Urbanbike

Recherche | mode avancée

Virage vers Mars… Edit

Écriture "offline" dans un éditeur spécifique et gestion de billets

dans pratique
par Jean-Christophe Courte

Billet un peu particulier…
C'est fait, j'ai muté vers MarsEdit après quelques jours de test, d'écriture de nouveaux billets et de réglages sans que cela ne bouleverse mes habitudes — lire le billet précédent sur urbanbike pour comprendre l'intérêt de celui-ci. J'ai tranché en faveur de celui-ci même si Ecto était pas mal et plus puissant parfois. Mais, paradoxalement, c'est surtout de stabilité et de fonctions béton dont j'ai besoin.

L'intérêt principal de basculer vers MarsEdit commence avec la possibilité, au fur et à mesure de l'écriture d'un billet, de glisser tranquillement ses images déjà taillées sur la largeur maximale vers ExpressionEngine et de se retrouver avec le bon code HTML tout en sachant que l'image a déjà été envoyée/placée dans le dossier distant. D'ailleurs, le fait que cette image d'affiche en mode aperçu le confirme dans la mesure où c'est ce même lien final qui est alors utilisé comme le fera par la suite n'importe quel navigateur. Efficace et de bon goût. Juste sur ce point, c'est nettement plus simple et rapide que d'utiliser le couple pMpost et Transmit. Dont acte.

Ensuite la possibilité de se recréer des sets de formatage un peu sioux — comprendre que l'on peut, par exemple, ajouter des alertes pour ajouter des textes à la demande ou se baser sur l'information d'une sélection, etc. — avec des équivalents clavier pratiques.

Enfin, la visualisation de l'article sans les balises en mode aperçu avec images placées… Certes, je ne l'utilise pas encore assez et ne vérifie réellement mes écrits qu'une fois dans urbanbike mais je fais des efforts pour me corriger…!

Du coup, j'ai réduis le temps d'écriture de les billets, ce qui est nécessaire tant pour ma famille que pour mon activité professionnelle.

Pour autant, pas encore de publication directe depuis MarsEdit mais encore un simple copier/coller des familles en fin de rédaction dans ExpressionEngine, habitude basée sur l'expérience …! Pourtant la bonne surprise a été de comprendre comment activer le champ Summary en le définissant dans les préférences de l'API.

20090214_marsedit_22.png

Donc cela pourrait fonctionner. Pourtant, non. En cause des petits soucis avec les catégories. Seule celle par défaut est activée si l'on publie alors qu'inversement, toutes les catégories cochées sont bien rapatriées dans les billets rapportés dans MarsEdit. Mais ce problème est certainement du à mon propre paramétrage d'ExpressionEngine et je m'en occuperais quand j'aurais plus de temps.

20090214_marsedit_23.png

J'attends de voir comment MarsEdit va se comporter avec la prochaine version d'EE (version 2.0 dans quelques semaines). Pour le moment, le gain de temps est patent pour toute la partie cuisine et code ! Plus de fichiers envoyés avec des dimensions foireuses, plus à vérifier si toutes les images ont été expédiées (et donc envoi à nouveau en bloc de l'ensemble par crainte d'avoir oublié quelque chose). Les mots mal orthographiés sont soulignés de rouge et c'est le dictionnaire de ProLexis qui me propose la bonne version d'un simple clic droit. Un clic droit encore et hop, la liste des formats (balises) s'affiche.

Du coup, j'ai également commencé à regarder si cela pouvait fonctionner avec d'autres moteurs de blogs que j'anime… Là, j'avoue que j'ai été sidéré par la qualité de l'information proposée par DotClear à propos de l'Interface XML/RPC et la facilité à mettre cela en œuvre.

Bon, si l'envoi des images se fait au premier niveau du gestionnaire de médias sur mes gandiblogs, il suffit ensuite dans l'interface d'administration de DotClear de diriger les visuels expédiés vers les bons dossiers et d'ajouter les tags idoines. Mais le gros intérêt est d'avoir effectué 90 % de l'opération au calme sans quitter cet éditeur qui est devenu au fil des heures mon TextEdit dédié blogs. Du coup, j'ai moins de prétextes à ne pas alimenter une série de sites laissés à l'abandon ces derniers mois dans la mesure où MarsEdit booste ma productivité.

20090214_marsedit_20.png

Pour finir, j'ai échangé quelques courriels avec Daniel Jalkut (et pas David comme je l'ai écrit hier), le développeur qui développe MarsEdit, très sympa, réactif et qui comprend le français même si je me suis essayé à lui écrire en anglais (enfin, en globish). Je me demande même s'il n'est pas en train de bosser sur une version iPhone de MarsEdit. Ce serait pas inintéressant pour nombre de personnes qui pourraient ainsi expédier les photos réalisées avec leur iPhone et accompagner le tout d'un texte écrit sur le vif. Par ailleurs, ces échanges avec David m'ont permis de lui suggérer une petite amélioration bien pratique.

À suivre…!

le 18/02/2009 à 06:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?