Urbanbike

Recherche | mode avancée

Alors, cette série sur Drafts ?

…complexe du fait d’une app qui évolue en permanence !

dans écrire | groummphh | outils | usages
par Jean-Christophe Courte

Toujours en projet — dès que j’aurais quelques longues semaines devant moi — de proposer de courts billets sur les principales facettes de cet épatant outil que j’emploie essentiellement sous iOS1, Drafts !

J’ai le privilège de charger2 des versions préliminaires (bêtas) avant qu’elles n’aboutissent finalisées sur l’Apple Store et reste ébahi par l’apport régulier de petites astuces qui rendent encore plus Drafts indispensable à mes usages !

Contrairement à nombre de produits qui espacent les mises à jour, Drafts avec sa communauté hétéroclite d’utilisateurs et son développeur réactif et inventif s’offre le luxe de muter régulièrement et attendre les réactions…!

Nombre d’utilisateurs, fréquemment développeurs astucieux, n’hésitent pas à proposer idées, actions, scripts pointus pour répondre à des usages particuliers. Et enrichir le catalogue en ligne disponible…

Du coup, cela amène du grain à moudre au développeur …qui n’hésite pas à réécrire certains scripts qui lui semblent pertinents et les rendre disponibles à tous. Ou à fournir de nouveaux outils pour faciliter leur intégration, offrir plus de communication avec des tas d’applications dont je découvre l’existence pour le coup, notamment toutes celles qui utilisent le protocole x-callback-url !

C’est tellement riche qu’il existe pratiquement (!) une action pour tout ce dont nous pourrions avoir besoin.

Cela tient en premier lieu à Greg, son développeur3. Et au fait qu’il n’ait pas hésité à déconstruire puis reconstruire son application sur de nouvelles bases, fondations.

L’application ne semble pas figée, ce qui peut décontenancer à première vue… Or le développeur reste attentif aux suggestions de ses utilisateurs, à leur retours et il suffit parfois d’attendre que de nouveaux ajouts coïncident avec des demandes formulées quelques mois plus tôt.

Dernier point et non des moindres : chaque utilisateur de ce produit est unique ! Comme la (ou les) barre(s) additionnelle(s) ainsi que les actions qui y prennent place sont du ressort exclusif de chacun d’entre nous, de nos besoins, l’organisation de Drafts est différente sur chaque écran !

Ceci explique pourquoi c’est assez casse-gueule de se lancer sur ce sujet. Du coup, j’ajuste ma propre configuration avant de démarrer. Je me suis enfin décidé à ne montrer que mon environnement, quitte à ne pas être exhaustif…!

À suivre…!


  1. …Un jour, si je rentre dans mes frais de justice (deux procédures gagnées coup sur coup), je devrais disposer en théorie de quoi remplacer mon vieux MacBook Pro 17 de 2009, me retrouver avec une machine supportant la version MacOS et donc… Drafts ! Un jour ! En même temps, les sept années passées m’ont démontré l’inventivité procédurale dont certains peuvent faire usage… toutes ces péripéties également se distillent peu à peu en un récit …dont je finirais peut-être par assembler les nombreuses pièces et publier… 

  2. Comme des tas d’autres testeurs nettement plus actifs ! 

  3. Et, désolé d’être cru, au fait qu’il soit seul et ne perde pas un temps précieux à négocier : il teste, ajoute et retranche si nécessaire. 

le 20/02/2020 à 16:25 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Nebo sur un vieil iPad + batterie fatiguée !

En version carnet …d’une unique note…!

dans dans mon bocal | écrire | grospod | usages
par Jean-Christophe Courte

Au quotidien, j’ai cessé d’employer MyScript Nebo autrement que comme simple outil de prise de notes.
Pas de diagramme, de formules mathématiques1, juste l’écriture manuscrite de textes qui serviront de trame à des humeurs ou des billets.

Depuis quelques mois, mon mode opératoire est des plus …rudimentaires :

  • Une seule page dans l’application que je calligraphie tranquillement avant de l’exporter vers Drafts. Puis, une fois à destination, page de travail que je supprime quand j’en démarre une nouvelle…
  • Sans oublier le mode inversion intelligente actif à défaut de mode nuit.

Du coup, Nebo fonctionne toujours comme un carnet, mais un carnet constitué d’une unique page, une page infinie !

