Urbanbike

Recherche | mode avancée

Syml, un traitement de texte Markdown expérimental sur iPad | 2

Creusons — un peu — dans les options !

dans écrire | outils | pratique
par Jean-Christophe Courte

Suite annoncée au billet écrit pour la journée de Noël, urbanbike | Syml, un traitement de texte Markdown expérimental sur iPad. Je reviens ici sur quelques points passės sous silence dans le premier billet…

Gestion des fichiers

Côté DropBox, parfois un peu de mal à mouliner trop de fichiers dans un dossier un peu rempli et, du coup, il est facile de se déconnecter puis récidiver pour accéder à un dossier spécifique. Bon, il est vrai que cela prend toujours un peu de temps mais je manque de patience.

reduc-450

  • Notez en bas à gauche l’accès aux préférences et l’icône de forçage de la synchro…

Recherche, tri sur date, tout est possible. Mais également de prévisualiser le contenu d’un document sans l’ouvrir en le sélectionnant dans la liste, l’exporter de suite, etc.

Gestion du fichier affiché à l’écran

Dans la série de points non expliqués précédemment, la possibilité de gérer en dynamique la largeur de colonne, une option que je trouve tout simplement renversante !! Et adaptée à mes besoins, retrouvant du coup la valeur de la colonne sous Editorial ou Daedalus touch.

reduc-450

Du coup (relire le billet précédent), il est très facile en cours de saisie de changer de thème (clair ou sombre avec la coloration syntaxique ad hoc), de typographie (en piochant dans ce qui est disponible), de taille de police, de valeur d’interlignage, de largeur de colonne. Et agir, de plus, sur la luminosité de l’écran.

reduc-450

Autre astuce pratique, celle de n’afficher dans la liste des typos disponibles que celles souhaitées via Manage Fonts.

reduc-450

Ou encore afficher son texte centré dans la page ou justifié. Si cette dernière option ne me parle pas trop, le changement de typo pour se forcer à relire totalement sa prose est un plus !

reduc-450

Un autre élément épatant, la fonction annulation de ce traitement de texte qui propose de revenir en enroulant le film de votre saisie en arrière ou en avant. Cela me remet en mémoire ce que permettait Papers, l’outil de dessin. Mais ici, adapté au texte.

reduc-450

Je mentionne à nouveau deux secondes sur l’outil couper, copier, coller par lequel il faut passer obligatoirement tant en interne qu’en export… Dont copier tout le contenu du texte balisė en markdown dans Syml et aller ensuite le coller dans un autre traitement de texte. Dans mon cas, vers Editorial pour ajouter des liens.

reduc-450

La gestion des exports d’effectue via un bouton qui commande également une série étendue d’options :

reduc-450

  • les options habituelles…

reduc-450

  • la prévisualisation (avec export possible depuis la fenêtre)

reduc-450

  • une autre approche/voie des options d’export propre à Syml dont une duplication du fichier actif…

reduc-450

  • une option sur le texte à laquelle j’ajouterais bien (suggestion) un… Select All and Copy au lieu de devoir passer par le bouton dédié au couper, copier, coller… Voir des exports spécialisés vers mes autres traitements de texte Markdown comme Ulysses pour iPad ou Editorial.

reduc-450

  • Pour baliser en Markdown, une autre voie (…on vous dit que c’est expérimental, une autre preuve) sur une sélection préalable…

reduc-450

  • et le choix du balisage via une liste (mais il manque du coup des options Markdown).

En conclusion au bout de 48 heures

Bref, pour une première version, Syml est un véritable ovni avec une ergonomie étonnante — mais pas déroutante — et unique même si on peut lui reprocher de ne pas proposer toutes les balises Markdown mais seuelement un choix restreint (…pas de balises pour basculer en Code une sélection de texte, pas de notes de bas de page ou simplement l’absence la balise citation), manques qui ne dérangeront pas trop le rédacteur aguerri.

N’oublions pas les listes à cocher directement accessibles dans la touche additionnelle !

Il est clair que certaines idées devraient se retrouver dans des produits concurrents par pure capillarité (sic…!).

En tous cas, cette expérimentation hors des sentiers rebattus des traitements de texte Markdown devrait vous titiller autant qu’elle m’a agréablement surpris. J’attends les ajouts de quelques balises Markdown et, pourquoi pas, une version pour iPhone 6s+ !

Je n’ai pas pour autant abandonné Drafts 4, Editorial ou Ulysses pour iPad. Mais changer d’univers de saisie en faisant quelques gammes sur ce produit a fait plus que m’effleurer ces dernières heures bien entendu. Avec l’unique condition que TextExpander fonctionne enfin avec Syml sur mon iPad prochainement.

À suivre car ces deux billets ne sont pas exhaustifs et nombre d’astuces m’échappent encore…!

le 26/12/2015 à 12:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?