Urbanbike

Recherche | mode avancée

Windy Maps 2 sous iOS, premier test brut de fonderie…

Le retour de Moves…?

dans ailleurs | dans mon bocal | grospod | mémoire | usages
par Jean-Christophe Courte

Pour circuler en voiture, même si Apple Plans ou ViaMichelin : GPS, Trafic, Iti sont des solutions intéressantes, je reste obstinément calé sur TomTom GO Navigation.

Coté circulation en ville, en mode découverte, je suis un inconditionnel de MAPS.ME – Cartes et itinéraire : pas besoin de GPS dès lors que la carte de la région a été préalablement chargée, le wifi local suffit pour se positionner.

J’ai évoqué abondamment cette application, et plus encore depuis la disparition de Moves qui, lui, permettait de conserver une mémoire du trajet emprunté.

Bref, MAPS.ME me satisfaisait parfaitement jusqu’à hier soir…!

En effet, tout pourrait changer avec cette nouvelle version 2.0 proposée par les développeurs de l’épatante application météo Windy.com - Météo & Radar, Windy Maps, application qui tourne sous iPhone et iPad.

Premiers essais

Préalable : Ayant déjà un compte gratuit chez Windy.com, je l’ai également activé pour Windy Maps. En effet, cette dernière application permet de conserver lieux et itinéraires…

Première étape avant même de l’utiliser, télécharger au moins une première carte…

reduc-450

Une fois cela effectué, vous pouvez déjà faire le tour du pâté de maison ou de votre quartier en utilisant le mode Traqueur. Ni plus, ni moins qu’un suivi de votre parcours. Exactement ce que je souhaite quand je découvre une ville et que je me perds volontairement dedans…!

Avec ma fille, nous sommes allés nous balader dans le centre de Aix…

reduc-450

Le tracé dépend de la position des bornes et, en agrandissant le contenu de l’écran (notez la présence discrète d’un petit slider sur la droite de l’écran qu’il suffit de déplacer verticalement…!), ce dernier n’est pas linéaire mais amplement suffisant pour se restituer…

reduc-450

Pas mal d’informations sont engrangées sur le trajet effectué…

reduc-450

Au retour, vous pouvez enregistrer votre parcours si besoin est…

reduc-450

Pour les initiés, Béchard est l’un des meilleurs fabricants de calissons (Merci à Perrine pour le conseil…!)

Si vous avez un compte, vous pouvez ranger cet itinéraire dans un dossier…

reduc-450

Mais Windy Maps vous permet aussi de trouver un itinéraire.

Tiens… Et si demain nous allions à pied à la fondation Vasarely…?

reduc-450

L’application nous propose des options pour s’y transporter…

reduc-450

Dont le vélo (avec une option, vélo tous-terrains ou non, ce qui a une incidence sur le trajet). Le bouton Naviguer permet d’être guidé.

Notez que vous pouvez obtenir la météo de l’itinéraire… pour un trajet immédiat ou différé.

reduc-450

Rappel, ce sont les développeurs de Windy.com - Météo & Radar et donc…

reduc-450

Vous savez s’il faudra ou non se couvrir…!

Enfin, histoire de ne pas se déplacer pour trouver porte close, l’app vous offre d’autres informations utiles…

reduc-450

Voilà pour ce premier contact avec cette application…

À suivre…

Note de fin : on prendra le bus électrique de la ligne A, plus rapide en confortable.

le 02/11/2019 à 17:50 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

iPad : toujours en attente d’un mode sombre dans Nebo

…Ou de fonds colorés

dans dans mon bocal | écrire | grospod | usages
par Jean-Christophe Courte

J’aime écrire à la main sur l’iPad. Surtout avec une app qui reconnaît mon écriture et la transforme en caractères d’imprimerie.

Sur ce plan, je continue à utiliser Stylus mais je bascule depuis des mois et des mois sur Nebo.

À une époque, j’avais pas mal de fichiers ouverts dans Nebo, eux-même rangés dans des dossiers.

Mais comme je n’écris pas de formules mathématiques, je ne dessine pas de diagrammes, j’ai fini par nettoyer de fond en comble ma propre version de Nebo.

Désormais, je crée une nouvelle feuille, j’écris au Pencil mon texte quasiment d’une seule traite puis je l’exporte dans l’un de mes traitements de texte. Avec ou sans erreurs de reconnaissance1.

Une fois bien enregistré dans Drafts ou dans ia Writer, je supprime mon fichier originel dans Nebo et hop !

