Urbanbike

Recherche | mode avancée

Pourquoi il est astucieux d’ajuster Drafts 4 à nos doigts…!

…revisiter sa barre additionnelle et prendre le contrôle de cet outil de prise de notes…

dans dans mon bocal | écrire | grospod | groummphh | outils | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Tiens, encore un1TG;ÀÉ ! Un Totalement gonflant ; à éviter

En effet, contrairement à nombre de véritables professionnels de la news sur internet, de web journalistes, je n’écris pas directement dans l’interface de mon CMS2. Je bosse à l’ancienne (sic !)3, préférant saisir mes idées, billets ou projets dans une interface minimale avant de les exporter4

Drafts 4 convient parfaitement à cet exercice, d’autant que je peux démarrer sur l’iPhone, retrouver ultérieurement ce texte synchronisé sur l’iPad5.

Pour mes dix derniers lecteurs6, je reviens régulièrement sur de applications déjà évoquées ici même7. Pour défendre ce point de vue qui va à l’encontre de la vitesse et du traitement superficiel, ne reproduisant nullement le contenu des communiqués de presse8, je préfère prendre le temps d’utiliser au quotidien sur des périodes assez longues ces outils.

Drafts 4 n’est pas un produit léché en terme de design (…et encore, il s’est énormément amélioré au cours des dernières versions…!).

C’est avant tout une application puissante, rustique, une sorte de jeep de l’écriture qui contraste — sans s’y opposer — à nombre de ses pairs. Et parfaite pour des premiers jets.

Explications.

Pourquoi utiliser Drafts 4 en place d’un autre produit…?

Comme Nebulous Notes en son temps, 1Writer en partie, Drafts 4 offre une barre additionnelle entièrement modifiable en fonction des besoins de chaque utilisateur.

  • Cette barre n’est pas limitée en taille, elle glisse horizontalement et vous pouvez y adjoindre des tas d’options
  • Les icônes qui la constituent ne sont pas de taille fixe et peuvent recevoir les symboles ou les noms que vous souhaitez, longs si cela vous arrange, voire même des emojis
  • L’ordre de ces éléments est modifiable à tout instant : facile d’inverser, réordonner son contenu. Ou,le,supprimer.

Du coup, c’est un point clé d’interaction. Second point intéressant, Drafts 4 propose de piloter les actions — généralement confinées dans les panneaux latéraux — depuis cette même barre additionnelle.

Mais ça change tout…!

reduc-450

  • Ma propre barre additionnelle sur Drafts 4… Une première partie avec des actions pour expédier le texte en cours vers Mail, Message, etc. Puis des balises Markdown. Et, ô miracle, dans l’espace à droite des cases prédictives, d’autres balises Markdown

reduc-450

  • Si je fais glisser vers la gauche cette barre additionnelle, une suite de balises Markdown pratiques et des actions spécialisées9. Et toujours en bas à droite les balises les plus courantes… sur iPad.

reduc-450

  • Pourtant, de part et d’autre de cette longue barre additionnelle, je place des éléments qui ne servent pas sur l’iPad vu qu’ils sont déjà en marge de ces trois cases prédictives.

Je poursuis mon explication…

reduc-450

  • À gauche | un interrupteur pour passer en mode nuit10 (ou jour…!) et… Une virgule (en effet, nombre de mes équivalents11 sous TextExpander démarrent par une virgule… Ainsi si je saisis ,dr, TextExpander remplace cette entrée par *Drafts 4*, astérisques comprises… Comme j’en ai besoin aussi sur le iPhone 6s+ et que cette virgule n’est pas immédiatement accessible, CQFD.
  • À droite | Quand je déplace mon train d’icônes vers la gauche, je retrouve des icônes pour baliser en gras et en italique mais aussi Annulation et Supprimer le caractère qui suit vu qu’en mode paysage, il n’y a pas d’espace de part et d’autres des trois cases prédictives… CQFD… again serais-je tenté d’écrire…!

