Urbanbike

Recherche | mode avancée

Objets : réduisons nos envies d’obsolescence volontaire…!

Passer à la dernière version, est-ce réellement indispensable…?

dans dans mon bocal | groummphh | outils
par Jean-Christophe Courte

J’ai bien aimé ce billet de @audreygarric publié dans le journal le Monde. Nous nous posons de plus en plus cette question car nous sombrons dans une sorte de frustration permanente vis à vis des objets… dès lors que nous comparons ceux en notre possession à ceux qui viennent d’être annoncés…! CQFD.

Ahhhhh, tu as vu, le dernier GnoteAdonf 7sx sort avec un écran 20 % plus grand et un processeur 5 fois plus rapide, son capteur d’empreinte digitale, etc.

Heuuuuu… question toute bête :

Est-ce que l’objet que nous avons sous nos doigts fonctionne moins bien depuis 5 minutes…?

Assurément non !

Un exemple : mon iPad 3 de début 2012 est certes plus lourd que le iPad Air, bien moins rapide sur certaines opérations. Mais possède le même écran Retina et tourne aussi sous iOS 7. J’ai même Siri, c’est dingue…!

Bref, ces différences font-elles de mon iPad 3 un produit dépassé — voire du passé ?!

Je n’en ai pas l’impression.

J’ai saisi le premier jet de ce billet sur cet iPad. Or, même avec une… Puce A7 avec architecture 64 bits et coprocesseur de mouvement M7 sur le Air, l’élément le plus lent dans la chaine d’usage reste ma pomme.

Mieux, Apple nous a fait un chouette cadeau (de mon pont de vue…) l’an passé en nous proposant de basculer nos iPads — depuis la version 2 et plus — vers iOS 7.

Précision : non que l’iPad 1 soit devenu inutilisable (…toujours parfait pour consulter internet, écrire et répondre à des mails) mais la technologie embarquée en 2010 - et donc pensée quelques années plus tôt - est désormais remplacée par des composants plus riches, l’ajout d’options nouvelles dans les basses couches du système qui ne seront pris en compte que par de futures applications les exploitant (sic !), et il en sera de même dans les années qui viennent.

Je vais encore me faire des tas de copains car ce besoin de changer de matériel tout le temps, au moindre prétexte, me saoule. …Sauf (quand même…!) s’il y a recyclage familial…!

Ma bétaillère vient de dépasser ses 14 ans, les couverts que nous utilisons quotidiennement pour déjeuner les 35 ans, je prends des images avec des boîtes à pixels de respectivement 10 et 7 ans d’âge. Plus grave (sic !), mon MacBook Pro est de 2009 (…une antiquité), ma douce utilise un Nokia qui a bien 10 ans au compteur, mon fils un iPhone 4 de 2010, etc. Nous sommes ringards…

Pour finir, est-ce que cela remet en cause notre façon de vie ? Qui cela gène-il…? Je ne réponds pas à cette dernière question car ce sont quelques autres billets à écrire…! Car, si, si, ça dérange…!

À nous d’accepter d’employer plus longtemps nos vieux objets pas si diminués avec, comme corollaire, l’idée de mieux les exploiter au lieu d’imaginer (…force de la pensée magique et du marketing triomphant…!) que ce sera automatiquement le cas avec la version la plus récente…!

On pourrait même ajouter : accepter que les objets s’usent… Nous sommes dans un monde où les objets sont soit neufs, soit cassés…! Acceptons de les voir vieillir comme nous-mêmes…!

@urbanbike

Bref, c’est pas gagné…!

le 29/01/2014 à 05:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?