Urbanbike

Recherche | mode avancée

Wordalizer Pro 1.5 pour CS4, CS5, CS5.5, CS6 et CC

Un script époustouflant pour créer des nuages de mots sur Macintosh et Windows…

dans bosser n’importe où | outils | pratique
par Jean-Christophe Courte

Étant cité dans les remerciements par l’auteur de Wordalizer, ce billet est à prendre avec précaution… Au mieux, ne le lisez pas…!

Il se trouve que je connais Marc depuis… biiiiiip années, que nous sommes à un kilomètre l’un de l’autre à vol d’oiseau… Mais que nous ne nous sommes pas vus depuis longtemps.

Le passage à la version CC chez Adobe lui a demandé un travail considérable car il n’était pas question de planter ses clients qui emploient encore et toujours CS4. Du coup, l’occasion d’une réécriture de fond en comble de ce produit…

Rappel, Wordalizer ne fonctionne que sous Adobe InDesign (CS4, CS5, CS5.5, CS6 et CC, plateformes Mac OS et Windows)… Ici, j’ai employé ma vieille version 6.0 sous OSX.

Pour des rendus de termes épatants…

Ayant déposé définitivement mon activité professionnelle depuis un an pile-poil (déjà…?), je n’aurais jamais plus l’occasion d’employer à nouveau ce produit que j’avais acheté en version pro après la découverte de la première béta de 2010…

Comme je suis référencé comme client, j’ai reçu un courriel avec un lien vers ma mise à jour en 1.5 et, nom de Zeus, que de changements et d’apparentes simplifications…!

Ce que je retiens d’emblée, c’est…

  • la possibilité d’employer d’une à quatre typos simultanément…
  • les enveloppes (ou formes) prédéfinies qui lui confèrent une puissance d’usage hallucinante…
  • des sets chromatiques entièrement revisités et nombreux…
  • la conservation comme dans la version précédente de la liste de mots au sein du fichier indesign généré…
  • une limite maximale fixée à 1024 termes (mots ou ensemble de mots)

En revanche, ma machine (antique, certes…!) est pas mal sollicitée pour calculer et assembler ces expressions vectorisées et une bonne minute sur mon Macintosh est souvent nécessaire… Mais, bon sang, l’ajustement des termes est splendide…

D’ailleurs avant de montrer l’interface, épurée, passons de suite aux résultats…

Je suis parti de mon bout de thésaurus pour le potager et donc pour Lightroom… Cela me fait comprendre que je suis encore loin du compte à ce propos…! Un premier essai via le presse-papiers pas satisfaisant Car les termes sont tous individualisés…

@urbanbike

Du coup, en lançant Byword, j’ai copié/collé mes termes avec le poids souhaité pour chacun d’entre eux au fur et à mesure de mes essais…

@urbanbike

En modifiant les réglages de rendu au passage…

@urbanbike

Et en continuant à ajouter des termes…!

@urbanbike

Pour finir ce test avec…

@urbanbike

243 termes composés (soit 25 % des capacités de Wordalizer)…

@urbanbike

Un zoom pour admirer l’ajustement des éléments vectorisés, leur imbrication…

@urbanbike

Une ergonomie revue et simplifiée…

Coté gestion de la liste, on peut partir du presse-papiers comme je l’ai indiqué plus haut (…et donc employer, surprise, un texte source français, anglais, allemand, espagnol, portugais, russe…).

Bravo à @doopix pour son assistance à l’interface de Wordalizer…

@urbanbike

Mais les mots sont généralement individualisés via cette solution…

@urbanbike

Du coup, construire une liste est plus efficace (rappel : ici un copier/coller depuis Byword sous OSX ligne par ligne en renseignant le poids de chaque terme)…

@urbanbike

Au niveau du panneau principal, cela se distribue ainsi :

  • À gauche, les termes de la liste et leurs poids respectifs…

@urbanbike

Je ne rentre pas dans les options, options que vous aurez plaisir à découvrir…!

  • Au milieu, la ou les typos… Dans mon exemple, que des typos acquises en leur temps chez Hoefler & co.

@urbanbike

  • À droite, les réglages possibles (désormais plus restreints) sur lesquels vous pouvez intervenir (…dont un choix épatant d’ambiances que vous pouvez réattribuer à votre nuage construit sans le faire recalculer) et, surtout, 8 enveloppes géométriques : cercle, carré, cardioïde, sablier, lemniscate, hélice, trèfle, explosion…

@urbanbike

Un mode d’emploi illustré à télécharger et lire avant d’acheter…

Mais le mieux est de télécharger le PDF illustré — et splendide — réalisé par l’auteur (…car ici, dans ce billet, je résume à grands traits)…

Or Marc passe en revue et dans le détail toutes les fonctionnalités de Wordalizer Pro 1.5 en ajoutant des illustrations et copies d’écran

Ce PDF est d’ailleurs un chouette rappel des autres capacités de Marc que j’ai connu dans une vie antérieure comme graphiste de livres, tant au niveau des couvertures que des contenus.

Il faut se souvenir que tous les scripts proposés par l’auteur sont des réponses à ses propres besoins (…et aux miens par la force des choses…!)…

D’ailleurs, sur urbanbike ces dernières années, j’ai évoqué…

  • BookBarcode Pro, le générateur de EAN 13 vectorisé qui ne nécessite plus d’ajouter une typo dédiée…! Et permet aussi de réaliser de la [fusion par lots](BookBarcode Pro)
  • IndexMatic 2 que les metteurs en pages de bouquins sous InDesign apprécieront…
  • HurryCover Pro qui reste l’outil numéro un pour tout graphiste de livre qui doit gérer format de couverture, épaisseur de dos capricieuse en fonction de la main du papier, rabats…
  • Equalizer, le produit qui permet sur une C4 d’intervertir en une fraction de seconde deux couvertures sur un plat (vous savez bien, dans une collection de livre, la demande expresse à la dernière seconde de l’ordre de celles-ci…!)
  • PageBorder, le genre de script gratuit qui a simplifié des années durant ma vie jusqu’à l’an passé…
  • Et, dernier conseil, jetez aussi un oeil dans ses biscuits… Sur Speeech ! par exemple…

Bref, prenez le temps d’explorer son site pour y dénicher à vil prix des scripts qui vous permettront de gagner un temps inestimable en production. Et donc d’en passer plus à approcher de nouveaux prospects ou à suivre votre comptabilité…

Alors, action…!

Il reste une seule option à apporter, celle de l’import de fichiers .txt. Si les nuages de la version précédente peuvent être lus et remis à jour, l’import .txt a été momentanément mis de côté…

Pour ma part, je souhaiterais pouvoir importer une liste .txt (…comme le thésaurus que je complète pour mes photos potagères sous lightroom) avec un terme (…ou un ensemble de mots) par ligne et une information de poids en fonction du nombre de tabulations en amont…

J’en ai discuté quelques minutes avec Marc au téléphone samedi, c’est prévu comme dans la version précédente et cela permettra, mieux encore, d’exporter au format .txt les listes générées dans Wordalizer Pro…!

Note de fin : j’envie les graphistes en activité qui vont pouvoir employer ce produit généralissime pour leurs couvertures ou des maquettes intérieures…

Wordalizer Pro 1.5 n’est pas gratuit (…que 29 € HT…!) mais vous pouvez le tester gratuitement — voir en fin de page, toutes fonctions actives et avec une seule limitation…

Amusez-vous bien car c’est totalement addictif…!

le 30/06/2014 à 07:00 | .(JavaScript must be enabled to view this email address) à Jean-Christophe Courte | Partager…?