Urbanbike

Recherche | mode avancée

MarsEdit et Ecto pour publier sur le net

Écrire "en ligne" sur son blog. Ou non…?

dans dans mon bocal | pratique
par Jean-Christophe Courte

À l'occasion de la mise à jour de MarsEdit en version 2.2.3 hier dans la journée, j'ai eu envie de regarder à nouveau cette application que j'avais acquise dans sa première version puis abandonné pour incompatibilité d'humeur.

Un blog, c'est de l'écriture avant tout et même s'il est possible de saisir ses billets en direct dans un espace dédié via son navigateur, le plus astucieux est plus souvent de préparer et formater ce texte dans un éditeur situé sur sa machine, au calme, et de ne publier qu'au moment souhaité.

Pour ma part, j'utilise depuis des années pMpost qui était développé pour pMachine et qui fonctionne toujours divinement avec ses snipets éditables bien qu'il n'a pas été actualisé pour ExpressionEngine et donc ne fonctionne que comme un outil d'édition sans options d'envoi vers urbanbike, par exemple. La version 2.0 n'est plus disponible et date de janvier 2005, elle avait été développée par Elwin Zuiderveld.

En dernier lieu, j'effectue un copier/coller de mon billet dans les blocs de textes dédiés sous EE dans la page ouverte dans mon navigateur et expédie mes illustrations via un client FTP (Transmit, pour ne pas le nommer).

20090213_marsedit_03.png

Car l'autre souci dans ce type de rédaction, c'est bien d'ajouter et synchroniser les illustrations liées à chaque article… En effet, un minimum de code HTML doit être ajouté à chaque image elle même déposée dans un dossier spécifique sur le serveur distant.

Pour que cela fonctionne sur votre site, il faut que le module supportant ce type de gestion distant soit actif (module Metaweblog API dans ExpressionEngine). Cela se traduit pas une url particulière (précédée de HTTP et mâtinée de PHP) du type :
mondomaine.com/ACT=99&id=0

C'est cette information brute qu'il faudra fournir à Ecto ; cette même information qu'il faudra distiller dans MarsEdit.

Premier outil en piste, MarsEdit
Sur ce point, MarsEdit simplifie grandement cette action en réalisant les deux opérations à la suite…! L'envoi du fichier image dans le bon dossier de votre serveur distant et l'insertion du code ad hoc dans votre texte, simple et sans bavures…!

20090213_marsedit_04.png

Il suffit de glisser l'image dans la fenêtre idoine…

20090213_marsedit_05.png

De cliquer sur le bouton Téléverser & Insérer du gestionnaire multi-média. L'image est envoyée et le code de l'image apparaît là où se trouvait votre pointeur texte. Ce code pourrait être un peu plus complet mais est bien suffisant déjà dans 99 % des cas.

20090213_marsedit_02.png

MarsEdit dispose également d'options assez puissantes de formatage (balisage) d'autant que vous pouvez en ajouter d'autres selon vos besoins ou modifier celles existantes. Cela permet de construire des balises comme celles que j'ajoute parfois à la fin d'une chronique de livre pour vous conduire sur le site de la librairie en ligne.

20090213_marsedit_06.png

Soyons plus précis… Ce formatage permet d'insérer en amont comme en aval d'une sélection les informations souhaitées. Rapide exemple.

image

L'appel de l'équivalent clavier remplace cette sélection par le formatage que vous souhaitez.

image

Ce dernier étant ainsi spécifié via la fenêtre du formatage. Bref, ce dispositif ouvre des perspectives intéressantes en terme d'automatisation.

image

De plus, lors de la saisie du billet, vous pouvez déjà choisir à quelle(s) catégorie(s) rattacher votre article, ces catégories ont été importées lors de votre première connexion à votre site…

20090213_marsedit_07.png

Comme vous pouvez vous en rendre compte en parcourant ces lignes, MarsEdit a quelques solides arguments pour séduire dont cette excellente gestion d'envoi des images. Le seul souci sera de bien paramétrer les informations du blog et de choisir le bon logiciel d'interprétation (pour ExpressionEngine, prendre Movable Type)… Pourtant, il y a des champs qui ne seblent pas actifs comme le Summary (le chapeau sous le titre dans urbanbike) et je reconnais que cela me chagrine…!