J’ai pris peu à peu cette habitude car le niveau de reconnaissance de ma propre écriture tutoie les 100 % alors que ma fidèle app Stylus me fait régulièrement des farces.

Bien entendu, j’aimerais une version clavier de Nebo pour remplacer Stylus mais j’ai fini de rêver.

Ensuite, écrire une page infinie — comprendre “écrire un seul billet” à la fois — n’est pas mal du tout.

Certes, pas toujours de sauvegarde vers le Cloud …mais dans la mesure où cette prise de notes s’effectue généralement en une paire d’heures et que cette saisie manuscrite est transférée illico vers Drafts2, ça m’amène à ne pas tarder. Bref, un véritable premier jet pour le coup…

Pour ajouter à l’urgence, prenez en compte que l’icône de charge de mon iPad décroît rapidement dès qu’il n’est plus alimenté.
Comme moi, il se fait vieux…!

Pas question pour autant de changer d’iPad ou de batterie : dans les deux cas, l’opération semble ruineuse !

Mais, étonnamment, j’apprécie cette prise de notes express où le temps semble compté.

reduc-450

Écriture continue !

Et comme je ne dois pas attendre, contrairement à Stylus, de relire la ligne calligraphiée interprétée en caractères d’imprimerie avant de reprendre la suite, que Nebo supporte mes longues tirades manuscrites sans sourciller, je retrouve curieusement le sentiment d’écrire sur un carnet papier …sauf qu’il s’agit bien d’un écran et d’un Apple Pencil de première génération.

Bien entendu, j’aimerais disposer d’un écran plus performant en terme d’autonomie ! Mais celui-ci, bien qu’utilisé depuis des années (mai 2016), tient encore la route3 hormis ce problème de décharge qui s’accentue, trimestre après trimestre.

Alors je m’adapte même si j’ai envisagé un basculement vers un iPad Pro standard ou, carrément, un iPad mini.

Pour revenir à la sauvegarde sur le Cloud, nous ne sommes pas — dans Nebo — sur du fichier texte qui ne pèse quasiment rien …mais bien sur la sauvegarde d’un fichier qui ressemble de facto à une page manuscrite avec tous les glyphes.
Et ça, ça pèse lourd…! Aussi l’expédier aussi sec vers un traitement de texte Markdown me semble naturel.

Bref, ce court billet pour rappeler que Nebo est un superbe outil même sur un vieil iPad Pro, qu’une version clavier de Nebo …à la Stylus serait géniale — ainsi qu’un mode nuit. Pourtant, ce qui me surprend, c’est l’absence d’informations sur l’app comme sur l’éditeur !

Ben alors…?


  1. ma culture des équations est proche du néant ! 

  2. qui, lui, sauvegarde rapidement le fichier texte (léger) qu’il vient de réceptionner… 

  3. supporte iOS 13.3 

le 18/02/2020 à 17:20 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Faites lire votre iPad ou iPhone

Quand vos yeux vous trahissent, un dispositif à mettre en place rapidement…

dans dans mon bocal | grospod | lire | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Un récent billet touche à tout sur urbanbike — urbanbike | Lecture de livres au format ePub …avec dictionnaire sous iOS — a attiré l’attention d’une amie et j’ai reçu une demande hier soir pour revenir sur le motif mais sans me disperser1…!

Du coup, j’ai commis ce matin quelques copies d’écran en démarrant des Préférences de l’iPhone et en tachant d’indiquer les points indispensables de Accessibilité à prendre en compte …avant de poursuivre dans Livres (Books) pour répondre succinctement à cette option bien pratique de faire lire son iPhone ou iPad.

…pour des raisons pratiques, j’ai opté pour des copies d’écran sur mon iPhone, plus compactes en taille.
Et ajouté quelques éléments par dessus pour indiquer où agir…

reduc-450

Options d’Accessibilité

Voilà un pan entier de votre iPhone qui généralement vous échappe et qui mérite une exploration.

Dans le cas de la personne qui m’a contactée, on a sensiblement les mêmes soucis, celui de la fatigue oculaire2 due à notre âge.

Bref, une fois dans Accessibilité et sa liste d’options, se rendre dans un second panneau nommé Contenu énoncé.

reduc-450

Vérifiez si les options qui sont cochées sur la copie d’écran sont identiques dans votre configuration… puis rendez-vous dans Voix qui est l’autre pan clé de ce billet.

reduc-450

Car, tant qu’à écouter nos livres être lus par nos écrans, autant que cela le soit avec une voix agréable et avec les bonnes intonations.