L’une des dernières options de Nebo est la possibilité d’appeler le clavier alors même que l’on écrit à la main. Et c’est absolument génial car cela me permet d’employer mes équivalents claviers qui sont déjà balisés en markdown.

reduc-450

Et donc de gagner du temps pour la suite de mon écriture qui se finira obligatoirement dans un traitement de texte.

En attente d’une version iOS 13 plus riche

Mais j’attends toujours un mode sombre, la possibilité d’écrire en blanc sur fond noir sans recourir à une astuce.

J’ai remis les doigts quelques minutes dans Bamboo et j’ai un peu rêvé de retrouver certaines options de ce dernier dans Nebo.

Oh ! Pas grand chose mais quelques fonds de couleur, quelque chose de moins éblouissant que l’unique fond blanc actuel.

C’est tout !


  1. C’est un premier jet écrit à la main que je peux même compléter, corriger, toujours à la main avec Stylus, dans Drafts. De fait, j’alterne clavier AZERTY et surface d’écriture au Pencil dans Drafts

le 23/10/2019 à 18:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Mon boîtier photo est un iPhone

Max et ses trois optiques dans ma poche

dans ailleurs | nazbrokology | photographie | usages
par Jean-Christophe Courte

Je n’ai pas définitivement renoncé à utiliser nos vieux boitiers numériques ni à leurs optiques interchangeables. Mais ces derniers sont restés dans un carton quelque part, par là autour ! En cause, l’iPhone, CQFD.

Si mon Canon M avec son chouette 22 mm reste à portée de main, il prend la poussière, posé sur un coin de bureau.

En cause, son encombrement (…même s’il reste le plus compact de nos boîtiers !), sa relative lenteur et, désormais, son absence criante d’options évoluées auxquelles je me suis habitué avec l’iPhone.

  • Comprendre la localisation, Les trois optiques immédiatement disponibles sans à dévisser, visser le télé pour passer au grand angle.

  • Et, désormais les épatants outils de recadrage en jouant sur ces extra-pixels du iPhone 11 Pro Max.

reduc-450

Illustration banale pour ce billet : de la photo originale (en haut à gauche) prise à l’arrache dans le bus…

reduc-450

À droite | …à l’image recadrée (en bas à droite), une série de corrections directement effectuées dans le iPhone (je me répète — cf. billets précédents — mais c’est mon quotidien)…

Le tout dans un volume restreint qui se glisse dans ma poche avec, en prime, les spécificités d’un écran de compétition.

Nouveaux usages…

Avant d’opter pour Max, j’ai longuement hésité en envisageant d’investir dans le nouveau Canon M (le 6 Mark II). Ce dernier est désormais visible dans un magasin de photo à Aix (SMS arrivé ce jour). Mais, entre temps, Apple a rendu immédiatement disponible sa nouvelle gamme.

Je me souviens de la remarque de Lukino, il y a quelques années, remarque que je n’avais pas pris au sérieux. Sauf que c’est bien Jacques qui avait vu juste : le meilleur appareil photo est celui que l’on a dans sa poche. Et il évoquait déjà l’iPhone1.

De fait, le marché de la photo subit frontalement la concurrence des smartphones qui ne cessent de progresser, ce qui se traduit par une chute drastique des ventes des boîtiers pro traditionnels. Ce n’est que le début, il restera peu de concurrents au final.

Or l’amateur que je suis apprécie la polyvalence du iPhone mais, également, la qualité des images produites.

Innover ou périr…

Certains photographes ne se résolvent pas à la révolution annoncée, leur légitime amertume s’exprime2 dans les blogs spécialisés mais ces derniers oublient que ce sont les marques elles-mêmes qui jouent leur survie à court terme.

Pour mémoire, j’ai malheureusement vu Contax disparaître après une stratégie marketing hallucinante3 qui rendait mon 18 mm argentique incompatible avec la nouvelle gamme des boîtiers numériques que le constructeur lançait. Leur stratégie se traduisit par un flop industriel sans précédent. Sur ce plan, Nikon, Canon et quelques autres eurent la sagesse de permettre à leurs gammes numériques naissantes d’utiliser les anciennes optiques argentiques…!

Un jour, je sortirais de leur carton ces boitiers mais plus question de les transporter dans mes périples : je souhaite voyager de plus en plus léger4 et ne disposer que d’un seul écran.

Et vous…?


  1. urbanbike | Pfffff… faire des photos avec un iPhone, c’est n’importe quoi…! 

  2. Top Leica Expert Says Farewell: ’Soul of Leica Products Has Been Eradicated’ 

  3. En résumé, les optiques de mon RTS III argentique étaient incompatibles avec la nouvelle gamme numérique, Contax changeant froidement la monture des optiques, imaginant que leurs clients allaient basculer vers la nouvelle génération et poubelliser sans remords l’ancienne. Notez que c’est malheureusement ce qui arriva finalement vu que la marque disparut en quelques années. 