Mais le plus pénible réside parfois dans les allers-et-retours possibles entre le texte publié et MarsEdit. Je n'ai pas trouvé comment éviter les ajouts automatiques de balises dans certains cas de figure et le mieux reste de publier en une seule fois après avoir relu, relu et relu…! Avec un code HTML bien identifié (tout ce ce qui est bleu est du lien ou de l'image), très fourni — parfois trop versus les réglages disponibles dans l'administration même de EE — MarsEdit peut représenter une excellente alternative pour ceux qui ont besoin de rédiger des billets en s'assurant que les images seront correctement insérées, etc. Et ce, pour moins de $30…

Du coup, j'ai regardé également du côté de Ecto que je n'avais pas ouvert depuis pas mal de temps également.

Ecto 3.0
La bonne surprise, c'est une gestion de ce fameux champ sommaire (…sauf que j'ai échoué à le faire fonctionner). Ensuite, si le principe est très similaire à celui de MarsEdit (et pour cause…!), le fonctionnement m'a semblé a priori plus complet, tant par l'ergonomie que par les petits plus comme l'option de redimensionnement lors de l'envoi d'une image, le code HTML faisant le distinguo coloré entre les balises et les liens.

© Urbanbike

Ici un simple cliqué glissé d'une image dans l'éditeur de texte depuis votre bureau affiche les réglages d'envoi de cette image vers le serveur distant et offre des possibilités multiples (écartement, filet, etc.) qui peuvent être enregistrées dans des réglages (sets) donnés (bon, quand ça marche)…

© Urbanbike

Dans tous les cas, il est nécessaire de prendre un peu de temps pour expérimenter (ce que je reconnais n'avoir pas fait, pressé par le temps et l'envie de tester en fonction de mes propres besoins). Ainsi, même si les images sont expédiées correctement vers le serveur, mes premiers essais montraient qu'elles arrivent plus lourdes que celles que j'avais optimisé sous Photoshop selon le bouton d'envoi utilisé. De fait, j'ai compris qu'il était préférable de ne pas utiliser le bouton Effectué mais son pendant à sa gauche…!

Côté gestion des billets, c'est très chouette de pourvoir passer alternativement du format RTF…

20090213_marsedit_10.png

Au format HTML (sauf que très vite on prend l'habitude de tout faire en HTML)…

20090213_marsedit_11.png

De pouvoir monter assez simplement ses propres ensembles de balises…

20090213_marsedit_14.png

Gérer a priori l'heure de publication de son billet aux petits oignons…

20090213_marsedit_12.png

Etc. Nombre d'options sont également à découvrir dans les préférences générales et méritent de prendre le temps de les étudier individuellement et en détail.

20090213_marsedit_13.png

Enfin, le prix d'Ecto est un poil plus light, moins de $20. Pourtant cette sophistication a un autre prix, celui de déconcerter l'utilisateur novice qui se retrouve aux prises à plein de possibilités qu'il ne sera pas forcément capable d'exploiter si sa connaissance du HTML comme celle des CSS est balbutiante. Paradoxe compréhensible car si le site est bien construit, on a pas tant besoin de ces plus stylistiques, à mon avis, tout est déjà réglé par des styles CSS définis.

En guise de conclusion…
Pour l'instant, je regarde comment perdre le minimum de temps à rédiger des billets puis à les publier le plus facilement sur urbanbike. Certes, Ecto tient la corde pour sa pléthore d'options disponibles ; MarsEdit n'est pas très loin (…et encore, sa sobriété est souvent un atout) mais mon vieil attelage pMpost + Transmit fonctionne tellement bien que je suis assez loin de basculer. Paradoxalement, MarsEdit avec ses options basiques me tenterait le plus mais envisagé dans le même esprit que pMpost, c'est-à dire en mode outil de rédaction, placement des images avec infos de base et, accessoirement, en remplacement de transmit pour l'envoi de ces dernières. En revanche, je ne suis pas convaincu par le mode de publication dans le cadre de ma pratique d'urbanbike qui est constitué d'allers et retours du texte en place dans EE (je me relis souvent une fois le texte dans le billet, ce qui n'est pas raisonnable, la preuve ces modifications ajoutées ce matin, alors que le billet est déjà publié…).