Pour l’anglais (qui sert d’exemple), chaque territoire sur cette planète a des accents spécifiques et c’est à vous d’opter pour tel ou tel.

reduc-450

Choisissez — de préférence — des voix généreuses et subtiles, des versions premium.

reduc-450

Souvenez-vous vous vous pouvez tester chaque voix sans quitter ce panneau et ralentir ou accélérer le débit de la voix synthétique.

Ensuite ?

Dans Livres, un balayage à deux doigts écartés (ça se travaille !!) pour lancer le dispositif.

reduc-450

Bon, ici, je change de langue vu que je lis/écoute l’excellent Breviario de historia de Espagña des soeurs Lara (Maria y Laura Lara), ouvrage chaudement recommandé par ma fille…

reduc-450

Au bout de quelques secondes, la fenêtre s’estompe…

reduc-450

…mais vous pouvez retrouver un accès en haut à gauche de votre écran, l’afficher a nouveau, etc.

reduc-450

Ensuite ? À vous d’expérimenter, relancer, recommencer !

À la fin de chaque chapitre, le dispositif peut s’interrompre.
Si vous avez installé plusieurs idiomes, la voix synthétique peut changer en fonction de la langue.

Dernier point, ça fonctionne aussi dans Safari, pratique pour se faire lire son journal du jour ou une page web !


  1. urbanbike est un ensemble de notes en partage… 

  2. rien à voir et c’est pourquoi j’use et abuse des notes en bas d’écran pour m’égarer, j’ai découvert sur les photos de Claire Brétecher qui ont circulé suite à son décès que nous avions ce souci identique de …divorce de nos yeux (façon subtile d’évoquer ce truc qui dérange ceux qui vous découvrent pour la première fois, ce strabisme divergeant !). Cela n’est pas un dysfonctionnement du seul XX°, un certain Rembrandt — urbanbike | Rembrandt, c’est louche…! — avait, dit-on, ce problème. 

le 13/02/2020 à 10:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

L’épatant traitement de texte Editorial mis à jour…

Une version inattendue qui corrige quelques dysfonctionnements

dans écrire | grospod | groummphh | vieillir
par Jean-Christophe Courte

Le bavardage qui suit n’intéressera que les utilisateurs d’Editorial

L’arrivée inattendue d’une nouvelle version de Editorial le 07 février m’a rempli de joie. Pendant 24 heures, je me suis à peine forcé à n’employer que cette nouvelle mouture, retrouvant mon compagnon d’écriture des années 20131. Problème : mon enthousiasme s’est rapidement épuisé, et c’est bien cela qui m’a surpris …bien que l’app fonctionne sans soucis (oui, je fais dans la rime riche !).
« Ben alors ?! » …en résumé.

reduc-450

Si Editorial tourne sous iOS 13.x, tant sur mon vieux iPad Pro 12,9 de première génération que sur mon récent iPhone 11 Pro Max ; si j’apprécie ce petit cercle qui entoure désormais le curseur lors d’un appui prolongé sur la barre d’espace pour s’assurer de son placement, globalement Editorial a perdu — à mes yeux — une partie de son épatante avance.

Notez que cette mise à jour comme les précédentes est gratuite pour les utilisateurs, ce qui est remarquable en ces temps.

Editorial ext un fabuleux traitement de texte multi-formats (Fountain, Task Paper, JavaScript, HTML, CSS et markdown, excusez du peu…), sa bibliothèque d’actions (…enfin, celles qui étaient à demeure sur mes deux versions sous iOS) fonctionne pour autant que j’ai pu le constater. Et doté d’origine d’un thème sombre…

reduc-450

Néanmoins, bien qu’heureux de remettre les doigts dans son élégante interface, j’ai rapidement retrouvé quelques limites qui expliquent pourquoi, pour mon usage au quotidien2, j’ai migré vers Drafts malgré d’indéniables qualités.

