-gueule…!), raison de plus pour les changer et opter pour de plus grosses capacités…

Effrayé, alors cliquez sur Sauvegardez !…!

le 07/06/2014 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?