Urbanbike

Recherche | mode avancée

photoxpress.com

Images gratuites sur le net | images you want. free.

dans groummphh | mémoire | photographie
par Jean-Christophe Courte

Que de chemin parcouru depuis notre premier billet sur la distribution de l'image numérique en 2005.

Là, si j'ai bien tout compris, voici un nouveau site qui appartient aux fondateurs de Fotolia (dixit TechCrunch.com). Il vient tout juste d'ouvrir.

20090523_pe_03.jpg

Ce site, photoxpress.com propose des images gratuites, pixels mais aussi quelques vecteurs.
Juste une petite formalité, il faut s'inscrire avec un mail qui fonctionne pour s'enregistrer. Une demande de confirmation est aussitôt expédiée.

20090523_pe_02.jpg

Cette inscription ouvre droit à 3 images gratuites par jour et sans limite de format (en fait, seul le format nominal de l'appareil photo qui a pris la photo est disponible pour chaque cliché). Mais, si vous fournissez plus d'informations sur vous-même, cette limite peut être levée pour vous permettre de télécharger plus d'images.

20090523_pe_04.jpg

Je me suis inscrit pour faire le tour du propriétaire.
Que dire. Ma rapide consultation des pages (et cette impression ne concerne que moi) m'a laissé de marbre et presque peiné face aux wagons de photos "correctes" techniquement mais réalisées manifestement pour doper le contenu : cadrage incertain et mitraillage rapide de la même scène. Eh oui, pour afficher 345 607 photos le jour de mon passage, il faut impérativement bourrer le site d'images…

20090523_pe_01.jpg

Sans commentaire.
Bref, ce site me semble être avant tout un fantastique aspirateur à adresses courriel et infos personnelles. Mais aussi des mails de vos amis à qui vous allez communiquer cette nouvelle manne numérique. Ce qui m'agace profondément, c'est la méthode qui consiste à appâter le chaland en lui proposant de l'image en échange de ses coordonnées.

Bon, j'image bien que nombre d'utilisateurs vont entrer tout et n'importe quoi, histoire de grappiller quelques clichés. Mais c'est aussi une certaine dévalorisation de l'image qui est en train de se mettre en place. L'image photographique n'a plus de valeur (…les levées de fond, si…!), seules vos coordonnées et votre assiduité sur le site en ont.

Pire, je suis convaincu que ce site peut fonctionner (je suis de plus en plus pessimiste…!).
La seule question que je me pose est celui du remplissage de ce site en images. Qui (*) accepte aujourd'hui de fournir autant d'images en relativement bonne définition…? D'autant que quelques unes (si, si, j'en ai bien croisé une demi-douzaine) sont peuvent dépanner dans le cadre d'un projet.

Il existe sur le net bien d'autres sites qui distribuent des images gratuitement, dont le célèbre morguefile… Étrangement, je n'ai jamais trouvé mon bonheur dans ces banques d'images. Je continue à faire appel à mes amis illustrateurs comme photographes. Ou réaliser mes propres images. Il m'arrive aussi de passer par des sites à coût modeste comme iStockPhoto ou phovoir-images. Dans ce cas, débourser quelques dizaines d'euros pour une image me semble être le minimum.

À suivre.

(*) en fait, j'ai téléchargé une image sur Paris et les informations se trouvent dans les EXIF. Un début d'explication, photoxpress utilise des photographes qui œuvrent déjà pour Fotolia.
Note(s) de lecteur(s)…

Thierry Seray, photographe professionnel, auteur et éditeur d'un excellent blog ajoute ceci :
Pour en revenir à Fotolia et à Xpress, je me demande quelle est la stratégie derrière ce dernier site. Que peut apporter la gratuité aux créateurs de ce site, en complément de l'offre Fotolia déjà aux raz des pâquerettes. Que peut apporter la gratuité face à Fotolia qui vend déjà un Euro ce qui pourrait en coûter 10, là où les pros, à l'heure de l'argentique et de l'illustration "pointue" vendaient 100. Le numérique, le net et la production amateurs ont bouleversé le marché, ok, il faut s'adapter, mais là, personne ne gagne rien sinon les deux compères à achever la destructuration du marché.

le 25/05/2009 à 07:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?