Urbanbike

Recherche | mode avancée

Phraseology sur iPad | 2

Le traitement de texte qui monte, qui monte…

dans écrire
par Jean-Christophe Courte

Si je suis parfois un peu dubitatif face à certains traitements de texte qui n’évoluent pas trop ou pas assez vite, qui lambinent, a contrario, je suis de plus en plus épaté par Phraseology apparu il y a peu (lire cette chronique) comme je le suis toujours par Daedalus touch.

Si je devais résumer d’une phrase ce nouvel entrant à cet instant, il ne lui manque plus que des touches orientées Markdown. Je m’explique…!

Le développeur a ajouté une barre additionnelle fort pratique sur la 1.0.4 pour déplacer le pointeur et effectuer des sélections de texte précises mais il lui manque quelques touches dédiées pour simplifier l’usage de Markdown au moment du balisage. Du coup, avantage haut la main à Daedalus touch. Néanmoins, je ne serais pas surpris de les voir apparaître très vite.

En revanche, je suis totalement conquis par sa gestion du mode Plan, voire même des phrases au sein d’un même paragraphe.

Du coup, particularité du iPad, je n’hésite pas à traiter un même texte en passant alternativement, par exemple, de Daedalus touch à Phraseology, sachant que mon texte est enregistré par ces deux applications séparément et utilisant simplement le presse-papiers pour passer de l’un à l’autre.

Exemple : texte saisi sur Daedalus touch

@urbanbike

Puis copié dans Phraseology

@urbanbike

Pour mémoire, l’affichage d’un même texte dans deux environnements différents permet souvent de déceler des incongruités qu’une première lecture laissait échapper ! D’autant qu’il est facile de le lire en prévisualisation avec styles actifs…

@urbanbike

Mais revenons à l’analyse proposée par Phraseology et, surtout, à la capacité de déplacer, réordonner son texte. Pour un rédacteur, pas inutile de traiter, malaxer ainsi sa prose…!

Soit, *paragraphe par paragraphe.

@urbanbike

  • Soit, phrase par phrase au sein d’un même paragraphe.

@urbanbike

@urbanbike

Et hop…!

@urbanbike

Bien sûr, sans toucher au texte réellement, juste en déplaçant les morceaux de phrase…

Je reviens pour finir sur une autre fonctionnalité épatante et fort pratique pour nettoyer les répétitions dans un texte, l’analyse des occurrences

@urbanbike

Remarquez que le mot sélectionné dans la liste (cf. copie d’écran) indique le nombre d’occurrences de ce terme dans tout le texte.

Un tapotement sur le mot de la liste supérieure permet d’afficher les divers contextes et, surtout, de les situer immédiatement dans son texte : en effet, en tapotant deux fois sur le mot souhaité dans la liste des occurrences, l’application se place immédiatement sur ce mot qui est, du coup, sélectionné, prêt pour le remplacer par exemple…!

Rien que pour cette analyse du texte et son mode plan, Phraseology occupe déjà une place à part dans mon panthéon personnel…

Ouuupppsss : Oublié de préciser que TextExpander est supporté (merci, merci…!!)…

le 10/02/2012 à 16:29 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?