En vrac, cela se résume en une série de points :

  • l’interface de Editorial diffère entre iPhone et iPad. Si ce choix se défend, la disparition des snippets sur grand écran ne se justifie pas véritablement. Inversement, le non affichage de la ligne de bookmarks sur l’iPhone a du sens.

reduc-450

  • l’unique barre additionnelle (réduite sur iPhone et laissant une place à l’icône snippets sur ce dernier) offre certes plus d’options dès lors que l’on procède à un appui prolongé. Néanmoins, impossible d’organiser cette dernière comme sur ia Writer par exemple. Même Ulysses offre plus d’options avec le seul défaut d’être non paramétrable. La possibilité d’empiler plusieurs barres additionnelles de taille variables dans Drafts me semble une solution nettement plus confortable pour mon usage …mais je suis de parti pris.

reduc-450

  • le choix de l’hébergement des fichiers sur DropBox me pose souvent des problèmes de synchronisation. J’avoue préférer désormais l’utilisation du Cloud d’Apple qui me semble nettement plus réactif à l’usage. Voire quasi instantané. Ceci ne concerne que des utilisateurs qui, comme moi, passent fréquemment d’un écran à un autre.
  • Mais le plus agaçant à l’usage reste la non synchronisation de mon interface de travail. Editorial n’est pas le seul à ne pas synchroniser ce qui se passe sur iPad vers l’iPhone et réciproquement, ia Writer demande à adapter sa barre additionnelle sur chaque écran. J’en reviens à nouveau à Drafts qui gère simplement ce problème en synchronisant instantanément sur tous mes écrans tout changement, que ce soit au sein des barres additionnelles, des actions et scripts, des documents et, bien entendu, des workspaces vu que ces derniers emploient les tags associés à chaque fichier pour les ranger correctement. Du coup, je retrouve strictement le même environnement sur iPhone, iPad et même Macintosh quand j’emprunte le MacBook Air de ma fille qui est sous High Sierra et supporte Drafts.

reduc-450

  • Certes, les actions peuvent être regroupées sous des tags communs mais ça reste peu pratique à l’usage (…avis personnel :je suis plus visuel, j’aime les icônes que l’on ne retrouve que sur la version iPad de Editorial en haut d’écran…).

reduc-450

  • A contrario de ia Writer qui a fait le choix d’une palette limitée de typos mais particulièrement efficace, Ulysses et Drafts laissent aux utilisateurs la possibilité d’installer des polices de leur choix en plus de celles disponibles. Certes, la palette proposée par Editorial est agréable mais réduite.
  • Pas si anecdotique dans ma pratique, je reste un utilisateur quotidien de Stylus (l’app qui précédait Nebo chez MyScripts) pour écrire à la main. Là également, c’est peu stable sur Editorial alors que cette vieille app (désormais retirée de l’AppStore) fonctionne sans soucis sous Drafts, Ulysses et ia Writer. Je le signale en passant.
  • Si j’ai définitivement troqué mes raccourcis TextExpander pour ceux d’Apple, je dois reconnaître que Editorial est particulièrement adapté avec deux options pour les afficher (affichage des raccourcis disponibles après saisie de un ou deux caractères). Drafts permet de les intégrer dans les actions si besoin là où ia Writer les bannit.
  • le Folding (affichage ou masquage) des niveaux markdown reste l’une des fonctions pratiques de Editorial avec la possibilité comme sous FoldingText sur macOS de ne lire que le mode plan et son contenu.

reduc-450

  • Autre fonction remarquable de Editorial, l’utilisation d’une zone sensible dans la marge de l’écran pour déplacer par simple touché-déplacé un paragraphe où l’on le souhaite. Drafts propose une option identique mais en activant un mode spécifique …qui masque temporairement le balisage markdown.

reduc-450

  • le dispositif pour construire des actions dans Editorial reste à destination des véritables et purs codeurs, ce qui n’est pas un problème pour ces derniers mais un frein pour des utilisateurs lambdas (j’en suis un…!!).

reduc-450

  • J’apprécie également l’accès immédiat à une prévisualisation de mon texte…

reduc-450

  • Ou encore l’accès au Web en restant dans Editorial

Ces points (il y en d’autres) décrits ci-dessus peuvent être considérés comme du pinaillage par nombre de personnes qui préféreront n’employer que des outils standards bureautique et ne voient pas ce que le balisage markdown peut leur apporter.

Pour ma part, écrivant quasiment tous les jours, je suis sensible à retrouver le même environnement sur mes écrans. Mais également de me laisser libre de déployer les fonctions qui me conviennent dans l’ordre que je souhaite, a fortiori masquer toutes celles que je n’utilise pas.

