Urbanbike

Recherche | mode avancée

Voyager | maps.me sur iOS | 2

Batterie préservée, localisation correcte en territoire inconnu !

dans ailleurs | dans mon bocal | grospod | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Je n’aime pas trop évoquer des applications auxquelles j’ai consacré peu de temps à les tester. Certes, cela m’est arrivé naguère mais je préfère – sur urbanbike – m’imprégner sur la durée des fonctionnalités et y revenir plusieurs fois… au risque de froisser les lecteurs1 qui veulent de la news de compétition…!
Bien entendu, Je ne parle pas des mises à jour de mes outils quotidiens mais bien de produits qui peuvent être séduisants au premier usage mais décevants sur le long terme selon les usages.

maps.me ne m’était pas, à proprement parler, inconnu mais dans un contexte différent associée à un iPhone bien plus récent, cette nouvelle mouture de l’application change la donne.

Nous sommes partis avec ma tribu dans le sud de l’hexagone, là où les quartiers nouveaux se nomment Antigone ou Polygone…! En cours de journée, seul le iPhone m’accompagne, tant pour réaliser quelques clichés, réserver un billet aller et retour vers une destination voisine (…en fonction de la météo, nous nous adaptons avec Trainline…). Mais également pour nous guider en territoire inconnu !

Attention : nos visites s’effectuent à pied et cette précision est importante car nous nous déplaçons, de facto, plus lentement qu’en voiture ou vélo. Dès lors, la réactivité de cette app nous est amplement suffisante pour cet usage. Ceci explique pourquoi je reste un inconditionnel de TomTom GO Mobile au volant.

La seule précaution à prendre avec maps.me est de préalablement charger la carte du département contenant la cité à visiter (…comme l’Aude pour se balader dans Carcassonne, etc.) et, accessoirement, placer en favoris les rues ou lieux qui serviront de repères lors de la future navigation urbaine. Bref, anticiper les trajets à effectuer entre gare et lieux à visiter.

reduc-450

  • Il suffit, après avoir repéré le lieu via une recherche, de cliquer sur sauvegarder et ajouter une nouvelle épingle rouge sur la carte…

Contrairement à Plans qui nécessite un minimum d’internet, maps.me n’a besoin que de la géolocalisation apportée par les antennes GPS et, de ce fait, consomme très peu de ressources avec une précision amplement suffisante pour se repérer sans angoisse dans une agglomération, même truffée de petites ruelles comme en recèle la vieille ville de Montpellier ou de Nîmes.

Á l’usage, imparable… à pied et en ville

En une semaine, maps.me a été totalement adopté pour ce type de déambulation. Pas toujours besoin d’un calcul d’itinéraire précis surtout en mode découverte, l’important étant alors d’avoir juste la localisation et faire en sorte que le iPhone serve de boussole.

reduc-450

  • Notez que les favoris (lieux sauvegardés) apparaissent sur la carte même en se déplaçant… Et, en marche, la vitesse moyenne de déplacement est indiquée.

Pour les retours plus rapides vers la gare, le mode itinéraire (…en sélectionnant le parcours à pied, CQFD) est certes plus sécurisant, donnant à chaque fois le dénivelé mais aussi la distance et un temps estimé.

reduc-450

  • Encore une fois, pour un usage pédestre, ça fonctionne…

reduc-450

  • Dernier usage non inutile, se repérer lors d’un voyage ferroviaire et localiser l’emplacement du train.

Bref, tout ce qui précède pour insister sur le fait que c’est nettement plus confortable à l’usage que l’application Plans fournie par Apple dans ce contexte, celui du piéton qui flâne et veut se rendre d’un quartier à un autre, d’un point à un autre.


  1. pour mémoire, je rappelle également que ce site est responsive, point oublié par quelques lecteurs. En gros, sur un grand écran, réduisiez de droite à gauche la taille de la fenêtre affichant ce site jusqu’a le réduire à une seule colonne, celle qui vous sera présentée sur un iPhone, par exemple. 

le 20/02/2017 à 12:40 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?