Urbanbike

Recherche | mode avancée

Ma veste tous temps…

Protectline Tw de chez Lafuma

dans dans mon bocal
par Jean-Christophe Courte

Il n'y a pas que nos appareils photo numériques qui évoluent…! 6, 8, 10, 12 mégas-pixels, sensibilité ISO en hausse sur les derniers Olympus, etc.
Ceux qui me côtoient savent que je ne suis pas un fou de mode, c'est le moins que l'on puisse dire…! Plutôt adepte de produits simples et efficaces, genre utilisables du 1er janvier au 31 décembre. Là, c'est ma veste qui m'a lâchée après cinq ou six bonnes années d'usage quotidien : une fermeture éclaire qui part en vrille dans une poche, sa grande sœur qui décide de bailler régulièrement, quelques signes d'usure, des accros divers, souvenir d'un fil barbelé qui a refusé de me laisser passer… Il était temps pour moi de remplacer ce fidèle compagnon.

Deux options, chercher un produit équivalent ou commander le même…?! Alors, hop, le même. Et comme pour le passage d'un Canon 350D à un 400D, quelques remarques de LafumaUser

La nouvelle version de la veste Protectline Twin existe en deux coloris, l'anthracite est un peu plus soutenue — à moins que ce ne soit le soleil qui ait cuit ma vielle veste. Le vêtement complet est toujours aussi léger à porter, 0,9 kg avec la polaire. Sans oublier une capuche planquée dans le col, à portée de main dès l'arrivée d'une rincée…!

Côté améliorations, la poche intérieure est nettement plus grande, cela ne semble pas important et pourtant je fais pouvoir enfin glisser mes billets de train sans les plier…!
Les manches de la polaire intérieure sont doublées de nylon pour un enfilage plus rapide… Eh oui, les pulls en laine mettaient parfois du temps à descendre et se chargeaient du coup, d'électricité statique… Je suis ainsi arrivé à éteindre deux fois mon Mac après coup…!
Des velcros en lieu et place des boutons pression et jusqu'en haut pour mieux protéger la gorge, solution plus efficace même si on devra de temps à autre peigner les velcros pour les délester de tout ce qu'ils auront attrapé discrètement… L'ensemble semble un peu mieux taillé et un poil plus court.
Et toujours ces chouettes tissus respirants (Gore-Tex comme TechnoWarm) qui nous évitent de nous transformer en sauna portatifs au moindre changement de température, la résille intérieure (ou filet) qui évite que nos vêtements collent à l'enveloppe intérieure quand on a retirée la polaire. Car ça, c'est hyper agréable. La polaire se détache assez facilement (elle est ancrée au bout des manches et contre la veste). Du coup, elle peut être lavée à part (à chaque fois que je me suis retrouvée dans une atmosphère de fumeurs par exemple) et, surtout, retirée dès qu'il faut chaud…!

Bref, même les vêtements techniques évoluent… Je vous rassure, ma garde robe étant des plus sommaires, vous n'avez pas à craindre qu'Urbanbike se transforme en Mode Blog…!
Et non, je ne suis pas sponsorisé par Lafuma : c'est une petite note pour dans 5 ou 6 ans quand il me faudra remplacer cette version ci…!

image
Note(s) de lecteur(s)…

Note de 10:30… Je ne m'attendais pas à des commentaires pour cette première (et, à priori, dernière) rubrique shopping… Erreur…!
L'ami Alan Aubry me signale qu'il utilise des produits de chez Patagonia et ajoute ceci :
J'aime beaucoup les coupes épurées de cette marque qui a aussi un souci écologique des matières premières (coton bio, laine sans traitement au chlore, polaire en polyester recyclé etc.) et des relations sociales au dessus de la moyenne.
Les produits sont très bons, bien finis et technologiquement très en pointe (les assemblages sans coutures sont étonnants) et, jusqu'à présent, mes achats ont bien résisté aux courses en montagne et au ballades sur la plage.
Bon, par contre, c'est pas donné… mais je suis comme toi, j'achète pour que ça dure des années.

le 27/01/2007 à 09:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?