Et, bien entendu, me permettre ensuite d’exporter (…via un simple appui sur une icône dédiée dans la barre additionnelle de mon choix) mes textes vers tel autre traitement de texte (Ulysses, Day One…), voir vers Twitter ou iThoughts, sauvegarder vers Box ou DropBox, envoyer le contenu vers Messages ou Mail.

Du coup, la question est : est-ce qu’il y aura un de ces quatre une version totalement réécrite de Editorial pour répondre aux limites que je trouve à la version actuelle…?

Il est vrai que si je n’utilisais qu’un unique écran sous iOS, cette question de la synchronisation ne se poserait pas plus que celle de de l’environnement variable du travail et ce billet …inutile…!

Rappel : ces remarques sont à prendre avec de gosses pincettes, l’utilisateur que je suis a vieilli (groumphhhh…!) et n’a plus les besoins d’il y a …sept ans.

Bref, pas déçu, agréablement surpris d’avoir accès à une version iOS 13. Mais vu la qualité du développeur, je reste sur ma faim.

C’est tout…


  1. relire… urbanbike | Editorial, une réelle révolution ? 

  2. j’insiste sur le… mon usage, ce billet est une réflexion personnelle partagée avec les lecteurs de passage. 

le 11/02/2020 à 21:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Quel bruit ambiant pour mieux écrire ?!

Ambiance bistrot avec MyNoise

dans dans mon bocal | écrire | grospod | pratique
par Jean-Christophe Courte

Nombre d’écrivains vous le diront, un bon bruit de fond aide énormément à se concentrer. Et l’endroit idéal ressemble souvent dans leurs discussions, interviews, à une salle de café-restaurant modérément remplie.

J’insiste : pas au moment du service (le fameux coup de feu de midi…) mais dans ces entredeux, lorsque la salle est pratiquement vide, quand ne stationnent que quelques clients aux conversations apaisées, un agréable brouhaha !

Mais comment faire quand on n’a pas de bistrot sympa à proximité, pas l’envie de finir drogué à la caféine ?! Ou juste envie de rester chez soi tout en se plongeant artificiellement dans cette ambiance ?!

Or l’app MyNoise ⚑ (Gratuit) — seules certaines ambiances sonores sont payantes mais j’ai opté pour l’option maximale — fait des miracles en nous proposant de composer notre ambiance “bistro” en mélangeant plusieurs sources.

Bruit ambiant, bruits de la cuisine, d’un convive encore attablé, d’une conversation, etc.

reduc-450

  • l’app propose un catalogue d’ambiances sonores de toute beauté…

reduc-450

  • Et c’est bien de celle-ci dont je vais vous entretenir…

À vous de donner plus ou moins d’intensité à chaque source en gérant l’intensité…

reduc-450

reduc-450

Puis jouer cette partition selon le tempo souhaitée.

reduc-450

reduc-450

Avec un casque à réduction de bruit (je reste un inconditionnel du Bose Quietcontrol 30 sans fil), vous voilà blotti dans cette ouate sonore réconfortante. Et étonnamment concentré pour écrire.

J’évoque à nouveau cette application épatante qui me permet, en voyage, de me soustraire des bruits de la rue, de me concentrer lorsque le voisinage du wagon prend un peu trop de place. Voire, la nuit, de trouver le sommeil dans un gîte bruyant aux parois un poil trop légères.

Ou, une fois à bon port chez mes enfants, je peux m’isoler si besoin est1.

C’est tout…!


  1. Billet rédigé dans Editorial ⚑ (5,49 €) (…avec les actions enregistrées naguère… les infos drapeau et prix en témoignent) qui nous revient ce 07 février 2020 dans une nouvelle version adaptée à iOS 13.x. Et le plaisir de le retrouver au bout des doigts… 

le 07/02/2020 à 15:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

La redécouverte …de l’eau chaude…!

Ou quand un internet est de retour

dans dans mon bocal | groummphh | usages
par Jean-Christophe Courte

Pourquoi ce parallèle avec l’eau chaude ?
On peut assurément s’en passer quelques temps mais c’est nettement plus agréable d’en disposer quotidiennement…!

En août 2019, avec un planning d’installation assez serré dès septembre à Aix1, j’ai profité d’une promotion chez Free qui comprenait l’installation de la fibre et la livraison d’une box mini 4K de base pour un coût modique.
Les délais ont été respectés et je n’ai pu que louer le professionnalisme de l’opérateur.

Il me semblait qu’après des années en région parisienne avec une connexion professionnelle magistralement gérée par OVH2, le choix d’une simple box de base suffisait.
Erreur !