Par contre, vous lecteur qui avez le souhait d'écrire sans perdre trop d'énergie à coder ou apprendre les techniques pour insérer des images, etc. voici un type d'application à mettre en œuvre si vous vous lancez dans un blog au long cours avec force repentirs dans la rédaction de vos billets. Et pour faire une idée, rien de plus simple que de les télécharger l'une comme l'autre puis de les essayer, ces deux produits sont entièrement opérationnels pendant une durée limitée.

En revanche, attention à la gestion des dates de publication quelque soit l'application concernée, c'est un point qui reste assez capricieux et certains lecteurs ont peut-être eu la surprise de voir des bribes de ce billet s'afficher hier soir spontanément ! Ensuite, dès lors que l'on recharge un billet déjà publié pour le corriger à nouveau, attention à l'effet de doublement des balises de fin de paragraphe. Enfin, si vous choisissez "encoder avec des entités HTML", votre texte ayant été converti pour être lisible par n'importe quel navigateur, sa lisibilité sera atténué aux yeux de son propre auteur ! Ceci mis à part, le résultat sur le web sera conforme aux règles en usage. Bref, cela ne s'utilise plus comme un traitement de texte dès lors que le billet a été mise en ligne, qu'on se le dise et s'en contente.

Attention également à la suppression d'un billet publié — et/ou importé — depuis MarsEdit… J'ai testé ce matin et l'interaction est patente, suppressions sur MarsEdit et sur le blog ! Bref, je sens que je vais rester désormais en mode brouillon !

À suivre.

NB : si je devais changer ma pratique rédactionnelle, je reviendrais sur ce billet pour en dévoiler les arguments. Il est vrai qu'à la faveur d'une nuit de sommeil (et deux antibiotiques), je reviens ce matin sur MarsEdit qui me semble plus adapté à ma manière d'écrire. Mais avec l'idée — en fin de process — de jouer du copier/coller vers le navigateur et non de l'envoi pour publication. Sans oublier qu'il me faudra également m'habituer, en ce cas, à refaire du vrai HTML en lieu et place du pMcode.
Note(s) de lecteur(s)…

Xuoan ajoute ces points que je partage, particulièrement le point trois…
• l'aperçu d'un billet par MarsEdit est pour moi une fonction fort utile. D'un côté le code, de l'autre, une version idéale pour la relecture. Vu que dans l'admin Wordpress, j'ai toujours été en mode html (je ne fais pas confiance aux éditeurs html WYSIWYG) + une fenêtre à part avec l'aperçu, je retrouve dans MarsEdit cette dualité.

• il manque un uploader multi-fichiers. Wordpress gère désormais l'envoi de plusieurs images d'un coup, pas MarsEdit. C'est bien dommage. Du coup, il m'arrive de sortir un client ftp...

• toujours dans l'uploader, j'aurais aimé pouvoir éditer le alt="" de l'image autrement que dans le code.

• une fois l'article envoyé sur le blog, je recommande de ne plus se server MarsEdit, mais de l'admin du CMS / blog.

En fait, il faut n'utiliser que les fonctions qui semblent pratiques quitte à désactiver celles qui fâchent. Pour poursuivre, j'ai acquis la mise à jour ce matin (moins de $10) et customisé MarsEdit en virant toutes les options d'envoi — avec des sécurités comme ne publier que si des mots-clés sont saisis (…comme je n'en utilise pas, c'est une manière de ne pas me retrouver à publier par inadvertance) pour ne rester qu'en mode brouillon…!! Je me moque des catégories car je les connais par coeur… Bref, je transpose mon usage actuel de pMpost à MarsEdit en profitant exclusivement des fonctionnalités qui me semblent pratiques pour ma manière de rédiger. Et continuant à terminer chaque billet par un simple copier/coller dans mon navigateur.

Précision : En fait si. Il est possible de changer le code par défaut d'envoi des images en utilisant l'option Édition avant d'expédier son image (et donc, en se forgeant son propre set)…

20090213_marsedit_18.png

le 14/02/2009 à 06:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?