  4. urbanbike | En voyage | Sac à dos et iPhone 

le 22/10/2019 à 22:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Redresser, recadrer mais aussi dézoomer…

Ou pourquoi Max est devenu un compagnon incomparable…

dans ailleurs | dans mon bocal | grospod | nazbrokology | photographie | usages
par Jean-Christophe Courte

Max est le sobriquet de mon iPhone 11 Pro Max et, accessoirement, cet écran m’accompagne désormais jour et nuit !

Si le iPhone 7+ était un compagnon fabuleux, Max possède quelques arguments en plus côté prise de vue.

Explications en images1 même si cela est redondant pour les quelques personnes qui ont la faiblesse de me suivre sur Twitter…!

Cinq séquences avec répétitions d’actions pour que cela vous donne envie de tester à votre tour.

Et bien entendu cela fonctionne avec le concours des ultra-pixels, ces informations en plus de l’image capturée et conservées 30 jours dans votre iPhone (voir les épisodes précédents).

1 : dans l’escalier

reduc-450

iOS 13.x propose un outil de redressement automatique…

reduc-450

Qui donne d’excellents résultats…

reduc-450

Mais il vous reste encore un peu de pixels sous le pied (enfin, dans l’image)… Et peut-être de assez pour visualiser les deux rambardes…? Pincez l’image…

reduc-450

Puis déplacez-là dans le cadre…

reduc-450

Affinez votre cadrage (dans un sens ou l’autre)…

reduc-450

Les rambardes sont visibles…? Validez !

reduc-450

Rappel : nous sommes bien parti de l’image source (voir la première au-dessus)…! Merci pour ces …extra-pixels…

2 : coin de ciel bleu…?

reduc-450

Cadrage initial…

reduc-450

Idem : on pince pour récupérer de l’info…

reduc-450

Et hop…

reduc-450

3 : et les sets de couleur ?

reduc-450

Bon, recadrage, déplacement…

reduc-450

Et choix du set (…qu’il est possible de moduler)

reduc-450

4 : Mon bras, où est mon bras…!!

reduc-450

Bon, l’une des cariatides l’a réellement perdu mais pas l’autre…!

reduc-450

Redressement et déplacements…

reduc-450

Rappel : vous n’êtes pas limité à un déplacement… cela va sans dire…

reduc-450

5 : Capitaine Crochet

reduc-450

La patte droite a souffert…

reduc-450

Option isolation du volatile…

reduc-450

En conclusion…

En utilisant l’application Appareil Photo d’Apple pour jouer avec ces ultra-pixels (qui semblent n’être disponibles que sur cette app), c’est assurément la révolution apportée par cette dernière gamme d’iPhone.

Aussi je trouve épatant la possibilité de recomposer mes clichés (…littéralement, vu que je vais chercher parfois de l’info en dehors du cadrage initial…) avec le grand angle et le télé du 11 Pro.

Il semble que d’autres options vont arriver avec la prochaine version d’iOS 13.x mais déjà ceci change ma propre manière de prendre mes clichés.

Parfois, j’anticipe car j’ai intégré cette possibilité amusante (mais pas que…!) de pincer l’image, option loin d’être anecdotique, n’en déplaise aux puristes.

Je ne vous fais par un dessin, j’adore…

À suivre…


  1. Bon, pas de mise à jour de LongScreen malheureusement pour réaliser mes habituels montages. 

le 13/10/2019 à 19:20 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Garder sa vieille voiture ?

Absolument…!

dans dans mon bocal | écouter | usages | vieillir | voir
par Jean-Christophe Courte

Via twitter, je suis tombé sur ce lien : Pourquoi garder sa vieille voiture pollue moins qu’acheter une neuve? | Lucien Willemin | TEDxGeneva - YouTube, lien qui m’a conforté dans nos choix (nos, car c’est notre manière de fonctionner au sein de notre micro tribu…!).

Pour ceux qui me lisent, j’avais écrit ceci en avril 2018, urbanbike | Sortir du Diesel, de l’essence, du plastique, oui…, dans la lignée d’autres billets du même tonneau1 sur l’importance de garder et conserver, user.

Et ça fonctionne autant pour une voiture2 que pour une machine à café, un vélo, une veste tous-temps, des chaussures ou un fer à repasser. Mes propres grands-parents usaient le peu dont ils disposaient, leurs déchets rares.

Il ne s’agit pas de refuser d’acquérir de nouveaux produits mais de bien peser le pour et le contre.

