Urbanbike

Recherche | mode avancée

Sarah Vaughan, Paris 1985

Une pépite INA proposée sur iTunes

dans écouter | groummphh
par Jean-Christophe Courte

Hier, mise à jour de iTunes (passage en 10.1) et petite vérification d'usage, coup d'oeil sur ping, rapide balade dans les pages Jazz (déjà là, j'étais hors jeu…!) pour tomber sur… Sarah Vaughan.

IMG_0390_iTunes_SV.png

Tiens, et au fait, son dernier et unique passage à Paris…? Plus de 300 compilations d'où une recherche ciblée.
Bingo !

IMG_0391_iTunes_SV.png

Je savais que l'INA l'avait publié au début des années quatre-vingt-dix mais bon. Me voilà en présence du concert complet disponible sur iTunes (lien iTunes), celui que j'avais entendu il y a 25 ans avec Summertime démarré a capella… Bref, séquence émotion. Là, impossible de résister même si ce n'est pas trop le moment.

C'est ça la magie du son, retrouver l'ambiance du 2 novembre 1985, à la fois anniversaire de ma moitié (pur hasard) et cette soirée épatante que nous avions vécu ensemble au theatre du Châtelet. Vaughan était venue pour une seule soirée à Paris et les places s'étaient arrachées en quelques jours.

Récital qui avait, fait-il le dire, dépassé le timing prévu. Sarah était dans une forme éblouissante, drôle (!!) et nous a régalée deux heures de rang. Cet enregistrement est, de plus, techniquement très bon et, bien sûr, live. Si vous ne connaissez pas (encore) Sarah Vaughan, commencez par écouter ce concert époustouflant !

L'entendre dans Waves (8 minutes de pur bonheur avec une fin mutine qui part en vrille…!!) avec ses incroyables montées tenues dans les graves, un trio fabuleux pour la soutenir, indescriptible. Avec Frank Collett au Piano, Bob Maize à la contrebasse, Harold Jones (et non Roy Haynes comme je le pensais ce matin) à la batterie.

Collett écrit ceci (Working with Vaughan from July, 1985, to September, 1986, was choice employment for Collett.)…
Sarah was fun. Nothing ever went the same way twice," he said with a smile. "With her, I could take all kinds of liberties and she'd go right with us. She has incredible ears. We'd do a thing with 'My Funny Valentine' that was different every night. The ending would be in different keys and she'd be right there. One night, we went into a tango routine and knocked the audience out, because it was totally spontaneous. It was really a thrill to play for her.

Sarah était un pitre sur scène, un véritable tempérament et une voix dotée (ouf…!!) d'un registre dément. Cet enregistrement traduit merveilleusement le bonheur que nous avions tous (toute la salle…) pris à l'écouter. Et durant toutes ses interprétations, heureuse de vivre, elle partait joyeusement en vrille, s'amusant de ses propres facéties — dans My funny Valentine notamment…!
Et nous donc…!!

Un très grand moment de jazz capté par Radio France, une pépite de l'INA (disponible également sur leur site) qui n'est pas liée uniquement à mon propre souvenir de cette soirée là. Profitez de iTunes pour découvrir les 30 premières secondes de ces 18 plages !

IMG_0394_iTunes_SV.png

NB : Au festival de Montreux en 1971 (lien iTunes), pas mal du tout…!

le 13/11/2010 à 08:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?