Bref, pendant 5 mois, nous avons rencontré des problèmes récurrents de connexion3, plus exactement de déconnexion aux heures de pointe. Le reste du temps, un débit faible mais supportable en attendant que le support technique trouve une explication.

Nous avons tout envisagé (mon historique d’appels chez Free est impressionnant…!), la box a même été échangée après passage d’un technicien. Nous avons même subodoré un souci sur la liaison fibre partagée avant l’immeuble.

Heureusement, après une longue conversation un soir avec un technicien (…merci à lui, il se reconnaîtra…!), nous avons conclut que la fibre était hors de cause. Que si cette box low price fonctionne correctement dans un contexte peu dense, elle n’était pas adaptée dans un lieu saturé (une centaine de logements) Et qu’une migration vers une box intermédiaire la solution …d’autant plus avec du matériel Apple disposant des derniers protocoles wifi.

Retour à la normale

Depuis 24 heures, nous utilisons une Delta S (…de base, sans TV, sans options bouquins, téléphonie, disque dur, sans …rien) et c’est littéralement le jour après la nuit !

Je n’en veux nullement à Free.
Je n’ai pas insisté sur notre configuration exclusivement Apple et, si je l’ai évoquée, le commercial ne m’a pas poussé4 vers une solution plus onéreuse.
Du coup, j’ai acheté la promesse d’une installation fibre début septembre et une box grand public.

Certes, il aurait été facile de changer d’opérateur. Mais je dois souligner également que le support de Free a toujours été correct depuis que je suis client (tant pour nos mobiles que pour cette box), que j’ai particulièrement apprécié le langage de vérité d’une autre technicienne mi-janvier (idem, elle se reconnaîtra…!) qui m’a conduit à anticiper la procédure de migration5.

Dans l’histoire, j’ai gagné une petite compétence en FreeOS (!!), ce qui m’a permis, dès l’installation de cette nouvelle box, d’augmenter notre débit en optant pour un canal moins chargé.

Et, au risque de me répéter, la connexion est exactement ce que nous souhaitions depuis le départ… Pas exceptionnelle mais stable pour nous trois…!

Voilà, c’est dit.


  1. après avoir quitté la région parisienne début 2019 pour filer un semestre à Salamanca en Espagne… 

  2. l’ironie en août fut que le rappel automatique chez OVH a eu des soucis une dizaine de jours et, qu’en désespoir de cause, j’ai opté pour Free (chez qui nous avons déjà nos comptes mobiles). 

  3. pendant ces quelques mois, on a eu beau changer de canal régulièrement, rebooter, cette box n’était pas adaptée à nos iPads et iPhones sur tout dans un environnement urbain …compétitif en terme de boxs disponibles à la même adresse ! 40 box de forte puissance autour de nous. 

  4. des besoins basiques : pas de télévision ou VoIP, nul besoin de disposer de disques connectés ni de jouer en ligne. 

  5. sans atteindre la réponse à mes courriers LAR. 

le 25/01/2020 à 19:30 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?

Vos notes saisies dans Drafts empilées dans une page d’Ulysses | 2

Et si vous empiliez plusieurs opérations…?

dans dans mon bocal | écrire | grospod | usages
par Jean-Christophe Courte

Avertissement : billet (totalement) improvisé, (trop) long, filandreux, avec apartés…
Vous pouvez vous en dispenser…!

Je reviens cinq longues minutes sur un billet précédent, urbanbike | Vos notes saisies dans Drafts empilées dans une page d’Ulysses.

Attention : ce qui suit ne fonctionne que si vous avez souscrit à l’option Pro Active de Drafts, option qui donne accès aux pépites du Drafts Directory et la possibilité de les installer librement dans Drafts, mais aussi d’ajouter les vôtres…
Ça va sans dire mais c’est mieux en le disant…

reduc-450

Rappel : le script proposé par Gordon Meyer permet d’empiler dans une feuille spécifique de Ulysses …des notes en provenance de Drafts.
Et d’ajouter sous chaque note importée une date…

Certes, le script source est astucieux.
Mais le coup de la date qui se glisse en fin du texte avant d’être expédié vers Ulysses ne me satisfaisait pas, il manque une ligne vide et, accessoirement, je préfère un format de la [[date]] plus développé, genre… [[date|%Y%m%d-%H:%M]], etc.