Ce n’est pas à moi de faire la leçon après être passé au iPhone 11 Pro Max récemment. Certes, ma fille a récupéré mon iPhone 7+, son iPhone 6s+ est dans les mains de son grand frère, etc.

Par ailleurs, j’ai bien aimé cette intervention de Lucien Willemin3 qui explique avec humour pourquoi acheter une voiture de seconde main n’est pas inutile. Ou, pourquoi user celle dont on dispose est assurément la meilleure solution.

J’ai également apprécié sa mise en avant de l’Énergie grise (É-grise) qui possède cette incroyable capacité à disparaître de tous les discours marketing et/ou affiches publicitaires…!

Bref, au risque de me répéter, visionnez Pourquoi garder sa vieille voiture pollue moins qu’acheter une neuve?.

À suivre.


  1. urbanbike | Objets : réduisons nos envies d’obsolescence volontaire…! ou urbanbike | ObsolescenceMonQ | 2 

  2. La notre a près de 300 000 kilomètres et est de 2005. Et sert exclusivement pour les longues distances ou atteindre des villages éloignés. Ici, on marche (…tous les jours), on prend le bus (en ville… la ligne A de Aix-en-Provence est électrique) ou le train. 

  3. Conférences | Lucien Willemin 

le 10/10/2019 à 11:45 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Retour d’expérience : ma vie avec …Max…!

L’iPhone 11 pro max en poche

dans dans mon bocal | grospod | usages
par Jean-Christophe Courte

Résumons ce billet, ce qui vous permettra de ne pas le parcourir : à l’usage, époustrouillant !

Je regrette simplement d’avoir hésité un dimanche soir1 alors que le modèle vert gris était encore disponible et de n’avoir sauté le pas que le lendemain pour mettre la main sur la seule version argent2 encore disponible !

Je peux comprendre (en fait …non !) que l’on préfère les écrans plus petits et que la taille de …Max3 soit perçue comme un peu imposante.

Question d’usages.

Pour ma part, cet iPhone comme le 6s+ puis le iPhone 7+ a le format qui m’évite même de trimballer l’iPad quand je pars quelques jours.

Jeudi, chargés comme des mules avec six bouteilles de Crémant pour fêter le soir même4 la soutenance de la thèse en neurosciences de notre fils, nous sommes partis de Aix avec nos sacs à dos.

Les autres membres de ma tribu sont partis avec leur iPads et, pour ma part, j’ai fait le même choix qu’en Espagne ou ailleurs : un iPhone et rien d’autre !

Côté autonomie, c’est absolument démentiel : même si, à l’aller, j’ai profité de la prise dans le TGV, j’ai ensuite joué le jeu en ne rechargent — en moyenne — que les 30% manquants (!!) la nuit. Après une journée à galoper dans Paris ou entre Versailles et St Cloud.

Bien entendu, Max n’est pas resté inerte dans ma poche.

Pour la soutenance, quelques photos avant, pendant et après. Ensuite des photos dans Paris ensoleillé. Idem les jours suivants chez les amis, ou pour capturer quelques scènes urbaines.

Messagerie à fond pour se retrouver ci et là. Mails, Twitter dans les portions nécessitant bus ou train. Marvin et Livres, etc.

Bref, sans rentrer dans des détails triviaux, ce long déplacement qui m’a remis dans des conditions similaires à celles vécues en début d’année en Espagne ne démontre que Max est bien plus efficace sur des tas de plans que mon fidèle 7plus.

Alors, au lieu de pérorer, je l’écris ici : si je ne devais conserver qu’un seul écran, ce grospod est absolument parfait. Et sa boite à pixels me convient bien, je ne suis pas le seul5 à le penser !

À suivre…


  1. Oui, l’AppleStore de Aix-en-Provence est ouvert le dimanche et, oui, je suis à 20 minutes à pied de ce dernier ! 

  2. Ça ne se voit plus, une coque en cuir noir Apple masque cette brique peu discrète ! 

  3. Désormais, le sobriquet de cet iPhone… 

  4. Et sans en profiter, il fallait bien se rendre pas trop tardivement dans l’appartement prêté par une amie ! 

  5. iPhone 11 Pro vs 100MP Medium Format Camera 

le 07/10/2019 à 19:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

iOS 13.x et Max | Repenser sa gestion de photos

HEIC, Photos, iCloud

dans ailleurs | dans mon bocal | nazbrokology | photographie | usages | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Rappel contextuel : depuis quelques jours, j’utilise un iPhone 11, mon iPhone 7+ a atterri dans les mains de ma fille et son propre iPhone 6s+ dans celles de son frère.