Pour l’utilisateur, cette souplesse implicite lui offre un confort superbe au quotidien et une maîtrise de ses besoins à tout moment pour baliser ou lancer des actions répétitives.

Et comme tout ce qui est réalisé sur un iPad se retrouve par la grâce de iCloud — textes mais aussi actions et contenu de cette barre additionnelle — dans l’iPhone, l’interface est identique.

quasi identique car sur le iPhone, il n’y a pas d’espaces de part et d’autre des trois cases prédictives (…je sais, je me répète…).

Qu’est ce que cela implique au quotidien pour l’utilisateur ?

  • De ne pas être prisonnier d’une mise en place de tous les éléments sur l’écran propre au developpeur de l’application
  • De pouvoir temporairement ou définitivement ajouter une action, changer d’environnement
  • Sur iPad, de remplir les espaces de part et d’autre des trois cases prédictives en mode paysage
  • D’ajouter des commandes vocales pour chaque action si besoin est
  • Et pour les utilisateurs de claviers tiers, la possibilité d’ajouter leurs propres équivalents claviers pour chaque action essentielle à leur pratique

reduc-450

  • ça marche de la même manière sur iPad mais là c’est moins perdu. À gauche | la liste de mes icônes sur ma barre additionnelle. Elles mélangent, dans l’ordre qui m’est propre des scripts, des actions, etc.
  • À droite | Pour chaque appel d’une action, vous pouvez personnaliser l’icône, ajouter un contrôle vocal (A), allouer une combinaison de touches (B) et masquer ou afficher cette dernière (C).

Bref, clairement, vous pouvez sous Drafts 4 reprendre le contrôle de votre outil d’écriture. Certes, Drafts 4 est un outil de prises de notes (mais pas que…!) qui permet de dispatcher ces dernières où vous le souhaitez…

Maintenant, ce qui précède me convient, je vous en fais part et c’est tout…!

À suivre…


  1. le précédent est ici : urbanbike | TG;ÀÉ : Pixels gris versus page blanche. Toujours mal écrit et inintéressant… 

  2. ExpressionEngine / EllisLab mais cela peux être également WordPress, DotClear ou Tumblr… 

  3. Merci à @doopix de me l’avoir rappelé, nous avions quelques outils naguère dont l’excellent MarsEdit, régulièrement rappelé ici, dès 2009, urbanbike | MarsEdit et Ecto pour publier sur le net, ce qui ne me rajeunit pas. 

  4. Il existe quelques actions proposées pour WordPress sans aucun garantie dans Drafts 4 qui peuvent vous intéresser, comme : Action: Quick Post for WordPress | Drafts Action Directory. Même chose pour Editorial, voir : Editorial Workflow — Post To WordPress 

  5. c’est pourquoi je suis fort sensibilisé aux modes de transferts de mes fichiers sous iOS, je vous renvoie à l’unique billet que j’ai rédigé sur Slice42, En pratique : exporter depuis Drafts 4 ou Editorial vers Ulysses Mobile | Slice42 à mettre en relation avec le billet de Benoît, Faire communiquer les applications iOS avec x-callback-url | Slice42. Billet récent, les autres sont mes contributions à MacPlus. 

  6. L’érosion régulière du nombre de lecteurs d’urbanbike me rappelle que j’ai tout faux si je pensais gagner de l’audience…! Je ne vais pas me renier : pour mémoire, urbanbike sont avant tout des notes personnelles en partage… 

  7. urbanbike | L’iPhone est votre carnet de notes : Drafts 4 

  8. …que je ne lis pas (ou assez peu de surcroît), préférant découvrir par tâtonnements successifs les forces et faiblesses des applications…! 

  9. urbanbike | Pratique : empiler des notes avec Drafts 4 sous iOS avec Append | 2 

  10. urbanbike | Sous iOS, Drafts 4 intègre le mode nuit …entre autres…! 

  11. urbanbike | Pratique | TextExpander, iOS, OSX et les dates 

le 16/03/2016 à 10:35 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?