J’étais en train de préparer ça dans mon coin quand, soudain, l’idée m’est venue de montrer aux trois lecteurs de ce blog (merci à vous…!) comment je procède…

Bref, l’occasion d’être exhaustif mais avec des notions simples (…les seules que je maîtrise à peu près…!)…

Attention : je ne prétends pas faire un cours, juste rappeler que n’importe quel utilisateur de Drafts d’un peu méticuleux et prêt à bricoler — sans être un pur développeur — peut arranger un script disponible emprunté à Drafts Directory pour le mettre à sa main…

Bon, il y a pas mal (trop…?) de copies d’écran (46…) mais il en manque certainement…

Installer un script depuis Drafts Directory…

Déjà vous rendre via votre navigateur sur la page dédiée…

reduc-450

Choisir le script souhaité (et là, l’embarras du choix…!) et prendre connaissance de ses subtilités…

reduc-450

Lancer l’installation…

reduc-450

Valider l’ouverture de Drafts

reduc-450

Choisir dans quelle barre additionnelle le placer (bon, j’en dispose de quelques unes, ce qui est un cas particulier, quoi que…).

reduc-450

Atteindre l’action installée…

Reste à atteindre cette action nouvellement installé dans la barre additionnelle ad hoc dans Drafts

reduc-450

Un appui sur l’icône la plus à gauche de cette barre additionnelle puis choisir Manage…

reduc-450

Choisir la barre additionnelle souhaitée…

reduc-450

Accéder aux actions de la dite barre additionnelle…

reduc-450

Trouver l’action nouvellement installée (généralement, totalement en bas d’écran…!)…

Respirer…!

Reste plus qu’à…!

Fragmenter pour un résultat plus simple à modifier

Comment ? En empilant simplement des opérations au lieu de pondre un unique script.
Certes, pour le développeur qui a réalisé le script d’origine, c’est plus satisfaisant de tout traiter en une unique instruction.

Mais quand on a une compétence réduite du code — c’est mon cas… — empiler de petites opérations et dans le bon ordre, utiliser les options de la fenêtre d’action de Drafts reste une alternative pour arriver à un résultat satisfaisant.

Pour cela, il suffit — façon de parler — de jeter un œil dans l’action de départ en se souvenant que l’on bosse en mode mécano, en supprimant et ajoutant quelques éléments à la marge…

Bref, commencez par installer ou retrouver l’action nommée Distraction Bucket Ulysses | Drafts Action Directory dans la barre additionnelle de votre choix.

reduc-450

Rappel : par la suite, vous pourrez renommer cette action à votre guise, changer son icône, sa position dans votre barre additionnelle.

Déjà rendre visible cette action dans votre barre additionnelle…! Elle était bien installée mais vous ne la visualisiez pas.
Et pour cause…!

reduc-450

Cochez les options (…situées plus bas dans la fenêtre active de Drafts) pour la rendre visible…

reduc-450

Ensuite revenons aux opérations que cette action recèle…
Une première étape pour le moment…

reduc-450

Appuyez sur la ligne pour afficher l’écran dédié…

reduc-450

Appuyez sur la ligne de l’étape disponible…

reduc-450

Le code de l’instruction s’affiche…

Première opération, supprimez dans le x-callback-url ce qui suit le dernier % et relatif à la date, soit…

reduc-450

Sélectionnez %20[[date]] et supprimez…

reduc-450

Vous changerez à la fin ou maintenant l’url id=wv, etc. de la page de destination dans Ulysses — revoir urbanbike | Vos notes saisies dans Drafts empilées dans une page d’Ulysses.
Pour l’instant, empilons les étapes…

Note : pensez déjà à sauvegarder ce qui a été réalisé même si ce n’est pas terminé.

Le curseur systématiquement en bas ?

Je veux être certain que le curseur soit bien positionné en bas dans la note avant chaque export vers Ulysses. Chouette, il y a un script pour cela.
Ajoutons une seconde étape

Note aux puristes : même si cette étape se discute, elle permet de se familiariser avec le mécano de Drafts

Insérons, en amont de la précédente étape, ce script emprunté à Go to end of draft A4D | Drafts Action Directory.
Celui-ci vous assurera de placer le curseur à la fin de la note active.

Oupsss : deux manières de procéder…

En préparant ce billet, j’ai employé une méthode (heu…!) assez brutale pour aller vite.