Je suis lent : découvrir quelques facettes de ce nouvel écran qui fonctionne sous iOS 13.1.x ne se fait pas en un claquement de doigts. Heureusement, je réside pour quelques semaines dans une région particulièrement ensoleillée, ce qui ne nuit pas à la découverte tant de sa géographie que de ce nouveau compagnon …Max…!

Mais, au fur et à mesure que je prends conscience de certaines fonctions photographiques de Max, cela bouleverse allègrement des décennies de pratique. Et comme je suis curieux…

En résumé : l’accès à un iPhone 11 Pro Max a modifié ma manière de réaliser des clichés.

Je devrais m’arrêter .

Sauf que cela remet aussi en question ces décennies d’images : quid de nos milliers de photos actuellement conservées sur 4 backups (disques durs physiques1) et accessibles exclusivement via une antique version de Adobe Lightroom depuis mon MacBook Pro…? Que faire de ce témoignage d’une ancienne pratique2…!!

Certes, il y a certes un poil de provocation (…quoi que !) dans cette manière de présenter les choses mais j’avoue que c’est proche de ce que je ressens depuis que je teste cet étrange attelage d’optiques.

Au quotidien, cela couvre 90 % de mes besoins

Relativisons !

Je suis devenu, par la force des choses, un vieil homme (…et zut…!). Qui n’a plus l’énergie (ou l’envie, au choix) de se balader avec un sac photo généreusement garni de pesantes optiques.

J’apprécie le confort de balades quasi les mains dans les poches, Max glissé dans l’une d’elles. De pouvoir prendre des clichés sans m’interroger. Je cadre, sélectionne l’optique idoine, ajuste la scène et déclenche.

Avec la gestion des pixels excédentaires, option à cocher dans les préférences, c’est en rentrant que je peux redresser proprement une porte, une grille de château, voire recadrer en allant chercher des informations non présentes dans la scène initiale comme je l’ai montré sur twitter.

Du coup, ça change abruptement ma manière de photographier car j’anticipe désormais la suite avec ces options disponibles !

Ça ne manque pas de pixels…!

Pour des informations techniques sur ces extra-pixels (!!), vous référer à vos sites d’information habituels. Je ne suis qu’un simple utilisateur qui découvre ces options et joue modestement avec elles.

Quand je déguste un plat savoureux, je l’apprécie sans chercher à connaître à tout prix sa recette…!

Ce que je constate, c’est le plaisir que cela me procure et la simplicité (et vitesse) des procédures.

Etonnamment, la chromie est excellente et donc cela m’évite d’ajuster maladroitement mes clichés. Ensuite, les autres opérations s’effectuent avec célérité, directement dans Photos.

Du coup, j’ai exclu nombre d’applications habituelles, préférant employer Appareil Photo d’Apple. Hormis le Live View que je dois désactiver, c’est épatant.

Ces derniers jours, entre Aix et Forcalquier, nous nous sommes pas mal baladés. Ma fille est ravie de son 7+ et trouve iOS 13.1.1 très récréatif. Et moi, je fais toute confiance à Max pour sa capacité à calculer la meilleure exposition.

reduc-450

Le soir, un poil de Post-Traitement, l’enregistrement sur iCloud des clichés du jour.

reduc-450

  • Ici en automatique, un simple redressement de l’image, cliché pris dans la pénombre…

reduc-450

  • Mais ce redressement peut s’accompagner d’un recadrage, autre exemple…

reduc-450

  • Car vous avez encore un peu de pixels sous le pied…

reduc-450

  • Ou au-dessus…!

reduc-450

  • Ne pas toujours se fier au redressement automatique… Il vous faudra parfois reprendre le contrôle…!

reduc-450

  • NB : j’apprécie ces extra-pixels…! Sauf qu’il faut quand même valider…

Conversion en JPG

Cela ne m’empêche pas d’exporter mes HEIC sur notre antique MacBook Pro3, de convertir4 puis d’enregistrer après compression ces clichés5 dans ma vieille version de Lightroom …avec mes autres clichés.

Bref, ceci est un simple témoignage d’utilisation plan-plan de cet iPhone.

Voilà. Merci Max…!


  1. FireWire 400 et 800 ! C’est lent mais ça a le mérite de fonctionner… 

  2. D’autant qu’il existe des outils pour convertir du JPG en HEIC et cela commence à me trotter dans la tête. 

  3. 2009 et, du coup, qui va encore tenir une année ou deux… 

  4. iMazing HEIC Converter qui tourne sous macOS El Capitan… 

  5. JPEGmini que j’ai depuis des lustres… 

le 29/09/2019 à 11:40 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?