Urbanbike

Recherche | mode avancée

Mon boîtier photo est un iPhone

Max et ses trois optiques dans ma poche

dans ailleurs | nazbrokology | photographie | usages
par Jean-Christophe Courte

Je n’ai pas définitivement renoncé à utiliser nos vieux boitiers numériques ni à leurs optiques interchangeables. Mais ces derniers sont restés dans un carton quelque part, par là autour ! En cause, l’iPhone, CQFD.

Si mon Canon M avec son chouette 22 mm reste à portée de main, il prend la poussière, posé sur un coin de bureau.

En cause, son encombrement (…même s’il reste le plus compact de nos boîtiers !), sa relative lenteur et, désormais, son absence criante d’options évoluées auxquelles je me suis habitué avec l’iPhone.

  • Comprendre la localisation, Les trois optiques immédiatement disponibles sans à dévisser, visser le télé pour passer au grand angle.

  • Et, désormais les épatants outils de recadrage en jouant sur ces extra-pixels du iPhone 11 Pro Max.

reduc-450

Illustration banale pour ce billet : de la photo originale (en haut à gauche) prise à l’arrache dans le bus…

reduc-450

À droite | …à l’image recadrée (en bas à droite), une série de corrections directement effectuées dans le iPhone (je me répète — cf. billets précédents — mais c’est mon quotidien)…

Le tout dans un volume restreint qui se glisse dans ma poche avec, en prime, les spécificités d’un écran de compétition.

Nouveaux usages…

Avant d’opter pour Max, j’ai longuement hésité en envisageant d’investir dans le nouveau Canon M (le 6 Mark II). Ce dernier est désormais visible dans un magasin de photo à Aix (SMS arrivé ce jour). Mais, entre temps, Apple a rendu immédiatement disponible sa nouvelle gamme.

Je me souviens de la remarque de Lukino, il y a quelques années, remarque que je n’avais pas pris au sérieux. Sauf que c’est bien Jacques qui avait vu juste : le meilleur appareil photo est celui que l’on a dans sa poche. Et il évoquait déjà l’iPhone1.

De fait, le marché de la photo subit frontalement la concurrence des smartphones qui ne cessent de progresser, ce qui se traduit par une chute drastique des ventes des boîtiers pro traditionnels. Ce n’est que le début, il restera peu de concurrents au final.

Or l’amateur que je suis apprécie la polyvalence du iPhone mais, également, la qualité des images produites.

Innover ou périr…

Certains photographes ne se résolvent pas à la révolution annoncée, leur légitime amertume s’exprime2 dans les blogs spécialisés mais ces derniers oublient que ce sont les marques elles-mêmes qui jouent leur survie à court terme.

Pour mémoire, j’ai malheureusement vu Contax disparaître après une stratégie marketing hallucinante3 qui rendait mon 18 mm argentique incompatible avec la nouvelle gamme des boîtiers numériques que le constructeur lançait. Leur stratégie se traduisit par un flop industriel sans précédent. Sur ce plan, Nikon, Canon et quelques autres eurent la sagesse de permettre à leurs gammes numériques naissantes d’utiliser les anciennes optiques argentiques…!

Un jour, je sortirais de leur carton ces boitiers mais plus question de les transporter dans mes périples : je souhaite voyager de plus en plus léger4 et ne disposer que d’un seul écran.

Et vous…?


  1. urbanbike | Pfffff… faire des photos avec un iPhone, c’est n’importe quoi…! 

  2. Top Leica Expert Says Farewell: ’Soul of Leica Products Has Been Eradicated’ 

  3. En résumé, les optiques de mon RTS III argentique étaient incompatibles avec la nouvelle gamme numérique, Contax changeant froidement la monture des optiques, imaginant que leurs clients allaient basculer vers la nouvelle génération et poubelliser sans remords l’ancienne. Notez que c’est malheureusement ce qui arriva finalement vu que la marque disparut en quelques années. 

  4. urbanbike | En voyage | Sac à dos et iPhone 

le 22/10/2019 à 22:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?