Puis, avant de publier, j’ai eu un regret (si, si, ça m’arrive…!) et ajouté une alternative — nettement — plus propre… au risque de vous perdre…!

Méthode Brutale : un simple copier du script de l’action depuis le navigateur Web

reduc-450

reduc-450

Le script (du texte…!) étant dans le presse papier, ajoutons une nouvelle étape

reduc-450

Rendez-vous en bas de l’écran…

reduc-450

Oui, en bas…!

reduc-450

reduc-450

reduc-450

reduc-450

Il suffira d’y coller le texte du script (toujours en mémoire dans le presse-papiers)…

reduc-450

Méthode propre : Elle consiste à importer cette nouvelle action dans l’une de vos barres additionnelles puis d’insérer l’instruction — Include Action — qui ira la chercher en cours de route…

J’aurais du faire cela dès le départ mais pas eu le courage de refaire dix copies d’écran…

reduc-450

Néanmoins, ces deux méthodes fonctionnent…!

Revenons à notre bricolage.
Nous avons désormais deux étapes.
Sauf que cette dernière étape doit être positionnée en premier

reduc-450

Déplaçons-la par un simple appui déplacement vers le haut (merci Drafts…).

reduc-450

Bien, mais il manque toujours l’essentiel !

reduc-450

Nous avons le déplacement du curseur vers le bas et le x-callback-url
Mais plus la date et l’heure…

Insérer la date !

Ajoutons une dernière étape (là, pas de méthode alternative, quoi que…!)

reduc-450

Qui sera une simple insertion de texte — Insert Text

reduc-450

…et composée (choix personnel) d’un peu de markdown (cela pourrait être un niveau, genre ####)
…et des instructions date et heure.

Là, je n’explique pas le format spécifique Date sous peine de définitivement vous perdre (…si ce n’est pas déjà fait…!).

reduc-450

J’emploie généralement :

[[date|%Y%m%d-%H:%M]]

Que l’on peut bricoler en…

[[date|%Y%m%d à %H:%M]]

Par exemple…
Et comme j’utilise depuis peu JetBrains Mono et ses épatantes ligatures, je fais précéder (ici, par jeu) cette date par…

-> ->> |> Note | Drafts

Rassurez-vous, vous ajusterez le tout comme bon vous semble…!!
Poursuivons…

reduc-450

Cette nouvelle étape doit impérativement se retrouver en seconde position.

reduc-450

En apparté : avec l’option Include Action, ça s’affichera ainsi :

reduc-450

Nous avons bien nos trois étapes dans l’ordre pour une seule action…

reduc-450

Il reste encore deux points à traiter…

  • Que faire de la note dans Drafts une fois copiée dans Ulysses ? Archive, poubelle…?
  • Quid de l’url de la page d’accueil de Ulysses…!

Quid du statut de la note copiée dans Ulysses

reduc-450

Une option dans la fenêtre de Drafts permet de déplacer la note encore dans Drafts vers la corbeille ou l’archivage.

reduc-450

Appuyer sur Skip pour ne rien faire. C’est une quatrième étape en quelque sorte…

Vous pouvez déplacer la note directement dans la corbeille sans autre avertissement.

reduc-450

Vers Ulysses…

Pour finir, comme expliqué dans ce billet précédent, n’oubliez pas de placer la bonne url. C’est à dire celle de la page de Ulysses dans laquelle vous allez rassembler toutes nos notes issues de Drafts.

reduc-450

Reste plus qu’à tester cette action (…à vos risques et périls, je décline toute responsabilité…!)…

reduc-450

Et donc vérifier que toute note atterrira à chaque fois dans la page dédiée dans Ulysses avant que vous vous retrouviez dans Drafts

reduc-450

Pensez aussi cosmétique…!

En jouant sur le texte inséré de la dernière étape, un retour ligne avant et après (…ou pas), en virant toutes les notes à la corbeille automatiquement après transfert vers Ulysses, vous pouvez bricoler de manière à obtenir un résultat qui vous conviendra.

reduc-450

Pensez balisage markdown pour styler le format de la date.

|> Note **[[date|%Y%m%d à %H:%M]]**

reduc-450

Modifiez, testez, vous avez désormais quelques notions pour le faire.

**|> [[date|%Y%m%d — %H:%M]]**

À vous de jouer… si vous aviez fini (j’en doute…!!) de lire ce billet 100 fois trop long.

le 23/01/2020 à 14:15 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?