Urbanbike

Recherche | mode avancée

TomTom Europe Occidentale sur iPhone

Circuler en terrain inconnu sans risquer de se perdre

dans ailleurs | potager | pratique
par Jean-Christophe Courte

Je me suis décidé après bien des hésitations, des atermoiements — et force lectures d'avis contraires sur ce produit comme sur ses principaux concurrents — à ajouter à ma panoplie d'iApps sur mon iPhone TomTom Europe Occidentale (lien iTunes).

Notez que trois versions de cette application existent, de la France à l'Europe en globalité. Attention, si le prix n'est pas indolore (près de 60 €), son téléchargement ne s'effectue pas en 2 secondes. 1,8 Go pour la version Europe Occidentale, prenez le temps d'anticiper cette dernière opération…

20100927_IMG_1457.png

Alors qu'est-ce qui, en amont, m'a fait bouger…?
Déjà, j'ai longtemps hésité pour deux raisons. La première est que j'adore l'accident… de parcours…! Je m'en étais ouvert en chroniquant en 2007 le livre de Gilles Rabin et de Luc Gwiazdzinski, Si la route m'était contée

Ensuite, j'ai toujours en mémoire ce texte caustique de Bernard Nadoulek…!

À l'inverse, j'avais lu avec beaucoup d'intérêt le livre de Pierre Lagrange, Guide de solutions pour TomTom, et ce dernier était quasiment arrivé à me convaincre. Sauf que posséder un nouveau périphérique, non. Ayant un iPhone 4 depuis quelques mois, ravi de son usage, je me suis dit qu'il était plus astucieux de tout avoir sur soi que disséminé.

Ensuite, je me suis déjà pas mal planté de fois en allant en rendez-vous client, en perdant à la dernière seconde mon objectif de vue (avec l'impossibilité de faire, comme dans Little Miss Sunshine, une traversée via les parkings…!). Bref, se retrouver perdu au milieu d'un territoire inconnu, sous la pluie et en fin de journée automnale, non merci.

Plus récemment, mon fiston est rentré en prépa en banlieue parisienne et les deux fois où je me suis rendu sur place pour l'accompagner ont été homériques. Pire, je me suis retrouvé sur l'autoroute en direction du sud au lieu de rentrer chez moi la seconde fois.

Bref, ce soir là, après avoir ajouté plus de 30 kilomètres à mon parcours, j'ai compris qu'il me faudrait investir dans une assistance et cesser d'improviser en découvrant les pancartes à la dernière seconde. Notez que je suis passé dans des coins improbables mais cela n'avait rien à voir avec une quelconque route buissonnière, j'ai peu d'accointances avec les zones industrielles en définitive…!

Préparation et utilisation…
Je me suis converti à l'usage du GPS ce dimanche. Le fiston rentrait d'un WE d'intégration (mot nouveau pour parler de bizutage…!) et je me suis projeté en mode totalement largué en fin de journée, dans les retours autoroutiers vers Paris. Soit je partais deux heures avant, histoire de réussir à le récupérer juste à temps, soit je partais assisté d'un éclaireur numérique.

Côté installation dans ma voiture, pas de soucis. Un allume-cigare à prise USB, un câble et le cendrier ouvert pour caler l'iphone en mode horizontal. Néanmoins avant de partir j'ai tout programmé (mes favoris — adresses indispensables où me rendre — et mon point de départ) tout en laissant les options par défaut actives.

Le principe est fort simple. Il suffit de savoir où l'on souhaite aller…!!

20100927_IMG_1458.png

Sélectionner l'un des favoris (ou une adresse du carnet d'adresses, effectuer une recherche via Google, etc.).

20100927_IMG_1459.png

Le plus simple est bien de se préparer un jeu de favoris…

20100927_IMG_1460.png

Sélectionner ensuite le type de parcours (non, pas de parcours cyclable pour le moment…)

20100927_IMG_1461.png

Et laisser TomTom faire son calcul de parcours, puis afficher sa recommandation (ceci est calculé en fonction du choix utilisateur via les préférences, vous pouvez lui préciser de ne jamais prendre les autoroutes et préférer les chemins non goudronnés).

20100927_IMG_1462.png

En cliquant sur le bouton Options, il est possible de calculer un autre parcours… Voire même de tester son parcours.

20100927_IMG_1463.png

Là, j'ai demandé Rechercher alternative

20100927_IMG_1464.png

Qui offre la possibilité de passer par des endroits souhaités. Ici, TomTom m'a proposé un autre parcours pour me rendre au même endroit.

20100927_IMG_1465.png

N'ayant pas souscrit à l'option prise en compte du trafic (option disponible à la journée, au mois ou à l'année), j'ai juste subodoré que passer par le sud un dimanche soir risquait de merdoyer sec et je m'en suis félicité après coup.

Si la réception est mauvaise, les couleurs de réception l'indiquent immédiatement…

20100927_IMG_1469.png

Sinon, l'affichage dispose de deux modes qui commutent automatiquement, un mode jour…

20100927_IMG_1468.png

Et un mode nuit.

20100927_IMG_1467.png

Sans oublier que l'on peut bien entendu visualiser le tout en mode paysage…

20100927_IMG_1470.png

Alors…?
Alors mon expédition s'est parfaitement déroulée même si parfois j'avais l'impression de faire confiance aveuglément à ce dispositif. Arrivée à temps pour récupérer mon gamin et retour à la maison en un temps record. Comme nous conversion au retour, je me suis trompé de sortie à un moment donné et là, sans avoir besoin d'indiquer quoi que ce soit, TomTom m'a remis dans le droit chemin. L'assistance vocale est parfaite même si elle ne prononce pas les "s" (Rungi au lieu de Rungis…!). À noter que les radars fixes sont signalés mais bon, je ne suis pas un foudre de guerre en voiture.

Plus épatant encore, mes petites chemins de traverse sont indiqués et je pensais prendre l'iApp en défaut en arrivant dans mon coin. Non, impeccable, l'accès le plus court était signalé.

Pas de décrochage intempestif non plus, pas de souci même dans les tunnels (même si le côté amusant est de voir que l'applie continue à faire avancer la véhicule sur l'écran alors que je l'étais retrouvé coincé dans un bouchon souterrain…!).

Pour éviter tout problème, j'avais pris soin, après l'installation du soft, d'éteindre mon iPhone 4 puis de le rallumer en entrant à nouveau mon code PIN.

Bref, je vais pouvoir dès cette semaine l'utiliser pour me rendre chez quelques clients sans stresser et, la semaine prochaine me rendre à des visites de chantier. Mais non, dans ces cas là, je suis plutôt métro et RER. Et l'usage des Plans via Google me suffisait. Mais je pense bien utiliser le parcours pédestre proposé par TomTom du coup.

Note à l'attention de quelques amis qui ne font pas manquer de m'écrire. Le fait de savoir utiliser un tel produit ne va pas me conduire (c'est le cas de le dire) à me déplacer plus souvent pour autant…!

le 29/09/2010 à 06:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?